Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La Chine face à la mondialisation

De
95 pages
Depuis plus de deux décennies, nous sommes témoins d'un miracle économique, avec l'invasion des produits "made in China". Comment la Chine après des siècles de léthargie, réussit-elle à profiter de la mondialisation ? A-t-elle toutes les armes pour devenir la première puissance mondiale d'ici 2050 ? A quel point sa mutation menace-t-elle l'équilibre du monde contemporain ? Interviews, discussions, études sur le terrain et analyses des grands sinologues donneront quelques clés de réponse et de réflexion dans cet ouvrage.
Voir plus Voir moins

Élodie GA V ALDA Laurence ROUVIN

LA CHINE FACE À LA MONDIALISATION

Préface de Marcel VERMOREL

L'Harmattan

)) Collection « Inter-National dirigéepar Denis RoI/and avec Joëlle Chassin, Françoise Dekowski et Marc Le Dorh. Cette collection a pour vocation de présenter les études les plus récentes sur les institutions, les politiques publiques et les forces politiques et culturelles à l'œuvre aujourd'hui. Au croisement des disciplines juridiques, des sciences politiques, des relations internationales, de l'histoire et de l'anthropologie, elle se propose, dans une perspective pluridisciplinaire, d'éclairer les enjeux de la scène mondiale et européenne. Série générale (déjà parus) : Myriam COTTIAS, Alessandro STELLA et Bernard VINCENT (dir), Esclavage et dépendances serviles: histoire comparée, 2006 D. Rolland, D. Georgakakis, Y. Déloye (dir), Les Républiques en propagande, 2006 F. LE MOAL, La France et l'Italie dans les Balkans. C. BERNAND et A. STELLA (coord.), D'esclaves à soldats. Miliciens et soldats d'origine servile. X/Ir - xxr siècles. Z. Haquani, (entretiens avec S. Brabant, M. Hecker, P. Presset), Une Vie d'Afghanistan. J. de La Barre, Identités multiples en Europe? Le cas des lusodescendants en France. F. Chaubet, La politique culturelle française et la diplomatie de la langue. A.-A. Jeandel, Andrée Viollis: une femme grand reporter. Une écriture de l'événement. 1927-1939. D. Rolland, M. Ridenti, E. Rugai Bastos (coord.), L 'Intellectuel, l'État et la Nation. Brési/- Amérique latine - Europe. M. Le Dorh, Djibouti, Érythrée, Éthiopie. Pour un renforcement de la présence française dans la Corne de l'Afrique. M. Hecker, La défense des intérêts de l'Etat d'Israël en France. E, Anduze, La franc-maçonnerie au Moyen-Orient et au Maghreb. Fin XIXdébutd. E. Anduze, Lafranc-maçonnerie de la Turquie ottomane. E. Mourlon-DrnoI : La stratégie nord-américaine après 11-septembre. S. Tessier (sous la dir.), L'enfant des rues (rééd.). L. Bonnaud (Sous la dir.), France-Angleterre, un siècle d'entente cordiale A. Chneguir, La politique extérieure de la Tunisie 1956-1987 C. Erbin, M. Guillamot, É. Sierakowski, L 'Inde et la Chine: deux marchés très différents? B. Kasbarian-Bricout, Les Amérindiens du Québec P. Pérez, Les Indiens Hopi d'Arizona. D. Rolland (dir.), Histoire culturelle des relations internationales. D. Rolland (dir.), Political Regime and Foreign Relations. D. Rousseau (dir.), Le Conseil Constitutionnel en questions. Série Master d'histoire de l'Université de Rennes 2 : J-.E Monnier, Esclaves de la canne à sucre: engagés et planteurs à Nossi-Bé,

Madagascar 1850- 1880

SOMMAIRE

INTR 0 DUCTI 0 N PREMIERE PARTIE L'A VENEMENT D'UNE NOUVELLE PUISSANCE: LA CHINE
CHAPITRE1 UNE LONGUE MARCHE VERSLAMONDIALISATION CHAPITRE LA CHINE: NOUVELLE 2 PUISSANCE ECONOMIQUE DEUXIEME PARTIE

Il

13
17 29

LA VITRINE DE LA NOUVELLE CHINE
CHAPITRE LE« LABORATOIRE 1 CHINE » CHAPITRE2L'ÉMERGENCED'UNECLASSEMOYENNE CHAPITRE3LES METAMORPHOSES DUPAySAGE

37 41
53 61

TROISIEME PARTIE LES DESSOUS DE LA CHINE
CHAPITRE LES TENSIONS 1 INTERNES CHAPITRE2LA CHINE: MENACE POURLEMONDE? CHAPITRE3QUELLEEXPLOSION POURDEMAIN? CONCLUS ION

67
... 71 81 89 ... 95

i PR FAC E
"

,.

