Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'innovation sociale

De
162 pages
L'innovation sociale est définie comme toute nouveauté qui répond à un besoin individuel ou collectif et qui recrée des liens sociaux pour vivre en société. Si l'innovation sociale interpelle, sa signification, les pratiques qu'elle recouvre et ses enjeux pour les acteurs ne sont pas toujours clairement perçus. L'objectif de cet ouvrage est de clarifier l'émergence, les différentes approches et les éléments de caractérisation en vue de proposer une définition et une méthodologie d'évaluation de l'innovation sociale.
Voir plus Voir moins
C o l l e c t i o nL’ E S P R I TÉ C O N O M I Q U E S É R I EÉ C O N O M I EE TI N N O V A T I O N
EmmanueLLeBESANÇON, NicoLasCHOCHOY et ThibauLtGUYON
l’innovation sociaLe
Principes et fondements d’un concept
L’INNOVATION SOCIALE
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02069-3 EAN : 9782343020693
Emmanuelle BESANÇON,NicolasCHOCHOYetThibaultGUYONL’INNOVATION SOCIALE Principes et fondements d’un concept
Collection « L’esprit économique » fondée par Sophie Boutillier et Dimitri Uzunidis en 1996 dirigée par Sophie Boutillier, Blandine Laperche, Dimitri Uzunidis Si l’apparence des choses se confondait avec leur réalité, toute réflexion, toute Science, toute recherche serait superflue. La collection «L’esprit économique »soulève le débat, textes et images à l’appui, sur la face cachée économique des faits sociaux : rapports de pouvoir, de production et d’échange, innovations organisationnelles, technologiques et financières, espaces globaux et microéconomiques de valorisation et de profit, pensées critiques et novatrices sur le monde en mouvement... Ces ouvrages s’adressent aux étudiants, aux enseignants, aux chercheurs en sciences économiques, politiques, sociales, juridiques et de gestion, ainsi qu’aux experts d’entreprise et d’administration des institutions. La collection est divisée en six séries : Dans la sérieEconomie et Innovationpubliés des ouvrages sont d’économie industrielle, financière et du travail et de sociologie économique qui mettent l’accent sur les transformations économiques et sociales suite à l’introduction de nouvelles techniques et méthodes de production. L’innovation se confond avec la nouveauté marchande et touche le cœur même des rapports sociaux et de leurs représentations institutionnelles. La sérieL’économie formelle apour objectif de promouvoir l’analyse des faits économiques contemporains en s’appuyant sur les approches critiques de l’économie telle qu’elle est enseignée et normalisée mondialement. Elle comprend des livres qui s’interrogent sur les choix des acteurs économiques dans une perspective macroéconomique, historique et prospective. Dans la sérieLe Monde en Questionspubliés des ouvrages sont d’économie politique traitant des problèmes internationaux. Les économies nationales, le développement, les espaces élargis, ainsi que l’étude des ressorts fondamentaux de l’économie mondiale sont les sujets de prédilection dans le choix des publications. La sérieKrisisa été créée pour faciliter la lecture historique des problèmes économiques et sociaux d’aujourd’hui liés aux métamorphoses de l’organisation industrielle et du travail. Elle comprend la réédition d’ouvrages anciens, de compilations de textes autour des mêmes questions et des ouvrages d’histoire de la pensée et des faits économiques. La sérieClichésété créée pour fixer les impressions du monde a économique. Les ouvrages contiennent photos et texte pour faire ressortir les caractéristiques d’une situation donnée. Le premier thème directeur est : mémoire et actualité du travail et de l’industrie ; le second : histoire et impacts économiques et sociaux des innovations. La sérieCours Principauxcomprend des ouvrages simples, fondamentaux et/ou spécialisés qui s’adressent aux étudiants en licence et en master en économie, sociologie, droit, et gestion. Son principe de base est l’application du vieil adage chinois : « le plus long voyage commence par le premier pas ».
AVANT-PROPOS
LInstitut Jean-Baptise GODIN est une association de Recherche et Développement en Economie Solidaire créée en 2007 à linitiative des acteurs en région Picardie.
Reconnu Centre de transfert en pratiques solidaires par le Conseil Régional de Picardie en 2009, la recherche y est à la fois fondamentale et appliquée, afin de transférer les connaissances produites par des outils opérationnels et des formations au bénéfice des acteurs. Elle est également collective et mobilise des doctorants et docteurs, des étudiants de Master, des enseignants-chercheurs, des acteurs et des partenaires institutionnels.
