//img.uscri.be/pth/aa479fdf4ff86ecf3d21bce8f1558846ee415aa4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Ecrit-Ecran (Tome 3)

De
180 pages
Ce qui a fait le succès historique de l'alphabet de type gréco-latin, c'est d'être capable de "moudre" toutes les langues. Par sa simplicité, il a offert un puissant levier économique, politique et culturel à l'Europe et plus largement à l'Occident. Le paradigme alphabétique a servi de creuset à l'élaboration d'une nouvelle forme de rationalité. La culture alphabétique encourage une démarche constante de recherche et d'innovation pour résoudre les problèmes qu'elle ne cesse de faire émerger.
Voir plus Voir moins
Claude DE VOS, Derrick de KERCKHOVE
Ecrit-Ecran
Communication et Civilisation Collection dirigée par Nicolas Pélissier La collectionCommunication et Civilisation, créée enseptembre 1996, s’est donné un double objectif. D’une part, promouvoir des recherches originales menées sur l’information et la communication en France, en publiant notamment les travaux de jeunes chercheurs dont les découvertes gagnent à connaître une diffusion plus large. D’autre part, valoriser les études portant sur l’internationalisation de la communication et ses interactions avec les cultures locales. Information et communication sont ici envisagées dans leur acception la plus large, celle qui motive le statut d’interdiscipline des sciences qui les étudient. Que l’on se réfère à l’anthropologie, aux technosciences, à la philosophie ou à l’histoire, il s’agit de révéler la très grande diversité de l’approche communicationnelle des phénomènes humains. Cependant, ni l’information, ni la communication ne doivent être envisagées comme des objets autonomes et autosuffisants. Dernières parutions Delphine LE NOZACH,Les produits et les marques au cinéma, 2013. Nicolas PÉLISSIER, Gabriel GALLEZOT,Twitter ? Un monde en tout petit, 2013. Gloria AWAD et Carmen PINEIRA-TRESMONTANT (sous la e dir. de),anniversaire de la chuteLes commémorations du 20 du mur de Berlin à travers les médias européens, 2012. Nicolas PELISSIER et Marc MARTI,: succèsLe storytelling des histoires, histoire d’un succès, 2012. Pierre MORELLI et Mongi SGHAÏER (dirs.),Communication et développement territorial en zones fragiles au Maghreb, 2012. Éric DACHEUX et Sandrine Le PONTOIS,La BD, un miroir du lien social,2011. Emmanuelle JACQUES,Le plaisir de jouer ensemble. Joueurs casuals et Interfaces gestuelles de la Wii, 2011. Jean-Bernard CHEYMOL,La brièveté télévisuelle, 2011. Audrey ALVÈS,Les Médiations de l’écrivain, 2011.
Claude DE VOSDerrick de KERCKHOVE Ecrit-Ecran 3. Formes d’expression L'écriture est un outil ingénieux, mais la réalité n'est pas réductible à une suite de signes graphiques traduisibles en mots.L’HARMATTAN
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30230-0 EAN : 9782336302300
TROISIEME PARTIE FORMES DEXPRESSION  Cétaitla parole qui formait,  dansle cadre de la cité,  linstrumentde la vie politique ; cest lécriture qui va fournir, sur le plan proprement intellectuel, le moyen dune culture commune et permettre une complète divulgation des savoirs préalablement réservés ou interdits." Jean-Pierre Vernant (Les origines de la pensée grecque,1962)
 Sommaire Chapitre 9 : LINVENTION DU CITOYEN9 Lidée démocratique10 Lidée dégalité17 Lidée de liberté22 Chapitre 10 : LORDRE ET LA LOI27 De lobligation au droit27 Largent,nexus rerum 32 Au centre : la loi36 Ordonner lespace 39 Chapitre 11 : DE LECRITURE A LA LITTERA-TURE49  Duchant épique au récital poétique50  Latransition théâtrale53  Unimaginaire civil 57  Lamuthation tragique63  Versune pensée privée 72Chapitre 12 : LA GRECE : LABORATOIRE DE CIVILISATION79 Déesse Raison79 Léducation de "lhonnête homme" 89  Industria99 Modernité114  Cosmopolis 130
7
Chapitre 9 LINVENTION DU CITOYEN De nombreux auteurs s'accordent pour reconnaître la novation radicale e que représente lapparition en Grèce, à partir du VIIIsiècle av. J.-C., de "l'esprit rationnel", mais ils ne s'entendent pas toujours sur la nature de ce "nouvel esprit", ni sur les causes de ce "miracle". Jean-Pierre Vernant le définit comme une "raison politique", qui s'est moins formée "dans le commerce humain avec les choses que dans les relations des hommes entre eux" et "s'est moins développée à travers les techniques qui opèrent sur le monde que par celles qui donnent prise sur autrui et dont le langage est l'instrument commun: l'art du politique, du rhéteur, du professeur. La raison grecque, c'est celle qui, de façon positive, réfléchie, méthodique, permet d'agir sur les hommes, non de transformer la nature. Dans ses limites, comme dans ses innovations, elle est fille de la cité". Lapolisrenvoie à deux notions : laville, au sens urbanistique du mot, la cité, au sens politique du terme. Ce nest pas simplement une agglomération humaine, cest aussi, et peut-être dabord, une nouvelle forme dorganisation sociale. Or, cettepolis, quand et pourquoi émerge-t-elle ? "L'apparition de lapolisdans l'histoire de la pensée grecque, constitue, è un événement décisif... Dès son avènement, qu'on peut situer entre le VIIIet e le VIIsiècle, elle marque un commencement, une véritable invention; par elle, la vie sociale et les relations entre les hommes prennent une forme neuve, 1 dont les Grecs sentiront pleinement l'originalité". Existe-t-il un lien entre langage, forme politique et forme de pensée? Réponse de J.-P. Vernant : "Entre la politiqueet lelogos, il y a rapport étroit, lien réciproque. Lart politique est, pour lessentiel, maniement du langage... Pour le Grec, lhomme ne se sépare pas du citoyen ; laphronêsis, la réflexion, est le privilège des hommes libres qui exercent corrélativement leur raison et leurs droits civiques".Privilège est le mot.
1 J.-P.VERNANT,Les origines de la pensée grecque, 1962, Paris, PUF, 1990, pp. 44-45 et 132-133, souligné par nous.  9