Divertissement horrible

De
L’histoire terrifiante du viol d’enfants, de femmes par des gens de pouvoir, des magistrats, des procureurs, des maires et « le roi ». Une colère poétique face à cette scandaleuse trilogie : pouvoir, sexe, argent sont les trois mamelles du monde. Nous sommes en pleine République où les crimes sexuels sont protégés et commandités par les élus du peuple. Le roi est mort, vive le roi. Le café est le lieu où les hommes se rencontrent et se racontent ce monde. Le patron du café est un Œdipe du XXIème siècle ou un Tirésias. C’est le chaos, la guerre est au centre. Guerre entre les êtres, destruction de toutes les valeurs humaines. Les femmes se prostituent et sont prostituées par la République. Les hommes violent et pleurent leur mère dans leur costume de proxénète… Ils se consolent de leurs crimes et de leurs lâchetés en tétant du lait !
Publié le : mardi 1 octobre 2013
Lecture(s) : 5
EAN13 : 9791022100625
Nombre de pages : 95
Prix de location à la page : 0,0030€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

DIVERTISSEMENTHORRIBLE_big

Nicole Sigal

Divertissement horrible

© Presses Électroniques de France, 2013

Personnages

Premier Homme Désespéré

Deuxième Homme Désespéré

Patron

La Femme

Deux jeunes Veuves: Veuve 1 - Veuve 2

Le Beau Gosse

Le Monsieur

Mr Important 1

Mr Important 2

Hallebardier 1

Hallebardier 2

Le Fantôme

La Lune

 

Décor

Intérieur salle de café

Extérieur château

Argument

L'histoire terrifiante du viol d'enfants, de femmes par des gens de pouvoir, des magistrats, des procureurs, des maires et «le roi». Une colère poétique face à cette scandaleuse trilogie: pouvoir, sexe, argent sont les trois mamelles du monde. Nous sommes en pleine république où les crimes sexuels sont protégés et commandités par les élus du peuple. Le roi est mort, vive le roi. Le café est le lieu où les hommes se rencontrent et se racontent ce monde. Le Patron du café est un Œdipe du XXIème  siècle ou un Tirésias. Il a eu une enfance brisée par un père incestueux et lui-même a besoin de violer de jeunes personnes, des vierges de préférence pour exulter, jouir terriblement. C'est le chaos, la guerre est au centre. Guerre entre les êtres, destruction de toutes les valeurs humaines. Les femmes se prostituent et sont prostituées par la république. Les hommes violent et pleurent leur mère dans leur costume de proxénète… Ils se consolent de leurs crimes et de leurs lâchetés en tétant du lait!

Scène 1

Premier Homme Désespéré

J'ai eu la guerre, j'ai eu le cancer, j'ai eu la légion d'honneur, j'ai eu l'an 2000, à chaque fois ma femme a fait des escargots.


Deuxième Homme Désespéré

Et cette fois-ci?


Patron  

Des pissenlits… avec la racine, mais elle les bouffe toute seule.


Premier Homme Désespéré

Oui elle en a eu marre, n'a trouvé que cette solution.


Deuxième Homme Désespéré

C'est quand même la troisième en deux jours… dans des circonstances pas très mystérieuses.


Premier Homme Désespéré

S'il te plaît arrête de faire fonctionner ton imaginaire, c'est malsain.


Patron

Les femmes tu sais on n'arrive jamais à les connaître.


Premier Homme Désespéré

La mienne je la connaissais, j'étouffais à ses crochets, trois décennies.


Patron

Faut leur infliger du plaisir aux femmes sinon…


Deuxième Homme Désespéré

Bon, on arrête de parler d'amour sinon je vais encore me mettre à pleurer.

La mort on en parle… mais finalement quand ça t'arrive tu ne sais plus quoi dire, j'ai perdu la mienne sans un mot.


Patron

Tu gueulais «Manman» comme un fou.


Deuxième Homme Désespéré

«Manman» c'est pas un mot c'est un cri.


Premier Homme Désespéré

Qu'est-ce qui leur arrive à toutes?


Deuxième Homme Désespéré

Qu'est-ce qu'on va devenir sans elles?


Patron

Tiens v'là la mienne, elle est encore en vie.

Alors quoi de neuf là-haut, ma crotte?


La Femme

(Habillée en noir, sexy, mortifère)

Toujours pareil, un peu crevant mais on est bien payé.