La première recherche collective a abouti à un Tableau de bord des pratiques solidaires. Il sagit dune méthodologie dappréciation des pratiques solidaires qui vise à accompagner les acteurs dans la solidarisation de leurs pratiques, que ce soit par lobservation et la valorisation des dites pratiques ou par la mise en lumière daxes de développement stratégique.
Cette recherche appliquée se poursuit et sarticule avec la deuxième recherche collective qui a commencé en 2011 sur linnovation sociale. Cette dernière a été identifiée comme lun des axes majeurs du Plan Régional de Développement de lEconomie Sociale et Solidaire en Picardie, suite aux assises qui se sont tenues en 2011 co-organisées par la Chambre Régionale de lEconomie Sociale et Solidaire de Picardie, le Conseil Régional et lEtat. Si linnovation sociale est souvent liée à léconomie sociale et solidaire, il nen demeure pas moins
que tous les acteurs, quils sen revendiquent ou non, sont concernéspar cette question et les enjeux auxquels elle renvoie.
Cest de cette recherche dont cet ouvrage entend rendre compte. Il vise à appréhender linnovation sociale, son émergence et ses principales approches, à la caractériser et à la définir, et enfin à lévaluer.
En 2012, nous avons réalisé seize passations du Tableau de bord des pratiques solidaires, qui ont grandement influencé les éléments de la méthodologie dévaluation proposée ici. Nous remercions donc ces acteurs et dautres, dont les initiatives sont toujours extrêmement stimulantes, avec lesquels nous avons eu de nombreux échanges : A Domicile 60, lAgence Régionale de lInnovation Picardie, Bio dIci dAbord, Bon Appétit!, la Briqueterie, Carmen, le Centre Socio-Culturel dEtouvie, la Chambre Régionale de lEconomie Sociale et Solidaire de Picardie, le Comité dentreprise de lIneris, la Conférence Permanente des Coordinations Associatives de Picardie, le Groupement Régional de lInsertion par lEconomique en Picardie, Initielles, la Maison dEconomie Solidaire du Bray, Ménage Services, Oui Théâtre, les Pélicans dOise et Matz, la Recyclerie du Pays de Bray, les Sens du Bray, le Service culturel de la Communauté de Communes du Bocage et de lHallue, la SICAE de la Somme et du Cambraisis, le Tas de Sable-Ches Panses Vertes.
Les stagiaires de lInstitut Godin ont également contribué à cette recherche appliquée : Emilie Bacon (stagiaire, étudiante en économie), Florent Delianne (stagiaire, étudiant en économie), Rokia Traore (stagiaire, étudiante en sociologie).
Ces travaux ont bénéficié du soutien de lUnion européenne (Fonds Européen de Développement Régional), de lEtat (Secrétariat Général pour les Affaires Régionales de Picardie), du Conseil Régional de Picardie et de lAssociation Nationale de la Recherche et de la Technologie.
8
INTRODUCTION GÉNÉRALE
Linnovation sociale connaît actuellement un engouement certain. Il est tout particulièrement perceptible à travers les nombreuses publications institutionnelles dacteurs publics (Commission européenne, Associations des Régions de France, etc.) mais aussi par la mise en place de lignes de financement dédiées via la Banque Publique dInvestissement (BPI France). Par ailleurs, au cours de ces deux dernières années, au moins six appels à projets innovation sociale ont été initiés par autant de 1 Régions en France .
Cet engouement pour linnovation sociale ne cache cependant pas le flou qui lentoure, flou qui peut parfois entraîner une certaine méfiance, voir un franc rejet de son emploi. Cheval de Troie de léconomicisme pour les uns, potentiel moteur dun développement économique territorialisé pour les autres, parfois perçue comme un synonyme déconomie sociale et solidaire, lensemble de ces représenta-tions montre l'ambiguïté du terme même dinnovation sociale et démontre quelle ne peut être abordée aujourdhui comme une 2 approche unifiée . Linnovation sociale nest-elle donc quune
1  Atitre dexemple, lAppel à Manifestation dIntérêt lancé par le Conseil Régional de Picardie en partenariat avec le SGAR de Picardie, lAgence Régionale de lInnovation Picardie, la Chambre Régionale de lEconomie Sociale et Solidaire de Picardie et lInstitut Jean-Baptiste Godin a rencontré un succès certain avec quarante et un projets déposés. 2  Ceconstat sappuie notamment sur les XIIe rencontres du Réseau Inter-Universitaire en Economie Sociale et Solidaire qui portaient surLéconomie sociále et solidáire fáce áux défis de linnovátion sociále et du chángement de société, du 6 au 8 juin 2012 à Nancy.