Le droit international de la sûreté maritime de 2002 en Afrique subsaharienne

De
Publié par

Les évènements du 11 septembre 2001 instituent un droit international de la sûreté maritime qui va entrainer un bouleversement des règles de gestion des ports maritimes. L'ouvrage exprime le choix qu'ont eu à faire les États d'Afrique subsaharienne entre l'effectivité du droit international de la sûreté maritime à court terme et la préservation de l'avenir de ce droit dans leurs états respectifs. Mais qui dit effectivité durable du droit international de la sûreté maritime en Afrique subsaharienne, ne dit-il pas responsabilité collective durable ?
Publié le : mardi 15 septembre 2015
Lecture(s) : 26
Tags :
EAN13 : 9782336391236
Nombre de pages : 338
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Paulette NGO MBOGBAMIKANO
Le droit international de la sûreté maritime de 2002 en Afrique subsaharienne
Préface de Mme Françoise ODIER Maître de Conférences Associée à l’Université de ParisI (PanthéonSorbonne) Présidente Honoraire de l’Association Française du Droit Maritime (AFDM)
Collection « Affaires maritimes et Transports »
08/09/15 22:35
Le droit international de la sûreté maritime de 2002 en Afrique subsaharienne
Collection « Affaires maritimes et Transports » Codirigée par les Pr Martin NDENDE et Isabelle BON-GARCIN Le secteur des activités maritimes et des transports constitue non seulement un socle majeur de la vie économique (transport de passagers et de marchandises par terre, air, mer, pêches industrielles et artisanales, activités portuaires et aéroportuaires, exploitation des ressources pétrolières en mer, etc), mais encore le témoin privilégié des communications entre les peuples, et le baromètre des échanges commerciaux à la fois nationaux, internationaux et communautaires. Il est parallèlement aussi, et à n’en point douter, un secteur de sinistralité sensible (accidents de la circulation, catastrophes maritimes, crashs aériens), ainsi que le cadre privilégié des activités de défense ou des politiques de sûreté à travers le monde (activités des flottes navales et aériennes, lutte contre la piraterie, le terrorisme, et les trafics illicites). La collection envisagée se veut, de ce point de vue, à la fois : - multidisciplinaire :de travaux en sciences juridiques, publication économiques, humaines et sociales autour des problématiques relatives aux domaines maritimes et des transports tous modes confondus (ce qui englobe donc les secteurs aériens, routiers, ferroviaires, fluviaux, maritimes et lacustres, et peut-être demain le secteur aérospatial) ; - pragmatique :faisant cohabiter, ou en créant des passerelles, entre les en travaux purement académiques nécessaires aux milieux universitaires et scientifiques, avec des publications issues de milieux professionnels ou tenant compte des besoins des praticiens et des milieux économiques) ; - et entièrement ouverte au monde: recherches en Langue française effectuées en France, en Europe, au Canada, en Afrique, dans l’ensemble des Pays en développement, et dans le reste du monde..
Paulette NGOMBOGBA-MIKANOLedroitinternational de lasûreté maritime de2002enAfrique subsaharienne Préface deMme Françoise ODIER
Du même auteur La protection de l’environnement marin dans la région de l’Afrique du Centre et de l’Ouest : le Mémorandum d’Abuja, Presses de l’UCAC, 2005 Le droit de la navigation intérieure en Afrique centrale : vers la communautarisation, Éditions L’Harmattan, 2012
Maquette : Monodia – Nantes Photo de couverture © Stéphane Simo © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07288-3 EAN : 9782343072883
À ma Grand’mère Damaris Céline NGO MBOGBA BIYONG,Puisse te dire que je souffre toujours autant du vide et du chagrinlaissés par ta disparition.
À Paul Théodore LIKOUND li HANDY,Papa, il y a 20 ans, tu es définitivement parti.On dirait que c’était hier, tellement le vide laissé est resté tel quel.
À Lazare ESSINDI, Tu manques toujours à ma vie. À Evelyne Francine SENDA NGOMA,Qui aura été de tous les combats et souffrances.Ton départ définitif se ressent encore très fortement.
À Jackson ISSON HONGA,Tu as laissé beaucoup de tristesse depuis ton voyage sans retour.
À Ruben UM NYOBE et Ernest OUANDJIE, «Aux grands hommes, la Patrie reconnaissante».
À André MIKANO, Seule, je n’aurais jamais pu y arriver. Encore merci.
À Chloé MIKANO, Ma fille et ma principale raison de vivre.
À Léa et Stella DUBREY, André Emile MBOGBA,Nina et Shali ISSA AMOUGOU, Yvan ESSINDI ONANA,Paul Patrick PONDI EKEME, Sissy NDOMBOL,Pierre NDOUKAN et Nathan TOBBIT, Mes autres filles et fils que j’aime tant.
À toute l’Afrique, ma chère Afrique si triste et si éprouvée,que j’aime toujours autant.
« Vous devez être un exemple pour que les genspuissent croire au changement à travers vos actionset pour que les gens disent tout haut qu’on est toujoursplus heureux en vivant ensemble qu’en étant divisés. » Nelson Mandela
« Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ;c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. » Nelson Mandela
«Vaincre la pauvreté, ce n’est pas un acte de charité,c’est un acte de justice. » Nelson Mandela
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.