//img.uscri.be/pth/07cc233a51a5e2a1dddd7fe78a8d280ace0c653f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

S'entendre sur la langue

De
220 pages
Entre écriture et oralité, les langues s'interpénètrent, puis s'emmêlent. Tout Etat, pour dire "son" droit, choisit une langue ou en désigne plusieurs comme "officielles" ou "nationales". Les formes d'intercommunication indispensables à la cohésion sociale sont ici mises en regard, retenant d'une part les caractéristiques de la langue du droit face à la langue de droit(s), et, d'autre part, les fonctions sociales d'une langue par rapport à son statut en droit.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

  
     
 
Revue internationale interdisciplinaire
 
Publiée par le Centre dHistoire et dAnthropologie du Droit de lUniversité Paris Ouest Nanterre La Défense et par lAssociation Française Droit et Cultures    Avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique de lUniversité Paris Ouest Nanterre La Défense et du Centre National du Livre     
LHarmattan  
 
 
R EVUE D ROIT ET C ULTURES  Revue internationale interdisciplinaire
   Rédacteur en chef : Hervé GUILLOREL (ISP, CNRS/Paris Ouest Nanterre La Défense) Rédacteur en chef adjoint :  Jacqueline LAHMANI (CNRS )   Comité éditorial Jean-Godefroy  BIDIMA (Tulane University) Christiane BESNIER (CHAD, Paris Ouest Nanterre La Défense)   Jean-Claude  BONNAN (Magistrat)  Gérard  COURTOIS  (Université d'Artois) Marie-Claire FOBLETS  (Louvain)   Hervé GUILLOREL (ISP, CNRS/Paris Ouest Nanterre La Défense)    Andreas  HELMIS (Athènes)   Geneviève  KOUBI  (Paris 8  Vincennes-St-Denis)  Chantal  KOURILSKY-AUGEVEN  (CNRS) Anatoli KOVLER (CEDH, Strasbourg)  Charles de  LESPINAY (Paris Ouest Nanterre La Défense)   Sara  LIWERANT  (CDPC, Paris Ouest Nanterre La Défense)   Bernadette  MENU  (CNRS)  Gilda NICOLAU (LAJP, Paris I)  Alain ROCHEGUDE (LAJP, Paris I)  Daphné ROMY-MASLIAH  (DIP, Genève)   Denis SALAS (ENM)  Conseil Scientifique Yadh BEN ACHOUR ( Tunis II ) Bernard  BOTIVEAU ( CNRS ) Bernard CHAMPION (La Réunion)    Emmanuel  DECAUX  (Paris II)   Antoine  GARAPON  (IHEJ)    Carol  J . GREENHOUSE  (Princeton University)   Régis LAFARGUE  (Magistrat) Robert  PAGEARD   (Magistrat honoraire)   Jean-Pierre  POLY  (Paris Ouest Nanterre La Défense)   Jacques POUMAREDE  (Toulouse 1)  Norbert  ROULAND (Aix-en-Provence) Evelyne  SERVERIN (CNRS)  Isabelle SCHULTE-TENCKHOFF  (Genève)  Alain  TESTART (CNRS)  Raymond  VERDIER (Association Française Droit et Cultures)  Directeur de la publication : Hervé GUILLOREL (ISP, CNRS/Paris Ouest Nanterre La Défense) Direction administrative : Soazick KERNEIS, Directeur du Centre dHistoire et dAnthropologie du Droit de lUniversité Paris Ouest Nanterre La Défense et Chantal KOURILSKY-AUGEVEN, Présidente de lAssociation Française Droit et Cultures   Revue Droit et Cultures, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre Cedex, Tel/Fax : 33(1) 40 97 73 65 email : jlahmani@u-paris10.fr
 
Sommaire numéro 63-2012/1 Dossier  Sentendre sur la langue sous la responsabilité de Geneviève Koubi & Daphné Romy-Masliah  Geneviève Koubi & Daphné Romy-Masliah,  Introduction..........  11 Joshua A. Fishmann,  États du yiddish : les différents types de reconnaissance, gouvernementale ou non gouvernementale ...................................................... 23 Joshua A. Fishmann, Varietes of Government and Non-Government Recognitions of Yiddish ..................................................................................... 32 Fernand de Varennes , Langues officielles versus droits linguistiques : lun exclut-il lautre ? ........................................................................................... 41 Michael Hornsby & Tomasz Wicherkiewicz, Être ou ne pas être (une minorité) ? Le kachoube en Pologne..........................................................  59 Airil Haimi Mohd Adnan , Perdre sa langue, perdre son identité, se perdre.  Le cas des enfants Orang Asli (aborigènes) de Malaisie ................ 87 Myriam Yataco , Políticas de estado y la exclusión de las lenguas indígenas en el Perú ............................................................................................................. 111 Probal Dasgupta , La politique linguistique et les langues indiennes moins répandues ................................................................................................. 143 Alexandra Eftimie & Oana Macovei , Protection des locuteurs et protection des langues minoritaires  ou régionales en Roumanie ............... 161 Renford Reese , Les manifestations linguistiques de loppression : lexpérience des Afro-Américains ...................................................................... 187   Études  Gilles Trimaille, La sanction des parricides du droit romain au Code pénal napoléonien ......................................................................................................... 203 Marta Arena, La construction de la parenté par le nom : de lutilisation dun modèle anthropologique pour comprendre le droit tunisien contemporain ....      
