Paillassons

De
Ces séquences courtes parlent toutes, sur un ton grinçant, humoristique, inquiétant ou cynique, de l'exclusion que subissent les faibles dans tout système : elles parlent des SDF, des négociations entre ouvrier et patron, des illettrés, du néocolonialisme culturel, des voisins de cellule... Les personnages cherchent tous la lumière, une réponse à leurs questions. Le système leur répond à leur manière, comme il le peut, selon sa propre préoccupation de fonctionnement. Mais pourtant, dans tout système, ce sont bien des êtres humains, face à d'autres êtres humains...
Publié le : mercredi 2 avril 2014
Lecture(s) : 23
EAN13 : 9791022101592
Nombre de pages : 19
Prix de location à la page : 0,0022€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Paillassons_big
Laurent Maurel

Paillassons


(*Paillasson : Sur lequel on marche et qui reste à la porte)

© Presses Électroniques de France, 2014

Paillasson 1

1

Pardon, je voudrais...

2

Bonjour.

1

Pardon. Bonjour. Je voudrais...

2

Nom.

1

Pardon ?

2

Votre nom. Nom !

1

Je... Voudrais...

2

Non. Le nom... Je voudrais votre NOM.

1

Je... Oh, pardon. Oui, Edgar.

2

Pardon, prénom ou nom ?

1

Edgar ?

2

Oui, Edgar. Alors, nom ?

1

Non.

2

Bon, veuillez patienter... Edgar

2 sort.

1

C'est pourtant simple, non ? Edgar. Simple.

3 entre.

1

Je voudrais...

3

Oui ?

1

Oh, pardon. Je... Bonjour, je...

3

Bonjour... Edgar. C'est bien ça : Edgar ?

1

Voilà. Bonjour. Edgar, c'est bien ça : Edgar.

3

Bien. Donc, Edgar...

1

Voilà. Oh pardon. Donc ?

3

Donc... Edgar... Vous ne pouvez plus voir. C'est bien ça ? Edgar ?

1

Pardon ? Oui. Heu... Non. Pardon, mais je peux.

3

Ah. Vous pouvez ?

1

Je veux dire, je peux, oui, Monsieur, j'y arrive encore, Monsieur. Simplement il me faut...

3

Oui, Edgar ?

1

Oui, pardon. Donc... Il me faut... du temps. Monsieur.

3

Du temps.

1

Voilà. Du temps pour travailler. Pour pouvoir me les payer.

3

Vous les payer.

1

Mes yeux ! Me payer pour m'opérer. Des yeux. M'opérer, et y voir, y voir...

3

Oui. Donc... Edgar ?

1

J’aimerais bien vous y voir...

3

Oui... Donc, vous ne pouvez plus voir. Donc...

1

Ça, c'est à voir ! ... Monsieur. Pardon, mais...

3

Edgar. Pour travailler, il faut y voir. Edgar ? Vous ne pouvez plus voir, donc vous ne pouvez plus travailler, Edgar. Plus rester.

1

Plus rester. Non. Travailler... Pour mes yeux. Mes yeux... mes yeux...

3

Edgar ?

1

Pardon. Pardon, mais je peux, Monsieur. Je peux.

3

Vous pouvez.

1

Je peux. Monsieur.

3

Bien. De quelle couleur ? ... Edgar !

1

Pardon ?

3

De quelle couleur ?

1

De quelle... Oh pardon. Oui... Heu... De quelle couleur quoi, Monsieur ?

3

Ceci Edgar. Nom de Dieu, Edgar, vous ne pouvez plus ! Il faut arrêter.

1

NON !

3

Edgar ! Non, arrêtez, Edgar !

1

Edgar, Edgar, non, Edgar n'en peut plus, non. Pardon.

3

Nom de Dieu, non !

1

Nom ? Edgar.

3

... Edgar...

 

Paillasson 2

1

Nom ?

0

Mickaël.

1

Mickaël. Prénom ?

0

Ah. Mickaël.

1

Ah. Nom ?

0

Benar.

1

Bernard ?

0

Benar. Mickaël Benar.

1

Be-Nar.

0

Voilà.

1

Bien. Couloir D, Porte 5, bureau petit a.

0

Couloir D...

1

Voulez-vous que je vous l’écrive, peut-être ?

0

Ce ne sera pas la peine, je vous remercie.

1

Ce sera plus simple.

0

Je ne pense pas, je ne sais pas lire.

1

Ah. En ce cas, en effet. Couloir D, porte 5, bureau petit a.

0

Par là ?

1

Par là, absolument. Puis à droite, la cinquième à droite. Puis le premier bureau en partant de gauche.

0

Merci.

1

Suivant !

0

(Seul)

Couloir D, porte 5, bureau petit a.

Porte 5, cinquième à droite : 1, 2, 3, 4, 5. Là. Bureau petit a, premier à gauche, là ; Bonjour. Bonjour...

