//img.uscri.be/pth/eb00adbb0aab0a79aebfd0a21799fbf51c39d05d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les Embrasses

De
218 pages
En 1920 paraissait La Promenade, de Robert Walser. Pour lui, la promenade n'est rien d'autre qu'un fil conducteur pour des rencontres, moins importantes par l'objet ou la personne qui en sont l'occasion que par leur charge spirituelle, les signes qu'ils distribuent et qu'il appartient au seul promeneur d'interpréter, voire d'inventer. J'ai suivi son trajet, en m'inspirant de son oeuvre...
Voir plus Voir moins
Jean-Pierre Barbier-Jardet
Les Embrasses
Littératures
Daniel Cohen éditeur
www.editionsorizons.fr
Littératures, une collection dirigée par Daniel Cohen
Littératuresune collection ouverte à estl’écrire, quelle qu’en soit la forme: roman, récit, nouvelles, autofiction, journal; démarche éditoriale aussi vieille que l’édition elle-même. S’il est difficile de blâmer les ténors de celle-ci d’avoir eu le goût des genres qui lui ont rallié un large public, il reste que, prescrip-teurs ici, concepteurs de la forme romanesque là, comptables de ces prescriptions et de ces conceptions ailleurs, ont, jusqu’à un degré critique, asséché le vivier des talents. L’approche deLittératures, chez Orizons, est simple — il eût été vain de l’indiquer en d’autres temps: publier des auteurs qui, par leur force personnelle, leur attachement aux formes multiples du littéraire, ont eu le désir de faire partager leur expérience intérieure. Du texte dépouillé à l’écrit porté par le souffle de l’aventure mentale et physique, nous vénérons, entre tous les critères supposant déterminer l’œuvre littéraire, le style. Flaubert écrivant: «J’estime par-dessus tout d’abord le style, et ensuite le vrai» ;plus tard, le philosophe Alain professant :« c’esttoujours le goût qui éclaire le jugement», ils savaient avoir raison contre nos dépérissements. Nous en faisons notre credo. D.C. ISBN:978-2-336-29830-6© Orizons, Paris,2013
Les Embrasses
Du même auteur
L’Allumette et le Soleil,recueil de poésies, Éditions Pierre-Jean Oswald,1;960 En Cours de Vie,recueil de poésies, Éditions Pierre-Jean Oswald,1;987 Nature Morte au Miroirs aux Alouettes,recueil de poésies, Éditions Belfond,1; [édit9é8a8vec le concours du Centre National des lettres]; Le Brasier,Éditions Le Pré aux Clercs roman,Pierre Bel-fond,1;991 Le Soleil et la Mort en Face,Éditions Swing roman,Jean-Pierre Fiore,1;994 Feus les Autoportraits, recueilde poésies, Éditions A.R.C.A.M.Gérard Murail,1;998 Du Sang sur la Méthode Rose,roman, Éditions les Presses de ValmyDaniel Bontemps,2;0 0 1 Bufo,nouvelles, Éditions In OctavoGil Fonlladosa,2;0 0 Et Cætera,roman, Éditions Orizons,2;0 0 9 Amarré à un corps-mort,roman, Éditions Orizons,2;0 1 L’effroyable Chanson du poète voyant,pièce de théâtre en neuf mouvements, Éditions L’Harmattan,2011;LesEmbrasses,roman, Éditions Orizons,2013.
