Le soliloque du roi Léopold

De
Publié par

Début du 20è siècle : la campagne contre la gestion de l'Etat indépendant du Congo sous la souveraineté du roi Léopold II, bat son plein. Partie d'Angleterre, elle s'étend à l'Europe continentale et aux Etats-Unis. En France, Charles Péguy prend position. En Angleterre, Arthur Conan Doyle dénonce les conditions réservées aux indigènes dans la récolte du caoutchouc. Aux Etats-Unis, Mark Twain, l'auteur de "Tom Sawyer", est sollicité pour écrire un pamphlet. Ce sera "Le soliloque du roi Léopold", dans lequel le grand humoriste met en scène un monarque monologuant contre ces critiques et sur sa mission civilisatrice.
Publié le : samedi 1 mai 2004
Lecture(s) : 219
EAN13 : 9782296838543
Nombre de pages : 88
Prix de location à la page : 0,0053€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Collection
L’AFRIQUE AU CŒUR DES LETTRES

dirigée par Jean-Pierre Orban

L’AFRIQUE AU CŒUR DES LETTRES L’Afrique a été l’objet de multiples éclairages politiques, historiques, sociologiques. Mais la littérature a-t-elle un regard spécifique sur le continent africain ? Quel est ce regard ? Comment les écrivains, africains ou non, ont-ils appréhendé et saisissent-ils la réalité africaine d’hier et d’aujourd’hui? Comment la recréent-ils ? Quelle parole, littéraire, politique, polémique, journalistique, portent-ils sur elle ? C’est à ces questions que la collection L’Afrique au cœur des lettres veut répondre. En recherchant et en rééditant ce que les écrivains, célèbres ou moins connus, ont dit de l’Afrique, de son histoire et de son esprit. En publiant ce que les auteurs écrivent d’elle aujourd’hui sous quelque forme que ce soit : journaux de voyage, articles de presse, interventions politiques, essais, romans, nouvelles, théâtre. Enfin, la collection L’Afrique au cœur des lettres entend présenter, sous un regard critique, des analyses de la parole des écrivains : comment celle-ci s’intègre dans leur œuvre, comment et pourquoi ont-ils écrit sur l’Afrique ?

Si vous voulez être tenu au courant des publications de la collection ou proposer une œuvre susceptible d’y être intégrée, écrivez à L’Harmattan, Collection « L’Afrique au cœur des lettres », 5-7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris (France), ou envoyez un message à afrique.lettres.harmattan@wanadoo.fr

Mark Twain
traduit et introduit par Jean-Pierre Orban

Le soliloque du roi Léopold
Satire

Avant-propos de Benoît Verhaegen

L’Harmattan 5-7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris
FRANCE

ICONOGRAPHIE Couverture 1 : Extrait du dessin humoristique de la page 3 intérieure, paru dans le Daily Chronicle de Londres à l’époque de la campagne contre la gestion léopoldienne du Congo. Couverture 4 : Mark Twain en 1904, peu avant l’écriture du Soliloque du roi Léopold. Toutes les illustrations, de couverture et intérieures, ont été aimablement transmises par Jim Zwick, spécialiste de l’œuvre de Mark Twain et éditeur (www.boondocksnet.com) aux Etats-Unis. Qu’il en soit ici remercié.

Le soliloque du roi Léopold, traduit et introduit par Jean-Pierre Orban, a paru une première fois en 1987 aux Editions Jacques Antoine à Bruxelles. La traduction a été revue et l’introduction qui la précédait a été actualisée pour la présente édition.

© Copyright L’Harmattan, 2004 ISBN 2-7475-6175-5 EAN 978 2747 561 741

Mark TWAIN Né en 1835 sous le nom de Samuel Langhorne Clemens, Mark Twain passe dans le Missouri une enfance qu’il transposera plus tard dans Tom Sawyer (1876). Tour à tour typographe, journaliste et chercheur d’or, il sera aussi pilote sur le Mississippi et c’est cette expérience qui lui inspirera le pseudonyme de Mark Twain (« deux brasses de fond ») au moment où il commencera à publier. Son oeuvre comprend de nombreuses nouvelles, des récits autobiographiques (A la dure, 1872), des essais, des contes (Un Yankee à la cour du roi Arthur, 1889) et des romans tels que Huckleberry Finn (1884) dont E. Hemingway a dit que « toute la littérature moderne (en) découle ». Grand voyageur (Les naïfs à l’étranger, 1869), notamment en Europe, il deviendra, à la fin de sa vie, selon ses propres mots une sorte d’ « ambassadeur non rémunéré » des Etats-Unis et sera de plus en plus sollicité pour ses prises de position politiques. C’est cet aspect du grand humoriste des lettres américaines que l’on découvre de plus en plus et qui est illustré dans Le soliloque du roi Léopold. Il est mort en 1910 dans le Connecticut.

Jean-Pierre ORBAN Philosophe et journaliste de formation, Jean-Pierre Orban est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont un roman, Les rois sauvages, et un recueil de nouvelles, Chronique des fins, aux Editions Bernard Gilson (Bruxelles). Il est aussi adaptateur de théâtre et traducteur, notamment, en Belgique, de L’Ordre Nouveau, de Maurice De Wilde (du néerlandais, avec Paul Tannenwald). Auteur de reportages sur le Congo-Zaïre, il a préfacé le récit de Frans Quinteyn Stanleyville sous la terreur simba - Mateka, le temps des ombres (Editions L’Harmattan, 2004).

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.