Droit et Cultures, 63, 2012/1  
Table of contents numéro 63-2012/1  Agreeing upon Language(s). Geneviève Koubi & Daphné Romy-Masliah  Geneviève Koubi & Daphné Romy-Masliah, Introduction ........ 11  Joshua A. Fishmann, Varietes of Government and Non-Government Recognitions of Yiddish ..................................................................................... 23 Fernand de Varennes , Official Languages vs Linguistic Rights: does One Exclude the Other? ............................................................................ 41 Michael Hornsby & Thomasz Wicherkiewicz, To Be or not to Be (a minority)? The Case of Kashubian in Poland .............................................. 59 Airil Haimi Mohd Adnan, Losing Language, Losing Identity, Losing Out. The Case of Malaysian Orang Asli (Aborigine) Children.................................  87 Myriam Yataco , State Polities and the Exclusion of Indigenous Languages in Peru ...................................................................... 111 Probal Dasgupta ,  Language Planning and the Indian Lesser-used Languages  143 Alexandra Eftimie & Oana Macovei , Protection of Speakers and of Minority or Regional Languages in Romania ................................................... 161 Renford Reese , The Linguistic Manifestation of Oppression: The African Americans Experience .................................................................. 187 and   Studies  Gilles Trimaille, The Punishment of Parricides from Roman Law to the Napoleonic Penal Code  ............................................................................. 203                                     Droit et Cultures, 63, 2012/1  
                Ont contribué à ce numéro   Airil Haimi Mohd Adnan  est maître assistant à lUniversiti Teknologi MARA Malaysia. Il est actuellement en congé sabbatique au Département détudes linguistiques et des langues appliquées de lUniversité dAuckland, Nouvelle-Zélande. La recherche de cet auteur est aussi variée que sa formation en sciences sociales, éducation et linguistique (enseignement de langlais langue seconde). Ses articles et publications, tant au niveau national quinternational comprennent notamment son ouvrage avec Z. A. Kassim, en 2005 sur les résultats des élèves Orang Asli à lécole primaire dans lÉtat du Perak (In K. Ariffin, M. Ismail, M. Latif, N. K. Leng & R. Aziz (Eds.) English in Education: Issues and Challenges in the Malaysian Classroom , p. 29-42, Shah Alam, UPENA Universiti Teknologi MARA). Probal  Dasgupta , Ph.D. (linguistique), a été professeur titulaire de lUniversité de Hyderabad de 1989 à 2006 et enseigne maintenant à lInstitut statistique de lInde, Kolkata. De plus, il est rédacteur de Indian Linguistics (1982-87), Language Problems and Language Planning (avec Humphrey Tonkin, 1990-), Beletra Almanako  (avec Jorge Camacho, István Ertl, 2007-). Rédacteur des monographies Language and Development  (avec Udaya Narayana Singh, 1993-2004) et des livres Yearbook of South Asian Languages and Linguistics  (avec Rajendra Singh, 1998-06). Membre de lAkademio de Esperanto (1983-, vice-président depuis 2001). Membre honoraire de la Société Linguistique de lAmérique (2004-). Président de lAssociation mondiale despéranto (2007-2013). Parmi ses ouvrages : (2006) Dormanta hejmaro  (tr), Anvers : Flandra Esperanto-Ligo ; (2006) Hlaapicer kaando (tr), Kolkata : Samatat; (2002, avec Amares Datta et Udayon Misra) English at the Crossroads : the Postcolonial Situation, Dibrugarh : Students Book Centre ; (2000, avec Alan Ford et Rajendra Singh) After Etymology: Towards a Substantivist Linguistics,  München : Lincom Europa ; (1995, avec Jayant Lele et Rajendra Singh) Explorations in Indian Sociolinguistics, New Delhi : Sage ; (1995) Klera edzino  (tr), Pisa : Edistudio ; (1993) The Otherness of English : Indias Auntie Tongue Syndrome, New Delhi : Sage ; (1989) Mi juna (tr), Rotterdam : Esperantaj kajeroj ; (1989) Projective Syntax : Theory and Applications, Pune : Deccan College Postgraduate and Research Institute; (1987) Kathaar kriyaakarmo,  Kolkata : Deys ; (1977) Primico  (tr), Anvers : TK/Stafeto .  