Patron  

(Il la touche comme s'il la fouillait)

Ce costume tout de même, on dirait une Veuve… c'est pas une vie pour moi.


Elle est rejointe par deux autres femmes habillées comme elle, elles s'en vont sans dire un mot.


Premier Homme Désespéré 

Pas très en verve ta Veuve!


Patron  

Plaisante pas avec son costume de travail.


Deuxième Homme Désespéré 

C'est quoi au juste sa situation?


Patron 

Elle travaille là-haut, au château, très classe, très bonne rémunération.


Premier Homme Désespéré

La mienne y travaillait, elle avait un costume moins voyant.


Deuxième Homme Désespéré

Moi aussi.


Patron

Ça dépend du grade.

Je n'ai jamais vraiment su au juste en quoi ça consistait.


Premier Homme Désespéré 

Moi non plus.


Deuxième Homme Désespéré 

Moi non plus.


Patron  

Elles sont tenues au secret d'état… c'est quasiment une profession diplomatique… avec décalage horaire, perturbations intestinales et trous d'air, évacuations alvines fréquentes et surtout de la psychologie, beaucoup de psychologie.


Même moi je suis sensé ne rien voir… de toutes façons on a beau voir, on n'en croit toujours pas ses yeux.


Premier Homme Désespéré

Et qu'est-ce que tu as vu?


Patron 

Rien, des voitures, de la grosse bagnole.


Premier Homme Désespéré

C'est tout.


Deuxième Homme Désespéré

C'est décevant.


Patron

T'as pas d'imaginaire, moi rien qu'au bruit du moteur dans la montée… je rêve… y a de la reprise et pas de secousses… les yeux fermés je les reconnais… sans compter les motos…


Deuxième Homme Désespéré

Ça fait du monde!


Premier Homme Désespéré 

Depuis combien de temps tu n'y vois plus?


Patron

Pas longtemps, de toutes façons je n'ai jamais vu clair. Ça m'arrange.


Premier Homme Désespéré

On saura jamais avec toi. C'est diplomatique aussi tes lunettes noires!


Entre un beau mec en cuir et yeux bleu acier, le psychopathe beau gosse.


Le Beau Gosse 

Un Fernet Branca cheftaine!


Patron

T'as mal au ventre?


Le Beau Gosse 

Ça prend sans prévenir… je vois ma mère tailler des pipes à des types qui ne prennent même pas le temps de baisser leur froc, ça dégouline à la commissure des lèvres quand elle a des hoquets, les lèvres à Manman, j'ai sept ans, ça fait mal au bide.


Patron 

T'en mérites un deuxième.


Le Beau Gosse 

Surtout qu'après mon père lui écrabouillait la gueule avec la cuvette des chiottes qu'il venait de desceller. Traumatisme crânien ils ont dit pour cette bouillabaisse. Le traumatisme c'est moi qui me le suis pris…


Premier Homme Désespéré  

Y en a qui naissent sous une mauvaise étoile.


Deuxième Homme Désespéré 

N'en rajoute pas dans l'horreur.


(Il chante)

Le monde est pourri

Ce n'est pas moi qui le dis

Jusqu'au trognon

Et c'est nous les cons


(Premier Homme Désespéré et Patron chantent avec lui)

C'est qui qui l'a mis

Le ver dans le fruit

C'est pas moi Papa

Je faisais caca

C'est pas moi Maman

J'étais encore dedans

Dedans tes ovaires

C'est p't-être là qu'était le ver.


Le Beau Gosse 

Où vous avez appris ça?


Premier Homme Désespéré et Deuxième Homme Désespéré

(En chœur)

En servant la messe.


Le Beau Gosse 

Ça se voit ça date.


Premier Homme Désespéré et Deuxième Homme Désespéré

(En chœur) 

Quand la quête avait donné, on pompait la bite du curé en récompense, mais quand on rapportait des boutons de culotte, il nous la mettait dans le cul ça faisait mal, à l'âge tendre.


Le Beau Gosse

Voilà qui est déjà plus drôle.


(Ils trinquent)

À la bite du curé!


Premier Homme Désespéré et Deuxième Homme Désespéré

(En chœur) 

À la bite du curé!


Patron  

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les plus belles œuvres de Fragonard

de Presses-Electroniques-de-France

Dom Juan

de Presses-Electroniques-de-France

Les plus belles œuvres de Vincent Van Gogh

de Presses-Electroniques-de-France

suivant