Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Laury Thilleman Miss France journaliste

2 pages
L'ANCIENNE MISS QUI A RENDU SA COURONNE DÉBUT DÉCEMBRE PUBLIE AUJOURD'HUI UN LIVRE DANS LEQUEL ELLE LIVRE LES DESSOUS DE SON ANNÉE DE REINE DE BEAUTÉ. ELLE Y EXPLIQUE SES DOUTES, SES JOIES, SES PEINES MAIS AUSSI COMMENT ELLE A SU SAISIR LES OPPORTUNITÉS DE LA VIE.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Laury Thilleman Miss France journaliste

Laury Th illeman explique d'entrée qu'elle n'est pas la belle fille écervelée que l'on s'attend à trouver : « J'ai décroché mon bac ES (économique et social) spécialité anglais à Brest en 2009, avec la mention assez bien. J'étais à trois centièmes de la mention bien (...) Le grand public a parfois l'image de la miss écervelée. Eh bien, je peux vous dire que lorsque je me suis présentée à l'élection, je n'étais pas la seule à avoir eu une mention. Après le bac, j'ai intégré l'école de commerce de Brest. J'y suis toujours, en deuxième année. D'ailleurs, quand les candidats au bac plancheront sur la philo, moi, j'aurais mes partiels, notamment de prospection commerciale. » Une formation qui ne lui sera pas forcément utile car la jeune femme a d'ores et déjà trouvé un travail. Six mois après avoir transmis son écharpe à Delphine Wespiser, Laury entame une carrière de journaliste sportive sur Eurosport : « la prochaine étape est l'Open EDF de natation les 6 et 7 juillet. Puis il y aura les Jeux Olympiques à partir du 26 juillet à Londres. Je continuerai de m'occuper des épreuves de natation et je vais aussi me lancer dans d'autres sports. D'autres projets au niveau médiatique verront le jour à la rentrée prochaine. Mon équilibre Brest-Paris va être modifié. Je vais devoir m'installer à Paris. Je vous réserve quelques surprises mais j'en parlerai en temps voulu » a-t-elle déclaré lors d'un entretien accordé à TVMag.

« J'aime écrire »

Lors de la promotion de son livre, l'ex-Miss a expliqué qu'elle aimait écrire depuis toute petite et que c'était Sylvie Tellier qui l'avaient poussée à faire publier ses écrits. « L'an passé, j'avais un carnet rose où je notais toutes mes réflexions. J'écrivais au cours d'un trajet en train ou en avion. Sylvie Tellier me voyait faire et me questionnait régulièrement sur le sujet. C'est en rencontrant mon éditeur au cours d'un vol Paris-Brest que le projet s'est concrétisé. Il a demandé à examiner mes notes. J'écrivais de manière très spontanée. On a retravaillé mes textes mais je tenais à l'écrire de A à Z. On a retouché toutes mes notes ensemble. » Un livre confession qui confirme s'il le fallait le caractère combatif de la belle et son envie de développer ses propres projets, ce qui semble bien parti.

Un charme dévastateur pour l'équipe d'Eurosport.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin