//img.uscri.be/pth/5bb580693c599664ba2fa4cac2a48386a979111c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Traditions orales postcoloniales

De
213 pages
Ces douze études ont été présentées par une équipe de chercheurs africains, nord-américains et européens réunis en 2012 à Vancouver. Elles soulèvent plusieurs dimensions du problème des traditions orales : l'oralité et les écrivaines africaines, la place de l'oeuvre de Boubacar Boris Diop entre oralité, histoire et mémoire et la conceptualisation critique de l'oralité. Quel est l'enjeu de l'oralité en rapport avec la mémoire, l'amnésie et la réconciliation ?
Voir plus Voir moins
Collection Racines du présent
Sous la direction de Luc Fotsing Fondjo et Moustapha Fall
TR A DITIONS OR ALES POSTCOLONIALES
Discours d’ouverture de Boubacar Boris Diop
Traditions orales postcoloniales Discours d’ouverture de Boubacar Boris Diop
Collection « Racines du Présent » En cette période où le phénomène de la mondialisation conjugué au développement exponentiel des nouvelles technologies de l’information et de la communication contracte l’espace et le temps, les peuples, jadis éloignés, se côtoient, communiquent et collaborent aujourd’hui plus que jamais. Le désir de se connaître et de communiquer les pousse à la découverte mutuelle, à la quête et à l’interrogation de leurs mémoires, histoires et cultures respectives. Les générations, en se succédant, veulent s’enraciner pour mieux s’ouvrir dans une posture proleptique faite de dialogues féconds et exigeants. La collectiondu Présent « Racines »des études et des propose monographies relatives à l’histoire, à la culture et à l’anthropologie des différents peuples d’hier et d’aujourd’hui pour contribuer à l’éveil d’une conscience mondiale réellement en contexte. Déjà parus Samia EL-MECHAT et Florence RENUCCI (dir.),Les e décolonisations auXXsiècle, 2014. Will Mael NYAMAT,Français de fait et de droit. Chronique d’une (ré)intégration réussie, 2013. Lang Fafa DAMPHA,Afrique subsaharienne. Mémoire, histoire et réparation,2013. Jean-Pierre DUHARD,La soumission des touareg de l'Ahaggar,1894-1920,2013. MANDA TCHEBWA Antoine,Contexte urbain, L’Afrique en musiques, Tome 4,2012. MANDA TCHEBWA Antoine,Panorama des instruments du patrimoine africain, L’Afrique en musiques, Tome 3,2012. MANDA TCHEBWA Antoine,De l’art griotique à la polyphonie australe, L’Afrique en musiques, Tome 2,2012. MANDA TCHEBWA Antoine,Rapport au sacré, à la divinité, à la nature, L’Afrique en musiques, Tome 1,2012. MANDA TCHEBWA Antoine,Sur les berges du Congo… on danse la rumba,2012.
Sous la direction de Luc Fotsing Fondjo et Moustapha Fall Traditions orales postcoloniales Discours d’ouverture de Boubacar Boris Diop
© L'HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03832-2 EAN : 9782343038322
Remerciements Nous tenons à remercier tous les chercheurs et toutes les institutions qui ont contribué à la réalisation de ce volume. D’abord, c’est le Conseil des recherches en sciences humaines du Canada (CRSHC), avec une subvention octroyée à Gloria Onyeoziri pour ses recherches sur l’oralité dans l’écriture des femmes africaines qui nous a donné les moyens financiers d’organiser le colloque Traditions orales postcoloniales à Vancouver en avril 2012. L’aide financière et matérielle du département d’études françaises, hispaniques et italiennes de l’Université de la Colombie-Britannique a été elle aussi très généreuse. André Lamontagne, directeur du département à l’époque du colloque, a été particulièrement encourageant. Gloria Onyeoziri, professeur de littératures africaine et caribéenne à l’Université de Colombie-Britannique, a initié le projet du colloque avec notre concours ainsi que celui de Robert Miller. Robert et Gloria nous ont constamment et attentivement conseillés dans les toutes les étapes de notre travail sur les Actes du colloque. Il faut remercier également tous les participants au colloque, y compris Sada Niang, Suzanne James, Julia Okot-Bitek, Susan Gingell et Brittany Glenn. Boubacar Boris Diop est venu du Sénégal pour ce colloque, a prononcé un discours d’ouverture remarquable qu’il nous a gracieusement permis d’inclure dans ce volume, et a participé à toutes les sessions du colloque. Sans sa collaboration, le résultat de ce projet n’aurait pas été ce qu’il est aujourd’hui.
7
Présentation Traditions orales postcoloniales Luc Fotsing Fondjo et Moustapha Fall
University of British Columbia