Une aube nouvelle

De
Publié par

Elle en avait pourtant rêvé, mais Marie avait beaucoup de mal à se faire à la vie d'étudiante. Elle n'y était pas préparée. En acceptant les avances d'un homme plus âgé qu'elle, elle se retrouva dans un tourbillon qui la désarçonna. Il était de son ressort d'essayer de retrouver ce qui faisait jadis d'elle une fille vertueuse.
Publié le : lundi 2 mai 2016
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782140008924
Nombre de pages : 134
Prix de location à la page : 0,0082€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
OUMI
Patricia NOUMI
Patricia N UNE AUBE NOUVELLE
UNE AUBE NOUVELLE
Lettres camerounaises
Une aube nouvelle
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collection « Lettres camerounaises » présente l’avantage du positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, cette collection s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Marie-Louise BILO’O NDI,À contrecœur, 2016.MADJIRÉBAYE HERVÉ,Déportation rémunérée, 2016. Hubert ONANA MFEGE,Au fond du crépuscule, 2016. Calvin Blaise MANJIA,Un amour empoisonné, 2016. Ebenezer KOB-YÈ-SAMÈ,L’équation de mon pays. Jour et nuit / Buose na Bulu, 2016. Jules Darlin NAKEU TSAGUE,Le drépanocytaire, un malade victorieux, 2016. Mukoma LONDO,La fille du procureur, 2016. MASSONGO MASSONGO,En rime, de l’abîme à la cime,2015. Appolinaire NGANTI NGONGO,Laid comme Belzébuth,2015. Charles SOH,L’homme qui creusait, 2015. Jean-Baptiste MAPOUNA,Les pieds sur terre, 2015. Christiane Louise Félicité KADJI,Au pays de la magie noire, 2015. Dieudonné MBENA,Offrandes poétiques aux Mères, 2015.
Patricia NOUMI
Une aube nouvelle
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09127-3 EAN : 9782343091273
Je dédie ce livre :
À Grégoire Nguédi qui m’a l’écriture de cette œuvre.
accompagnée dans
Et à mes enfants : Azize et Andréa qui me sont un rayon de joie.
SOMMAIRE
Chapitre 1...........................................................................9 Chapitre 2.........................................................................15 Chapitre 3.........................................................................19 Chapitre 4.........................................................................23 Chapitre 5.........................................................................27 Chapitre 6.........................................................................33 Chapitre 7.........................................................................37 Chapitre 8.........................................................................43 Chapitre 9.........................................................................49 Chapitre 10.......................................................................53 Chapitre 11.......................................................................61 Chapitre 12.......................................................................67 Chapitre 13.......................................................................71 Chapitre 14.......................................................................75 Chapitre 15.......................................................................81 Chapitre 16.......................................................................85 Chapitre 17.......................................................................91 Chapitre 18.......................................................................97 Chapitre 19.....................................................................103 Chapitre 20.....................................................................109 Chapitre 21.....................................................................115 Chapitre 22.....................................................................121
Chapitre 1
Marie n’avait jamais pensé que la distance entre son plat de nourriture et sa bouche pouvait être aussi grande. Depuis quelques minutes, elle asseyait de manger. Et c’était loin d’être simple. Elle regardait ces morceaux de viande et ces bouts de plantain, baignant dans une sauce qu’elle aurait trouvée succulente en d’autres occasions, comme s’ils allaient lui sauter à la gorge. Elle n’avait aucune envie d’y toucher. Mais, il lui fallait se nourrir pour apaiser sa mère, très inquiète de la voir ne rien manger depuis des jours.
Avec une fourchette qui semblait peser dix tonnes, elle menait laborieusement un morceau de plantain, de son assiette à sa bouche. Le temps semblait à l’arrêt. Au bout d’interminables secondes, elle y parvint enfin et s’apprêta à affronter une autre difficulté : mâcher.
Pour y arriver, la jeune fille se livra alors à un véritable exercice physique. Au bout d’efforts inimaginables, elle réussit, et même à avaler. Epuisée, répéter cet exercice était tout simplement inenvisageable, elle demeurait impuissante face à ce manque d’appétit potentiellement dangereux. Les regards inquiets de son père, de sa mère et de sa petite sœur ne lui firent pas changer d’avis, même si, pour les apaiser, elle aurait voulu prendre une autre bouchée.
Manger était le cadet de ses soucis, elle voulait simplement être plus vieille de quelques heures, s’endormir pour ne se réveiller que lorsque les résultats du baccalauréat seraient proclamés. Mais en attendant, son
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.