Spectacle vivant à l'épreuve de l'itinérance

De
Publié par

Les nouvelles disciplines itinérantes (rue, cirque, théâtre) colportent un idéal de mobilité : pratiques et discours issus d'un magnétisme nomade et souvent sans ancrage en une réalité vécue au quotidien. Chapiteaux, caravanes et roulottes, le temps du spectacle… En parallèle et underground, des artistes de culture nomade, ou authentiquement néo-nomades, échappent à la société de contrôle. Leur résistance est une exception, une frange infinitésimale ; force de subversion opposable à la machine néolibérale.
Publié le : mardi 15 mars 2016
Lecture(s) : 26
EAN13 : 9782140004681
Nombre de pages : 234
Prix de location à la page : 0,0135€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
StÉphànéLabarriere
SPECTACLE VIVANT À L’ÉPREUVE DE L’ITINÉRANCE
MàgnÉtîsmé nomàdé ét socîÉtÉ dé contôlé
Spectacle vivant à l’épreuve de l’itinérance
Magnétisme nomade et société de contrôle
Univers Théâtral Collection dirigée par Anne-Marie Green  On parle souvent de « crise de théâtre », pourtant le théâtre est un secteur culturel contemporain vivant qui provoque interrogation et réflexion. La collectionUnivers Théâtral est créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine théâtral.  Ainsi la collectionUnivers Théâtral entend proposer un panorama de la recherche actuelle et promouvoir la diversité des approches et des méthodes. Les lecteurs pourront cerner au plus près les différents aspects qui construisent l’ensemble des faits théâtraux contemporains ou historiquement marqués. Dernières parutions RABANEL,Le Feu sacré du théâtre, Manifeste du réinventisme,2016. RABANEL,Spectateurs sidérés, ou L’Allégorie du Goéland,2016. Hanan HASHEM,Emile Augier, Alexandre Dumas fils, et Victorien Sardou, Dramaturgie du savoir-vivre sous le Second Empire,2015. Elise VAN HAESEBROECK,Le théâtre de Claude Régy, l’érosd’une voix sans bouche,2015. Abdelmajid AZOUINE, Théâtre moderne et pratiques picturales, correspondances et confluences, 2015. Franck WAILLE et Christophe DAMOUR (dir.),François Delsarte, une recherche sans fin, 2015. François QUILLET,La scène mondiale aujourd’hui. Des formes en mouvement, 2015. François LASSERRE,L’inspiration de Corneille,2014.Christian ROCHE,Régine Lacroix-Neuberth.Le quatrième coup du théâtre,2014.Jean VERDEIL,La dramaturgie du quotidien. L’atelier-théâtre : une microsociété expérimentale, 2014. Alice GAUDRY,Le théâtre de marionnettes sur eau du Viêt Nam, 2014. Alberto GARCIA SANCHEZ,La scène provoquée, 2014.Marion BOUDIER, Alice CARRE, Sylvain DIAZ et Barbara METAIS-CHASTENIER,De quoi la dramaturgie est-elle le nom ?,2014.
Stéphane LABARRIERE
Spectacle vivant à l’épreuve de l’itinérance
Magnétisme nomade et société de contrôle
© L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08644-6 EAN : 9782343086446
Il [...] me demanda sarcastiquement si je savais que les éléphants étaient en réalité les derniers individus – oui, monsieur – et qu'ils représentaient, paraît-il, les derniers droits essentiels de la personne humaine, maladroits, encombrants, anachroniques, menacés de toutes parts, et pourtant indispensables à la beauté de la vie.
1 Romain Gary,Les Racines du ciel
1  GARY R.,Les Racines du ciel, Paris, Collection Folio, Gallimard, 1956, 1972, p. 153.
Préface « Selon la loi de Baumol et Bowen, « crisis is a way of life » pour le spectacle vivant. Celui-ci ne possède pas les caractéristiques qui lui permettraient d’atteindre la rentabilité économique visée par le système capitaliste. »Hum ! Depuis maintenant quelques jours, je m’étais replongé dans l'Anabase, de Xénophon, et sans être en réelle cohérence avec ma lecture, ce postulat, inéluctable selon ces auteurs, m'amenait à une question… Les auteurs antiques, tels que, Eschyle, Aristophane, Sophocle, Euripide, dont les œuvres, encore aujourd'hui sont reconnues comme les fondements culturels de notre civilisation, ont-ils atteint la rentabilité ci-dessus visée ? L'impossibilité de répondre à cette question, nous met déjà un peu plus à l'aise avec l'affirmation de ces chercheurs ! Et dans mon cas, c'est heureux, car ma création s'articule autour de mon identité et de mon existence ! Et en toute honnêteté, ça me donnerait mal au ventre, que d'avouer que mon existence n’est pas rentable ! Cependant, nous pourrions considérer, comme l'aurait peut-être fait Socrate, que la rentabilité du système capitaliste actuel, édifié sur des créations non rentables, ne s’élève, finalement, que par le cumul de nos pertes et de nos identités, redonnant paradoxalement, à nos créations et à nos identités, une portée majeure dans l'édification de notre civilisation… Fut-elle capitaliste ! Quoi qu'il en soit, porté par le flux rapide de l'épopée de la Retraite des Dix-milles, et en compagnie de guerriers grecs essoufflés par ce long périple, je parcourais à perdre haleine les déserts de Mésopotamie sans regretter mon camion. Un chariot bâché, quelques chevaux attelés, les autres, courant derrière moi, j’avalais les pistes vallonnées avec encore plus de plaisir que le goudron des petites
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.