Sens dessus dessous

De
Publié par

Observateur passionné et ironique, l'auteur scrute d'une nouvelle à l'autre ses contemporains au travail ou dans d'autres circonstances sans s'interdire des incursions dans le registre du fantastique. Il nous propose des tableaux subtils : c'est un pessimiste qui fait beaucoup rire grâce à l'humour de son écriture. Et, comme le souligne sa préfacière, "la fin de chaque nouvelle laisse toujours à réfléchir car elle n'est pas dictée d'avance."
Publié le : vendredi 1 février 2013
Lecture(s) : 10
EAN13 : 9782296516274
Nombre de pages : 130
Prix de location à la page : 0,0079€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ISBN : 978-2-34-30080-913 4e neSed ssusssed sousbOespassionnrvateur uqinl ,ete éori rusc dteutar eu e àevlln uouencontses tre lauart ua sniaropmea dnsdau  oilva secsnasis retnreutcis onrcanstno sadsnl  eerigdire des incursi lI .euqorp suonu  dresttiasntfatbli xuscse s : desposeleau tabea bouuci quitfaimis etsnu tsep de son éhumour ârecà l  pirerg  sneigulsoe  lmemoc ,tE .erutircr, «osteDe Cggy  ,aMèierféca arpurjoou téréà s rac rihcn elle n d la aquee chevlln uosies ealteetec lretuou vus serprardnoV .est pas dictée daavcn.e» uO,ic .suov ed ruotua e êm mreêtt-eu Prie a ovllzesua rlern pa denvieec eiatremetd tnagnn ?es pnssoersuc ohuqeser-zove comporés par lcev  svaorhcsop s pasionnnéessiod sfitomsucsid e dlàoi Vx aubee ,ed siue.rI  lse BLAVIN est poètJ   -naenarFsioç eesvot ams  !isété Soci la t desee tertedL ne s Ges dtéiéoc Sla ed eriatéicos tassociaeur de l-oidertcmene tc t esalégs.ail  IF seçnar sedtèoP le iquepoétvre damélcAd  erpxie sioé Plae  die002 ne esiaçnarFtéraire tion lithcte soPel siRocl  Ioba iqéts.ueos ruœ nunetuop es( çniare)seShgïti , Ha, nu2010éps orém ed laicueev rlatiuint I 8te ugerd na sdiverses antholoseigod ,P tniséo deslae uengra fL( ! liavarT notientt A),seepllt noectn ncAtcoiollen, cattaHarmP ,)etèolliAsrue ecidt s onI(Diasn( ySnoetpmrophones cs franco
Accent tonique - Nouvelles
 D o
ouujhrd sui poneuqilI)gis a ene nouvelles. 
J -F o
 o
erimrer ceeulid 
© LHarmattan, 2013 5-7, rue de lEcole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1 wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00089-3 EAN : 9782343000893
   
 
 
SENS DESSUS
DESSOUS  
   
           
 Accent tonique - Nouvelles -Collection dirigée par Nicole Barrière
Maquette de la couverture Nicole Barrière
           Illustration de la couverture : Dessin Nicole Durand
  
                 
Jean-François Blavin    SENS DESSUS DESSOUS
Dessin de Nicole Durand
Préface de Maggy De Coster         LHarmattan  
         u ême auteur : D m
Poésie
Songe de soleils et de traverses, Editions du Cygne, 2010 Le charroi des lisières , Editions dIci et dAilleurs, 2008 Interstitielles, Editions dIci et dAilleurs, 2008 Odyssée des âmes citadines, Editions dIci et dAilleurs, 2006 Laudes solaires pour Laure, Editions New Legend, 2002 Ravines du ciel, Editions Les Poètes Français, Prix René-Guy Cadou 2000 Où est le sens ?, Editions Presses de Valmy, 1997 Frégate folle, Editions Au lever de Rideau, 1997
 
          
 
                                                             A Elsa  A Nicole
     PREFACE
   Dans Sens Dessus Dessous  de Jean-François BLAVIN, une anthologie de vingt et une nouvelles, nous découvrons une peinture des murs sociales. Les catégories sociales sont compartimentées, les événements senchevêtrent, les faits sociaux se superposent et/ou deviennent coercitifs, comme nous la si bien fait remarquer le sociologue Emile Durkheim. Il y a un cloisonnement étanche entre les catégories sociales, et si par inadvertance, ces dernières se côtoient, elles ne sinterfèrent guère. La différence de langage ou dinterprétation des faits est évidente et cest à juste titre que le narrateur affirme dans la nouvelle intitulée Les Journées de Georges : « Les catégories sociales et les habituels schémas de pensées se trouvaient remis en cause ». Ce dernier, impi-toyablement radié de la Compagnie dAssurance où il travaillait, véritable machine à broyer, est sauvé de justesse du suicide par la Gendarmerie. Ses multiples fréquentations des Cafés parisiens où il sabandonne à linspiration lui fournissent aussi des élé-ments susceptibles denrichir ses nouvelles peuplées des faits du quotidien. Un geste, un regard, une démarche, tout est exploitable par le narrateur à la plume facile et à linspiration débordante. Au gré de sa plume, il opère tel un franc-tireur visant sa cible à bout portant. Guetteur
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.