Jean-Pierre Barbier-Jardet
Les Embrasses roman
2013
Dans la même collection
Farid Adafer,Juge m,2008e ntde rn Marcel Baraffe,Br um,2009ae de s Jean-Pierre Barbier-Jardet,Et Cæte,2009r a Jean-Pierre Barbier-Jardet,Am,a2010à un cr r é Michèle Bayar,Ali Am,2011our Jacques-Emmanuel Bernard,Sous le,20s10deole il François G.BLuessac,s,2010ga rçons s François G.BNusosuavc,elle,2010s dela r Patrick Cardon,Le G,r2010Éca ra ndt Bertrand du Chambon,Loin de,20V08ãr ãnãs ï Bertrand du Chambon,La,2011lionne Daniel Cohen,Ea,u2x01d0ée sér ob Monique Lise Cohen,Le pa,2009r chem Éric Colombo,La m,2011oréta m Éric Colombo,Pa r,2o0ù13las epa s Patrick Corneau,Île s,2010s ans océa Maurice Couturier,Zia,2009m a Odette David,Le,M2a008îtr e-Mot Jacqueline De Clercq,Le D,i2t0d08neAr ia Patrick Denys,Épida,2012ur e Charles Dobzynski,le ba,2011l deb a Serge Dufoulon,Le s,2011Jour sde pa Toufic El-Khoury,Be yr,2008outh pantom im Maurice Elia,De rn,i2e008ngo à Ber ta Raymond Espinose,Lib,2010ta de r Raymond Espinose,Pa uline,201o1cour bu La Raymond Espinose,Lis,Carnieètrs2009-2012,e2013s Pierre Fréha,La Conquê,t2e008dde l’oue Pierre Fréha,Vie,200i9l Alger Pierre Fréha,onsNous ir,2012Tourvoir la Jean Gillibert,À de,m2011ri-b a Jean Gillibert,Exils,2011 Jean Gillibert,sNunuche ,,u2i0v1i1sde Le Jean Gillibert,De la,2012e tdecha ir Jean Gillibert,À coups,de2012théâtr e Gérard Glatt,L’Im,2009pa sHélos e Günter Grass, Prix Nobel,La,201B1a ller ine Charles Guerrin,La cér,2009ém oniede Nicole Hatem,Sur a,2012b ondance Henri Heinemann,L’Éte,rJournal, édniittiéonpliiénetégrale.4 volu(mes parus sur6)L’ÉtetromeI;La nité pliéeRivièr ,, tomeee II;Gr atomeIiIIn;eleDia de, tolmuemcItiVq,u2e011de ièr
Henri Heinemann,Cha,n2t0s13d’Opa le François Labbé,Le C,a2011r ougehie r Olivier Larizza,LaCa,201t0lehédr a Didier Mansuy,Ca,s2011de figure s Didier Mansuy,Fa,2012ce tte s Didier Mansuy,Le s,2012ur sPor te Gérard Mansuy,Le,M2e009r veille ux Kristina Manusardi,Au tout déb,2011ut Lucette Mouline,Fa uxe,2009a ge det us Lucette Mouline,Du côté de,20l1’e0nne m Lucette Mouline,Fila,2011ge s Lucette Mouline,L’Hor r,2012e urpa r Lucette Mouline,Mus e,2012rum ve Lucette Mouline,Za pping,à2N01e3w York Anne Mounic,Qua ndon a,m2008a r Anne Mounic,nom(X) de,2011e tpr énom Laurent Peireire,Scène20s11pr ivées , Robert Poudérou,La S2a011ve rns e Robert Poudérou,L’e nne2011m ide la Bahjat Rizk,Monologue s2012intér ieur s Dominique Rouche,Œdipe,201l2ne chie Gianfranco Stroppini,Le se,2011r pent s Ilse Tielsch,Pla ge2011ngèr eétr a Béatrix Ulysse,L’écho du cor,a2009il per du Béatrix Ulysse,Le m,2011a nuscr Antoine de Vial,De b,2009laès deout pr Antoine de Vial,Ob,éi2r012vr inisà Ga Antoine de Vial,Am,2013e rica dir Guy R.ViSnécceent,p,h2l01H3.nis pée
Nos autres collections:Conte se t,MrerCa na,Unive leCom rssse corrèlenitptasu substrat, lrittéraire.ai Les autres,Philos— Loaphiem,Hom eatos in mêmeTém, ouHisneoptieonuisrvent pas yeêtre étrangères. Voir notre site (décliné en page2de cet ouvrage).
J’ai l’impression de rencontrer des êtres et de vivre des choses avec le détachement de quelqu’un qui aurait déjà quitté ce monde et qui en éprouverait un regret immense. Pascal Quignard,Sur.Le Ainsi sommes-nous d’abord conduits puis aban-donnés par chaque fraction de seconde de notre vie. Desorte que nous ne pouvons, en fin de compte, témoigner que de cet abandon. Edmond Jabès,Le livr, II.e