'

'
'

;'
""

;

J..

/, _ v
'

r"

.

.

",

.1~

La Chine inquiète, la Chine fascine... mais elle ne laisse pas indifférent! Comment un pays qui revendique encore ses attaches au communisme peut-il donner l'image d'un «capitalisme débridé»? Comment concilier le centralisme politique et la priorité donnée à l'économique? Que contiennent les termes de «socialisme de marché»? La Chine, comme tous les pays du monde, est confrontée à la mondialisation. Elle en fait une lecture pragmatique et cherche à en exploiter les avantages pour son développement. Sa volonté d'intégrer l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) en est une illustration qui a pu surprendre. Mais la Chine n'est pas un bloc monolithique. Elle
navigue en permanence

local - aux contours parfois incertains qui déroutent les étrangers. En Europe, beaucoup prétendent connaître la Chine après un bref séjour... et beaucoup d'idées préconçues! Cet ouvrage est un témoignage de deux étudiantes qui, dans le cadre de leurs études à l'E.M. LYON, ont effectué un séjour de longue durée en Asie. Pas de clichés préconçus, pas d'a priori faciles, mais un long travail d'observation sur le terrain. C'est le fruit de cette observation doublée d'une analyse qui est offert au lecteur. Elle donne une approche originale pour mieux comprendre la formidable mutation de ce « continent» avec ses forces et ses faiblesses, mais aussi sa volonté farouche de devenir prochainement la première économie mondiale.

autour de trois cercles

- national,

régional,

INTRO'UCTION
Laissez tomber vos télescopes! Pour observer la plus spéciale des galaxies, il suffit de tourner les yeux vers l'Orient, vers cette région du monde qu'est l'Asie. Vous ne voyez qu'elle, elle explose! C'est la Chine. Depuis un quart de siècle, la croissance connaît un rythme annuel moyen de près de 10 %. Une cadence soutenue que l'on n'a jamais connue pendant une si longue période dans l'histoire de l'économie. Pendant cette même période, le niveau de vie a été multiplié par cinq, le revenu moyen étant passé grosso modo de 200 à 1000 euros par an. Comparée à la France, où le pm par habitant atteint 22 à 23 000 euros, la Chine reste certes un pays très pauvre. Et les inégalités y sont considérables. Mais elle a parcouru en peu de temps un chemin impressionnant. Alors que l'Europe a mis presque un siècle à s'industrialiser, la Chine n'a eu besoin que de vingt-cinq ans pour accomplir sa transformation. Même les « Dragons », les fameux pays d'Asie du Sud-Est qui ont tant attiré l'attention après la seconde guerre mondiale, n'ont pas égalé cette performance. Sa taille, ses moyens, ses ambitions aux niveaux économique, politique et culturel sont les raisons qui conduisent les Occidentaux à craindre le futur. Comment intégrer cette nouvelle galaxie? La Chine explose et attire tous les regards sur elle. Le monde commence à ressentir directement les conséquences de l'émergence de cet empire que l'on croyait abandonné aux dérives du communisme de Mao: il absorbe la majorité des capitaux, il dévore des parts sur la plupart des marchés sur lesquels il s'engage, mais surtout, sa hargne de prendre la première place des superpuissances fait craindre le pire. Pas un seul jour ne se passe sans qu'il soit question de la «nouvelle superpuissance» dans les médias ; journaux, radios, chaînes de télévision ont tous leur mot à

dire sur la situation actuelle et future du monde qui doit désonnais intégrer ce nouvel acteur de poids. Cette modernisation fulgurante n'a évidemment pu se produire que grâce à un certain degré d'ouverture du pays et à un moteur de réfonnes soutenu, tous deux indispensables à la mise en place d'une économie de marché. Sous la houlette du réformateur Deng XiaoPing, qui a favorisé les investissements des fmnes étrangères, la technologie moderne a pu voir le jour tandis que les Chinois s'initiaient à des techniques de management perfonnantes. «Ce n'est pas la Chine qui change le monde, c'est le monde qui change la Chine» avait très justement fait remarquer Wu Jianmin, président de l'Institut de diplomatie de Chine, ancien ambassadeur de Chine en France. L'ouverture et la réfonne ont débouché sur une croissance rapide et soutenue de l'économie chinoise, une amélioration nette des conditions de vie d'un grand nombre de Chinois et une forte compétitivité des produits fabriqués en Chine. Mais si la mondialisation a indiscutablement transfonné la Chine, doit-on craindre aujourd'hui que la maxime se renverse? Le troisième millénaire pourrait bien faire de la Chine le pays qui change le monde.

12

~ :' .
j.,

i. r ere P arti e
j .

f: '7'

.

\, ';>1

.1.
)'

'"

'

i'''

.

.'

"

L'AVEN MENT D'UNE N ,UVELLE PUISSANCE: LA, CHINE