Une histoire de violences

De
Publié par

Alors que les dernières retouches étaient apportées à ce livre, il nous parvenait de Paris l'information suivante : « Un attentat vient d'être commis dans les locaux de Charlie Hebdo. Quelques-uns des illustres héros de la satire viennent de perdre la vie, fauchés par deux "illuminés" qui prétendent agir au nom d'Allah. ». Puisse ce drame servir d'électrochoc aux peuples qui luttent contre l'intolérance et l'absence de libertés. En Afrique, « Charlie » n'est pas qu'un humoriste, il est le citoyen lambda qui lutte au quotidien pour survivre face à un environnement hostile.
Publié le : lundi 2 novembre 2015
Lecture(s) : 10
EAN13 : 9782336394077
Nombre de pages : 234
Prix de location à la page : 0,0120€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
û

E



$IBSMJF
6
TFOT
Jean-Baptiste BOKOTO-APANDA
Une histoire de violences
Je suis Charlie au Congo
Ecrire l’Afrique Ecrire l’Afrique
L’ armattan
Une histoire de violences
Écrire l’Afrique Collection dirigée par Denis Pryen
Romans, récits, témoignages littéraires et sociologiques, cette collection reflète les multiples aspects du quotidien des Africains.
Dernières parutions
Jean DUBUS,Là-bas, entre terre et ciel, 2015. Fred JULIANI,Contes et mécomptes d’Afrique et d’ailleurs, 2015. Jean-François Sylvestre SOUKA,Madame Gentil, 2015. Thierry VUNOKA,Héros anonymes, 2015. Jérémie MULIKARE,La vie des pygmées Batwa au Rwanda, 2015. Irène ASSIBA d’ALMEIDA et Sonia LEE,Essais et documentaires des Africaines francophones. Un autre regard sur l’Afrique, 2015. Jean-Pierre EYANGA EKUMELOKO,Enfin éclos d’un vase clos, 2015. Jules ERNOUX,La Précarité quotidienne en Afrique de l’Ouest. Culture et développement, 2015. Éric BOUVERESSE,Celui qui voulait être roi. L’Afrique, terre des esprits, 2015. Joseph Marie NOMO,L’envers de l’argent,2015. Françoise UGOCHUKWU,Bribes d’une vie nigériane. Mémoires d’une transformation identitaire, 2015.Athanase RWAMO,La rue, refuge et calvaire, 2015. Judicaël-Ulrich BOUKANGA SERPENDE,Et si brillait le soleil…, 2015. Abdoulaye MAMANI,À l’ombre du manguier en pleurs,suivi deUne faim sans fin, 2014. Baba HAMA,Les amants de Lerbou, 2014. Parfait DE THOM ILBOUDO,L’Amante religieuse, 2014.
Jean-Baptiste BOKOTO-APANDA
Une histoire de violences
Je suis Charlie au Congo
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06730-8 EAN : 9782343067308
Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages, les lieux et les évènements sont le fruit de l’imagination de l’auteur ou utilisés fictivement. Toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou mortes, avec des établissements publics, des événements ou des lieux, serait pure coïncidence. Néanmoins, on y ressent une troublante impression de déjà vécu, voire d’encore à vivre…
Sommaire
1. Les années collégiennes ............................................... 11 2. L’amour du dimanche .................................................. 21 3. Au travail, citoyens ! .................................................... 38 4. Le combat du siècle ..................................................... 47 5. La révolution culturelle mobutienne ............................ 53 6. Le matricide ................................................................. 63 7. Guerre sécrète .............................................................. 71 8. Le Ch’ti du Congo........................................................ 75 9. Persona non grata ......................................................... 83 10. Zones de turbulence ................................................... 97 11. Le complot ............................................................... 123 12. Les retrouvailles....................................................... 177 13. Coup fourré .............................................................. 189 14. Lost soldier, missing in action ................................ 199 15. Eureka, j’ai trouvé.................................................... 221
J’habitais à cette époque à la rue Kalembelembe, dans la commune de Kinshasa, quand j’ai atteint mes dix ans d'âge. C’est à cette époque que j’ai connu un certain Ilunga, un conducteur de taxi bus qui faisait régulièrement la ligne Victoire-Kintambo. Je venais de la Province du Katanga, et mes parents m’avaient envoyé chez ma tante Madeleine, à Kinshasa, la capitale, pour poursuivre mes études. Ma tante avait décidé de quitter momentanément son mari et sans se faire prier, fit lever sa meute de sept enfants, pour aller « squatter » chez son cousin Fabien. Nous étions confinés, ma tante et mes cousins dans une pièce austère de quatre mètres sur quatre, semblable à un dortoir. La vie était intenable. Nous fréquentions tous l’école primaire Saint Jean Baptiste de la Salle à la commune de Bandalungwa. Ma cousine chérie Rebecca, était, elle, au Lycée Regina Mundi. J’avais l’habitude de la rejoindre après la sortie, pour faire route ensemble. Ma cousine était une fée.
Un matin, je suis monté dans un taxi bus pour rejoindre mon école. Je n’avais pas d’argent pour payer mon billet de transport. C’est donc tout naturellement que je fus 1 interpellé par les « receveurs ». Ils me conduisirent auprès du chauffeur. « Je suis désolé, mais nous n’avons pas de place pour te mettre. Nous allons te déposer à la gendarmerie», me dit-il. Je fus paniqué. Le chauffeur me posa des questions sur ma vie, mes parents, mes origines. Je lui expliquais les difficultés que nous traversions, moi, ma tante et mes cousins. Notre vie était faite de privations depuis notre installation dans la commune de Kinshasa. Le
. 1 Au Congo, les contrôleurs font office de receveurs
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.