2

Deux secondes. Un temps.

0

Bonjour !

2

Excusez-moi quelques instants.

0

(Seul)

Je ne m’énerve pas, je ne m’énerve pas, je ne m’énerve pas. Monsieur ? Monsieur !

2

Ce guichet est fermé, désolé.

0

Ah bon, mais...

3

Monsieur Mickaël Bernard, s’il vous plaît.

0

Oui, c’est... c’est moi.

3

Monsieur Mickaël Bernard ?

0

Non, Be. Benar.

3

Ah. Donc, Mickaël Bernard, ce n’est pas vous ?

0

Non. Bernard, non. Mais Mickaël Benar, ça c’est moi.

3

Je vous ai entendu. Ce n’est donc pas vous que j’appelle. Monsieur Mickaël Bernard, s’il vous plaît.

0

C’est... C’est moi.

3

Cessons cette plaisanterie, Monsieur, je vous prie. Allons ? Personne ? Pas de Mickaël Bernard ? Étrange tout de même.

0

Non mais c’est... Au guichet, le monsieur a dû se tromper, je lui avais bien dit R, pas Bernard, Benar.

3

Insinuez-vous que nous faisons mal notre travail, Monsieur ?

0

Non, non. Mais en l’occurrence...

3

Veuillez regagner la salle d’attente, Monsieur, votre tour viendra.

0

Non mais c’est mon tour. Benar, Mickaël Benar, c’est moi.

3

Je vois. Ne bougez pas, je reviens.

0

Non ! Non, ne fermez pas, s’il vous plaît.

3

Me traitez-vous de menteur, vraiment ? Je vous dit : Je reviens. Et vous entendez : Je ferme.

0

Non, désolé. Juste : Bon. Mickaël Bernard, c’est bien moi.

3

Ah ! Vous êtes un plaisantin. Mickaël Bernard, donc. Bon. Voilà, signez là. Bien. Une croix. Vous ne savez pas écrire ?

0

Non, désolé.

3

Ah. Bien. Porte V, salle 52, numéro de dossier X34521, code Gédéon.

0

Pa-pardon ?

3

Je répète : Porte V, salle 52, numéro de dossier X34521, code Gédéon. Voulez-vous que je vous l’écrive ?

0

Je ne... Oui, s’il vous plaît.

3

Bien. Voilà. Bonne journée, Monsieur.

0

Merci. Vous aussi.

3

Suivant. Monsieur Mickaël Benar !

0

Ah ? C’est... C’est moi.

3

Cessons de rire, Monsieur, je vous prie, nous avons du travail.

0

Non mais Mickaël Benar, c’est moi.

3

Vous disiez Bernard, il y a deux secondes, soyons sérieux.

0

Non, c’est vous qui disiez...

3

Monsieur Benar, s’il vous plaît.

0

Heu... C’est moi. Désolé mais c’est moi.

3

Je vois. Attendez-moi, je vous prie.

0

Ne fermez pas !

3

Nonon.

0

Mais Mickaël Benar, c’est moi.

2

Guichet fermé, Monsieur !

0

Non !

2

Guichet fermé. Veuillez repasser au grand guichet.

0

Non ! J’ai un dossier.

2

Ah ! Hé bien qu’attendez vous ?

0

Heu. . Rien. C’est que... On m’a appelé à l’instant.

2

Vous avez votre numéro de dossier ?

0

Oui.

2

Alors veuillez quitter cette salle, je vous prie.

0

Mais...

2

Quel nom avez-vous ?

0

Benar. Mickaël Benar.

2

Ah ? On vient de vous appeler Porte V, salle 52, numéro de dossier X34521, code Gédéon.

0

Ah ? J’y vais.

2

Trop tard. Votre dossier a été classé : Ne répond pas à l’appel.

0

Mais ce n’est pas possible. J’étais là, à répondre à mon nom.

2

Vous avez votre dossier.

0

Oui.

2

Donc vous avez répondu à votre nom. Vous auriez ensuite dû être en porte V, salle 52, numéro de dossier X34521, code Gédéon. Faites voir. Monsieur Bernard. Ah vous n’êtes pas Mickaël Benar.

0

Non. Si... Benar. Vous voyez, il y a une faute, là. Un R en trop.

2

Ah. Oui. Eh bien, demain.

0

Oui. Désolé.

2

Ce n’est rien. Au revoir.

0

Au revoir. Merci.

2

De rien. Au revoir.

0

(Seul)

Hé ben, bonjour !

4

Bonjour. Nom ?

0

Nonon ! Demain. Au revoir au revoir.

Dernière de Couverture
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les plus belles œuvres de Fragonard

de Presses-Electroniques-de-France

Dom Juan

de Presses-Electroniques-de-France

Les plus belles œuvres de Vincent Van Gogh

de Presses-Electroniques-de-France

suivant