//img.uscri.be/pth/90692cdd7245360669e5bf2d9f42217fde38a0aa
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les miroirs ardents

De
118 pages
Dans ce roman se côtoient Lélian, anagramme du patronyme de Paul Verlaine, la fée Clotho, l'une des trois Parques, L'Autoportrait d'Albrecht Dürer, l'apôtre saint Jean, le devin Tirésias, la déesse de la mort Hécate, Dorothée le transsexuel, Anicet, un jeune amant, l'athlète aux mille reflets. Tout ce monde se déploie dans un univers onirique où l'absurde se dispute à l'illogisme, la bigarrure à la violence, la souffrance à la cruauté. Ces quelques mots de Hugo "Ce livre est écrit beaucoup avec le rêve, un peu avec le souvenir. Rêver est permis aux vaincus ; se souvenir est permis aux solitaires", l'auteur les a fait siens.
Voir plus Voir moins
Jean-Pierre Barbier-Jardet
Les Miroirs ardents
Littératures
Daniel Cohen éditeur www.editionsorizons.fr Littératures, collection dirigée par Daniel Cohen
Littératuresest une collection ouverte àl’écrire, quelle qu’en soit la forme : roman, récit, nouvelles, autofiction, journal ; démarche éditoriale aussi vieille que l’édition elle-même. S’il est difficile de blâmer les ténors de celle-ci d’avoir eu le goût des genres qui lui ont rallié un large public, il reste que, prescripteurs ici, concepteurs de la forme romanesque là, comp-tables de ces prescriptions et de ces conceptions ailleurs, ont, jusqu’à un degré critique, asséché le vivier des talents. L’approche deLittératures, chez Orizons, est simple — il eût été vain de l’indiquer en d’autres temps : publier des auteurs qui, par leur force personnelle, leur attachement aux formes multiples du littéraire, ont eu le désir de faire partager leur expé-rience intérieure. Du texte dépouillé à l’écrit porté par le souffle de l’aven-ture mentale et physique, nous vénérons, entre tous les critères supposant déterminer l’œuvre littéraire, le style. Flaubert écrivant : « J’estime par-des-sus tout d’abord le style, et ensuite le vrai » ; plus tard, le philosophe Alain professant : « c’est toujours le goût qui éclaire le jugement », ils savaient avoir raison contre nos dépérissements. Nous en faisons notre credo.
ISBN:979-10-309-0085-9© Orizons, Paris,juin2017
D.C.
Les Miroirs ardents
Du même auteur aux Éditions Orizons
Et Cætera,2009 Amarré à un corps-mort,2010 Les Embrasses,2013 Procès à la mémoire de mon ombre,2015
Jean-Pierre Barbier-Jardet
Les Miroirs ardents
2017
Dans la même collection, depuis2012
Patrick Denys,Épidaure,2012 Pierre Fréha,Nous irons voir la Tour Eiffel,2012 Jean Gillibert,De la chair et des cendres,2012 Jean Gillibert,À coups de théâtre,2012 Nicole Hatem,Surabondance,2012 Didier Mansuy ,Facettes,2012 Didier Mansuy ,Les Porteurs de feu,2012 Lucette Mouline,L’Horreur parturiente,2012 Lucette Mouline,Museum verbum,2012 Bahjat Rizk,Monologues intérieurs,2012 Dominique Rouche,Œdipe le chien,2012 Antoine de Vial,ObéiràGavrinis,2012
Éric Colombo,Par où passe la lumière...,2013 Raymond Espinose,Lisières,Carnets2009-2012,2013 Henri Heinemann,Chants d’Opale,2013 Lucette Mouline,Zapping à New York,2013 Antoine de Vial,Americadire,2013 Guy R. Vincent,Séceph l’Hispéen,2013
Jean-Louis Delvolvé,Le gerfaut,2014 Toufic El-Khoury ,Léthéapolis,2014 Gérard Laplace,La façon des Insulaires,2014 Andrée Montero,Le frère,2014 Laurent Peireire,Ostentation,2014 Michèle Ramond,Les saisons du jardin,2014 Michèle Ramond,Les rêveries de Madame Halley,2014
Michel Arouimi,Quatre adieux,2015 Jean-Pierre Barbier-Jardet,Procès à la mémoire de mon ombre,2015 Dominique Capela,La Gravité,2015 Patrick Corneau,Vies épinglées,2015 Chantal Danjou,Les cueilleurs de pommes,2015 Raymond Espinose,Villa Dampierre,2015 Henri Heinemann,L’Éternitépliée, Journal,Le Voyageur éparpillé, tomeV, 2015 Henri Heinemann,Et puis...,2015
Fanny Lévy,Une existence au fil de son passage en ce monde,2015 A. Lichtenbaum,Éphraïm égaré ou la justice des nations,2015 Lucette Mouline,Épidémie,2015 Lucette Mouline,Le sexe est bohème,2015 Max Memmi,Les femmes de Jean,2015
Robert Havas,Parlons rat,2016 Fanny Lévy,Dieu compte les larmes des femmes,2016 Maurice Couturier,Vers là d’où je viens,2016 Pierre-Jean Memmi,La Promesse,2016 Lucette Mouline,Eva et Maad,2016 Robert Pouderou,Quelqu’un,2016 Pierre Nougaret,L’inconnu du marque-page,2016
Jean-Pierre Barbier-Jardet,Les miroirs ardents,2017 Monique Lise Cohen,Métamorphose au ciel des solitudes,2017 Solange Combe,L’Hôtel de Paris,2017 Chantal Danjou,Les jardins d’essais,2017 Chantal Danjou,Journal de la main,2017 Raymond Espinose,Distances, Carnets2012-2015,2017 Mahmoud-Turki Khedher,Les Funérailles de L’Éclipse,2017 Lucette Mouline,La jeune fille qui n’aime pas l’été,2017 Luisa Valenzuela,Le masque sarde — Le profond secret de Perón,2017
Voir la collection complète des publications de « Littératures », voyez en ligne : www.editionsorizons.fr
Planà 06/07/1922
Ce que j’ai joué va véritablement arriver. Je ne me suis pas libéré et vendu par l’écriture. Je suis mort toute ma vie et maintenant je vais vraiment mourir. Ma vie était plus douce que celle des autres, ma mort sera d’autant plus terrible. L’écrivain en moi va bien sûr tout de suite mourir car ce genre de personnage n’a pas de sol sous les pieds, il n’a pas de consistance, il n’est même pas fait de poussière ; il n’est possible, un peu, que dans la vie terrestre la plus folle, il n’est qu’une construction de la soif de jouissance. Voilà l’écrivain.
FRANZ KAFKA — Lettres à Max Brod —