Et plus de 400 articles publiés en bengali, anglais, espéranto, français. Alexandra Eftimie a étudié à la Faculté de droit de lUniversité de Bucarest. Elle est actuellement doctorante en droit public au Centre de recherche et de documentation européennes et internationales (CRDEI) à lUniversité Montesquieu Bordeaux IV et prépare une thèse sur la citoyenneté de lUnion européenne sous la direction du Professeur Jean-Claude Gautron. Joshua Fishman est professeur et chercheur émérite en sciences sociales de la Ferkauf Graduate School of Psychology de la Yeshiva University de New York et professeur invité de lÉcole déducation et de linguistique appliquée du département de linguistique, Université de Stanford. Ses travaux ont porté sur la sociologie du language et il a notamment porté la sociolinguistique sur ses fonds baptismaux en étudiant les relations entre langue et ethnicité. Sa liste de publication que lon peut retrouver sur son site http://www.joshuaafishman.com comprend notamment : Readings in the sociology of language (1968). The Hague, Mouton, The Rise and Fall of Ethnic Revival (co-auteur). Berlin, New York et Amsterdam, Mouton (1985), Can Threatened Languages be Saved?  
Droit et Cultures, 63, 2012/1  
Clevedon , Multilingual Matters  (2000), Do Not leave your language alone: the hidden status agenda within corpus planning in language policy. Lawrence Erlbaum Associates (2006) et the Handbook of language and ethnicity (ed.), New York, Oxford University Press, Paperback 2001, revised Edition (2009). Michael Hornsby est professeur adjoint au Département de Celtique à lUniversité catholique de Lublin, Pologne. Docteur de lUniversité de Southampton (GB), sa thèse portait sur le thème des effets de la modernité sur les minorités linguistiques et plus particulièrement sur les exemples du breton en Bretagne et du gaëlique en Écosse. Il a enseigné la sociolinguistique à lUniversité catholique de Lublin. Parmi ses publications récentes, on peut noter : « B ş t vai neb ş t (minorit Ć tei)? Kaubu valodas situ Ć cija Polij Ć », Via Latgalica  Journal of Humanities: Proceedings of the Congress on Latgalistics III  (2011) with Tomasz Wicherkiewicz ; « The Regional Languages of Brittany», with Shaun Nolan in Fishman, J. & O. Garcia (2011) (eds.) Handbook Of Language And Ethnic Identity, Volume 2 ; «Revitalisation of minority languages: Tensions between local and hybrid varieties» in Publications of Vöro Institute 24 (2010) ; «The Ideology of Monolingualism as Standard» in From Vestiges to the Very Day: New Voices in Celtic Studies (2010) et «From the centre to the periphery: Recent debates on the place of Breton (and other regional languages) in the French Republic», in Millar, R. (ed.) Marginal dialects: Scotland, Ireland and beyond  (2010). Il est impliqué dans de nombreux projets internationaux tels que Innovative Networking in Infrastructure for Endangered Languages  (FP7), Comenius Regio Partnerships , InterCom-Learning,  Documentation Base for Polands Endangered Languages  et New speakers of minority languages: a dialogue  (avec Heriot Watt et Edinburgh Universities). Il dirige actuellement un numéro spécial de l International Journal of the Sociology of Language consacré à la langue bretonne. Geneviève Koubi  est professeur agrégé de droit public. Ses champs de recherches sont diversifiés entre anthropologie du droit et science du texte. Ses principales publications concernent le droit administratif et la science administrative. Elle est auteur, avec le professeur Gilles Guglielmi, du Droit du service public (Montchrestien, 3 e éd., 2011). Oana Macovei a étudié à la Faculté de droit de lUniversité de Bucarest. A présent doctorante en droit public au Centre