Shalom, Salam

De
Publié par

Plus de quarante ans après leur rencontre à la faculté de médecine de Rabat, deux anciens condisciples se retrouvent par le biais d'un site internet et entretiennent une correspondance régulière. L'intérêt de ces regards croisés - l'un est resté au Maroc, l'autre est parti en France - est d'offrir de belles pages d'histoire du Maroc, d'histoire tout court, du Maroc impérial à la guerre des Six Jours. En outre, les deux médecins nous livre une réflexion approfondie sur les questions d'éthique, donnant un document précieux empli d'émotion, d'humour et d'amitié.
Publié le : mardi 1 novembre 2011
Lecture(s) : 34
EAN13 : 9782296472808
Nombre de pages : 250
Prix de location à la page : 0,0129€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Shalom, Salam
Conversationssur le Maroc entre deux amis médecins
Hanania Alain Amar Shalom, Salam
Conversations sur le Maroc entre deux amis médecins
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56565-4 EAN : 9782296565654
À Agnès
À Chipie et Minnie
À tous ceux que j’aime et qui m’aiment, tout particulièrement à mon ami Thierry FERAL, pour son aide précieuse, constante et renouvelée.
A Maguy Albet. Sa constante bienveillance et son intérêt renouvelé pour mes écrits me vont droit au cœur
Préambule *
Au cours de l’année 2007, un message électronique m’est par-venu d’un site Internet, annonçant qu’un ancien camarade de la faculté de médecine de Rabat dans laquelle j’ai effectué une partie de mes études, souhaitait reprendre contact avec moi, au bout de plus de quarante années de « silence ». Brusquement me sont revenus en mémoire un flot de souvenirs, mon baccalauréat en philosophie, mon inscription universitaire soumise à l’approbation du doyen Faraj, « grand manitou » de la jeune faculté de médecine du pays, mes premiers pas dans un monde strictement scientifique, la rencontre d’étudiants provenant des quatre coins du royaume, les alliances, les amitiés, les rares et conjoncturelles inimitiés, des événements plus tragiques dont les épreuves orales après le meurtrier attentat de Skhirat contre le roi et le trône alaouite… C’est ainsi qu’une correspondance régulière avec mon vieil ami Kamal a commencé et donné lieu au présent ouvrage. Nous n’avons ni l’un ni l’autre la prétention de nous livrer à une correspondance digne des plus grands ou bien pompeuse et grandi-loquente comme c’est parfois le cas, mais nous avons plus simple-ment souhaité partager avec le lecteur une tranche de vie et des réflexions sur nos engagements professionnels et personnels dans le domaine de la médecine, de l’aide à autrui, du soulagement de la souffrance, de nos espoirs et déceptions, de nos différences et de nos points communs. Nous n’avons nullement l’intention de régler d’éventuels comptes avec qui que ce soit et encore moins de dé-* Pour des raisons personnelles impératives, mon ami, correspondant et co-auteur a voulu demeurer dans l’anonymat. De plus, pour ne pas gêner des personnages ayant existé ou étant toujours en vie, seules leurs initiales réelles ou modifiées apparaîtront sous la forme d’un lettre majuscule non agrémentée d’un « point », ainsi le fait d’écriremonsieur B (et non monsieur B. )ne constitue pas une erreur typographique, mais une décision unilatérale des auteurs.
ranger tel ou tel acteur de cette période. Si d’aventure et malgré nos précautions dans l’évocation de nos souvenirs, nous blessions ou indisposions certains de nos « vieux » camarades ou protago-nistes de cette tranche d’histoire, que l’on nous pardonne, car il n’y a dans notre propos aucune intention malveillante, mais unique-ment le profond désir de raconter le plus sincèrement et le plus fidèlement possible, en espérant qu’aucun tracas d’aucune sorte n’en résulte pour les auteurs. C’est donc d’un témoignage modeste qu’il s’agit et d’une évocation de plus de quarante années d’histoire.
10
H. A. A.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.