Pour le plaisir, souvenirs et recettes

De
Publié par

Plaisir de chasser et de pêcher, plaisir d'apprêter, plaisir de déguster...





Dans le même esprit de tradition et de simplicité que "Quatre saisons en Limousin", Bernadette et Claude Michelet nous entraîne dans de nouvelles promenades évocatrices, "Pour le plaisir"...Avec son grand-oncle que, tout gamin, il suivait sur les terres de Marcillac, Claude Michelet a appris qu'il y a un art de chasser qui est un art de vivre. Le perdreau, la bécasse, le lièvre, la palombe... ce "petit gibier" on le poursuit plus qu'on ne l'atteint. Plus tard, dans les forêts de la Brenne, il a découvert le "gros gibier", chevreuils et sangliers, et, dans ce pays d'étangs, l'univers secret de la pêche: le silence, la patience. Ces souvenirs d'enfance riches d'anecdotes, il les évoque ici avec passion et bonne humeur.Mais tous ces produits naturels de la terre et du ciel, encore faut-il savoir les apprêter... Après le plaisir de la traque, le plaisir de la cuisine. Tout un art, là encore. Un art que pratique à merveille Bernadette, son épouse, et qu'elle nous enseigne en plus de 80 recettes savoureuses, familières et familiales, qui émaillent l'ouvrage et font venir, à leur seule lecture, l'eau à la bouche.





Depuis ma quasi-paralysie du matin devant le premier rouge, j'avais une revanche à prendre. Mais pour ce faire, encore fallait-il que les perdreaux soient là ?Ils y étaient, les bougres, et faillirent bien me surprendre une fois de plus, car tout alla très vite. Sans doute effrayés par nos voix et par le bruit de mes bottes crissant dans les broussailles, ils démarrèrent au son, avant même que cannelle, qui rechignait un peu à me suivre, ne les eût éventés. De plus, elle et moi progressions avec le vent dans le dos. Par chance, les trois rouges réfugiés là s'élevèrent à moins de trente mètres, droit devant moi. Et, si je fus transi, mon étonnement ne dura qu'une fraction de seconde. Celle-ci était à peine écoulée que déjà, la crosse était à mon épaule et les canons pile sur un des oiseaux en pleine ascension que foudroya mon premier tir, le droit, avec du 8. C'est alors que, sans doute affolé par la détonation, un quatrième rouge jusque-là tapi sous les calunes prit à son tour son envol. Mon deuxième coup, avec du 6, le cueillit alors qu'il s'apprêtait à basculer vers l'abri des taillis de châtaigniers qui cascadaient jusqu'à la vallée.Aujourd'hui, presque cinquante ans plus tard, je demeure persuadé que, ce jour-là, je fus encore plus étonné que mes deux victimes. Elles n'eurent pas le temps de comprendre ; quant à moi, il me fallut quelques secondes et surtout les exclamations enthousiastes de mon grand-oncle et de monsieur Praslin pour réaliser que je venais de faire un doublé. Coup que tout chasseur souhaite inscrire dans ses tableaux et graver dans sa mémoire. Et je vois encore mon grand-oncle et sa fierté lorsque je revins avec mes deux pièces. J'entends toujours ses :? Ah ! ça par exemple, ça par exemple ! Pour un beau tir ! Ah ! dis donc ! Non, mais tu as vu ça, Jeannot ? Tu as vu ? Moi, pendant un moment, j'ai cru voir son grand-père !Rarement compliment me toucha autant.***
Lièvre au chasseur
1 jeune lièvre2 citrons½ verre à moutarde d'huile200 g de lard maigre100 g de beurre2 échalotesBouquet garni (thym, laurier, persil)Sel, poivre1 verre de vin rouge

Faire mariner le lièvre coupé en morceaux 12 h avec le jus des 2 citrons, l'huile, le poivre et le bouquet garni.Dans une cocotte en fonte, faire revenir dans le beurre le lard coupé en dés. Récupérer les lardons pour faire revenir les morceaux de lièvre égouttés ; lorsqu'ils sont bien dorés, ajouter les lardons et les échalotes, mouiller avec la marinade et le vin rouge. Ajouter sel et poivre. Faire cuire à feu doux pendant 2 h environ.Verser dans un plat creux chaud et servir avec des tourtous.






Publié le : jeudi 7 avril 2011
Lecture(s) : 234
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221120507
Nombre de pages : 98
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pour le plaisir, souvenirs et recettes
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.