de recherche et de documentation européennes et internationales (CRDEI) à lUniversité Montesquieu Bordeaux IV, elle prépare une thèse intitulée « LUnion européenne, tiers aux conventions des États membres », sous la direction du Professeur Loïc Grard. Renford Reese  est professeur en science politique à la California State Polytechnic University, Pomona. Il est lauteur de quatre ouvrages polémiques ainsi que dun roman. Il est également lauteur de la citation #294 de Starbucks selon laquelle « Linsensibilité rend larrogance hideuse ; lempathie est ce qui rend belle lhumilité ». En 2009, il a reçu la bourse Fulbright Scholar pour enseigner à lUniversité de Hong Kong. Dr. Reese est le fondateur du célèbre programme Colorful Flags  qui cherchait à promouvoir la conscience et léchange sur le multiculturalisme auprès de 130 000 élèves dans 17 départements scolaires en Californie. Ce programme a également été mis en place dans les départements de la police, des hopitaux et des services sociaux. Il est directeur du Projet déducation dans les prisons  et le fondateur de la Reintegration Academy for Parolees (académie dintégration des libérés sur parole). Il détient, outre une maîtrise en politique publique du Vanderbilt Institute for Public Policy Studies, un doctorat de science politique de la University of Southern California. Daphné L. Romy-Masliah, docteur ès Lettres de lUniversité Paris IV-Sorbonne, a enseigné en France (IUT de Villetaneuse), au Canada (McMaster University), en Suisse (Université de Genève) et en Algérie (Université de Sidi Bel-Abbès). Elle est professeur invitée à lUniversité de Sidi Bel-Abbès depuis 2003 et enseigne langlais à Genève. Son domaine de recherche a trait à la relation entre la langue anglo-américaine, le plurilinguisme et le multiculturalisme. Elle est lauteur
Droit et Cultures, 63, 2012/1  
de plusieurs articles ainsi que de louvrage L'Anglais et les Cultures : Analyse Sociolinguistique des Situations Plurilingues et Multiculturelles au Canada, en Australie et aux Etats-Unis. Lille, Presses Universitaires du Septentrion (2000) et elle a collaboré à plusieurs ouvrages sur la question de la langue et du droit depuis 1986. Elle a dirigé avec Larissa Aronin le numéro 54 de Droit et Cultures  (2007/2). Elle a créé et anime outre son blog Cosmopolitanism.wordpress.com , un groupe de plus de 600 sociolinguistes sur Facebook, permettant ainsi didentifier de nouvelles problématiques avec des chercheurs du monde entier. Gilles Trimaille,  historien du droit, est maître de conférences à la faculté de droit et de science politique de Dijon/Université de Bourgogne et membre du Centre Georges Chevrier (UMR 5605). Ses thèmes de recherche portent sur folie et droit, médecine et justice, expertise et responsabilité juridique. Parmi ses travaux, on peut citer « L'expertise médico-légale face aux perversions : instrument ou argument de la justice ? », Droit et Culture  n°60, 2010/2, p. 73-87 ; « Lexpertise médico-légale : confiscation et traduction de la douleur », La douleur et le droit , PUF, 1997, p. 498-499 ;  «  Criminalité et folie », Ordre moral et délinquance de lAntiquité au XXe siècle , Éditions Universitaires de Dijon, 1994, p. 303-310 ; Position sociale et statut juridique des aliénés du XVe au XIXe siècle , 500 p., thèse de doctorat, Dijon 1992. Fernand de Varennes est le fondateur et rédacteur en chef de la revue Asia-Pacific Journal  on Human Rights and the Law . Son expertise juridique en matière de droits linguistiques est reconnue au niveau international. Lauréat 2004 du Prix Linguapax (Barcelone) en reconnaissance de son dévouement et de ses contributions dans le domaine de la diversité linguistique, ses travaux de recherche sur les droits des minorités, droits linguistiques et conflits ethniques lont mené à collaborer avec bon nombre dorganisations internationales, y compris le Groupe de travail sur les droits des minorités  