//img.uscri.be/pth/447c07c9123aca57bb318c733963d7683a65d06c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ma drôle de vie de romancière

De
98 pages
"On me croit souvent solitaire et sereine, dans le calme de ma petite maison de campagne, à peine distraite par le chant des oiseaux. Mais c'est tout le contraire, je ne suis jamais seule. De nombreux personnages, impatients de vivre au coeur d'un roman, s'invitent chez moi sans même me le demander ! Les plus agiles escaladent les murs et rentrent par les fenêtres tandis que les autres se faufilent par une porte laissée entrouverte...". Florentine les Fontaines décrit avec humour le désarroi d'une romancière face aux exigences et aux caprices de ses personnages.
Voir plus Voir moins

Une drôle de vie…

Le personnage rebelle
Le personnage malin
Le personnage paresseux

Sommaire

Conversation entre les personnages (1)

Le personnage muet
Le personnagetrop séduisant
Le personnage ambitieux

Conversation entre les personnages (2)

Le personnage impatient
Le personnage insatisfait
Le personnage inattendu

Conversation entre les personnages (3)

Épilogue

13
21
29

3

9

41
49
59

67

69
77
83

85

87

MA VIE DE ROMANCIERE N’EST PAS DU TOUTce que l’on
imagine. On me croitsouventsolitaire etsereine, dans le
calme de ma petite maison de campagne, à peine distraite
par le chantdes oiseaux. Mais c’est toutle contraire, je ne
suis jamais seule. Dumatin ausoir, jevis entourée de
personnages qui ontleurs habitudes,vontet viennentde
pièce en pièce, se promènentdans le jardin etattendentque
je raconte leur histoire pour devenir enfin devéritables
personnages de roman. C’est untravail d’échange etde
collaboration qui se faitaufil du temps, nous dialoguons
ainsi pendantde longs mois etprogressons ensemble dans le
récit. Je ne suis donc jamais seule etma maison estanimée
dumatin ausoir. Unetelle cohabitation n’estpourtantpas
detoutrepos : certains personnages sontexigeants,
capricieux, rebelles…
Mais je n’ai pas le choix, ils s’introduisent tous chezmoi
sans me le demander ! Les plus agiles escaladentles murs et
rentrentpar les fenêtres,tandis que les autres se faufilentpar
une porte laissée entrouverte. Je les retrouveun matin
confortablementinstallés dans le canapé dusalon ouassis
ausoleil, sous lavéranda. D’autres, plus rares, s’invitentà
matable quand je suis seule àuneterrasse de café. Puis,
lorsque je m’apprête à me lever, me suivent tout
naturellementchezmoi. Je ne peuxpas les abandonner au
seuil de la maison, c’estinutile. Ils m’attendentalorstoute la
nuitetje les retrouve à l’aube, frissonnantdevantma porte.
On pourraitme suggérer de renvoyertous ces êtres qui
s’installentainsi chezmoi. Mais le problème n’estpas
simple. En effet, il m’estimpossible d’éliminertous ces
personnagesvenus à ma rencontre. Ce sontdes êtres en
devenir, inachevés, qui ontdéjàune existence réelle. Ils ont

9