de lONU, lUNESCO, et le Haut-Commissaire sur les minorités nationales de lOSCE. Il est lauteur de quelque 150 textes scientifiques et cinq monographies publiés en 25 langues. En plus davoir enseigné le droit au Canada, en Australie, en Indonésie, au Japon, en Finlande et en Italie, entre autres, il cumulait en 2011 les postes de professeur invité à lUniversité nationale des Maldives et de Visiting Scholar à la Faculté de droit de lUniversité de Pékin. Tomasz Wicherkiewicz est professeur adjoint de la chaire des Études orientales et directeur du Department for Language Policy & Minority Studies, Adam Mickiewicz University de Pozna ľ , Pologne. Il est titulaire dun Ph.D. en linguistique comparative de la Faculty of Modern Languages and Literatures de cette meme université. Sa there a été publiée sous le titre The Making of a Language  the case of the idiom of Wilamowice, southern Poland (Mouton de Gruyter, 2003). Parmi toutes ses responsabilités, il est member du Kashubian Institute and Kashubian Language Board in Gda ľ sk, et est expert independant près du Secrétariat of the Conseil de lEurope pour European Charter for Regional or Minority Languages pour la Pologne, la Russie, la Georgie, lEstonie, la Macedoine et le Kosovo. Ses centres dintérêt se portent sur les langues minoritaires/en danger, les politiques linguistiques, les typologies des languages, la sociolinguistique et lethnolinguistique, comprenant un travail de terrain sur les communautés linguistiques minoritaires en Europe et en Asie. Il est lauteur denviron une soixantaire darticles dans ces domaines, la publication la plus récente étant The Kashubs  Past and Present (co-édité avec C. Obracht-Prondzy ľ ski  Peter Lang, 2011). Il a co-organisé la 6e th International Conference on Minority Languages in Gda ľ sk, Pologne (1996) and International Conference on Regional Languages in R ē zekne, Latvia (2004). His latest project includes developing a Documentation Base for Polands Endangered Languages. Miryam Yataco est sociolinguiste, activiste sur la question des droits linguistique dont lexpertise en matière déducation bilingue et interculturelle est reconnue. Elle poursuit une thèse de doctorat en sciences de léducation à lUniversité de New York. Elle a collaboré durant cinq ans Droit et Cultures, 63, 2012/1  
avec le professeur Joshua Fishman et est membre de la Faculté de la Steinhardt School of Culture Education and Human Development de lUniversité de New York (programme des études multilingues et multiculturelles). Titulaire de nombreuses bourses et prix tels que le Frances C. Allen Fellow du Newberry Library DArcy McNickle Center pour lhistoire amérindienne et de lAmerican Association of University Women Education Foundation, elle a enseigné à lUniversité de Long Island et à la Fordham University. Depuis de nombreuses années, elle collabore à divers postes du Congrès des Peuples Autochtones au Pérou, en tant que consultante et créatrice de programmes éducatifs ainsi quen tant que conseillère parlementaire sur les questions des droits linguistiques. En 2009, elle a notamment contribué à mettre sur pied un Diplomado en droits autochtones, éducation bilingue et interculturelle pour le compte dun groupe parlementaire autochtone au sein du Congrès du Pérou. Son projet en cours de publication porte sur la présence des femmes autochtones au Parlement péruvien de 2006 à 2011. Son champ de recherche englobe la revitalisation des langues autochtones, la planification linguistique pratique et théorique, la politique linguistique, la théorie du développement cognitif et du bilinguisme, les phénomènes de langues en contact, lacquisition et lapprentissage des langues secondes et étrangères, les questions doralité ainsi que la planification en matière déducation.
Droit et Cultures, 63, 2012/1  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
       D o s s i e r                    Sentendre sur la langue