Qatar(isme) ?

De
Publié par

En moins d'une quinzaine d'années, le Qatar s'est propulsé au rang d'acteur de poids et s'est tissé une place dans le concert des nations. Quel système lui a permis de se rendre aussi compétitif, attractif et qui lui vaut d'être un phénomène médiatique ? Le Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Tami a mis en place une stratégie atypique qui combine les ingrédients de plusieurs recettes de rentabilité.
Publié le : mercredi 1 mai 2013
Lecture(s) : 31
Tags :
EAN13 : 9782336665580
Nombre de pages : 136
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
R(ISQATAsEasEM?)nala i'd mdue ys fdee odnnoitcno'd tnemeem «nUa nus syètard » sutre regot àl tuerda essivunsierteec: ur ,iddaer,ec atriiantétudant,rigemuh « elpmis uo enthau,  »teisand xuqcairéunu rqutienemdét resienc noansiascn eeconscience et u euqitiranyd sedonofprap cete dimoqicénotem eu ses smiqules,ocia lntsoa avtrseer sel iuqganaairée vuecropoints dciehd  eicté.éR s urherche cdet e sruetuad sési lescéesavan, dozsnohiruo sedt e trauUn »rdgareesoporp ppa enu s ré plues, centloelalc  n «tcoie,llu  arvsee icnudiv enoisvuo roche nouvelle, lciaere  tlprueidruN segroeG.ecne,opur ECPES, in rtevaiouds reetissaonnala c de U « ua ncellnoit »rdDi, e trgareiFsnDtiDP .hD  ,de la corecteur ess. loohcS nisuB for euctreisar Pde2-3-340-60329-41ISBN:978auulsépropestrsaQatleeé,snnadneainzuiqenudsniomnEconcertdansleelpcaeitssénusttesoipedsuetcedrgnaradntérlintàstaheronedqueiruièntrofessdesc,ertuonE.serons.Cetdesnatineeccuoetéemgrgearveéevrlunmodeniaiatnedldnainomluitelmire,polaéroghétcteenè,exelpmoinsounlntteviserséluatstotbenusendiligencteeuaruocdseunnfcourigioatsimrepaemètsyselQut.ramiÉlocpmssieuanerdserdeatarauQegorusrisuretntennoàitégemimcuècsedélsudscteurscrlesfalàdeu-aplnudslI?uqerèvanté,oriecheiletaoinaretnnleetfuiquilauvtité,firttaitcaomènemédiatiquetdtêerunhpnérseuecrpdesiluneribatetteedscombinequequidéeitnselsnirgneucelapensmiipytaeigétartsKhabenamadkhHiahTnaAlilafnass,strtonéreexflniopseteortara,issetnenatsetsesaboutianadecudesylontincfoqntmeneA.niilétlpsuis,unequrienexpénecmoumpiôlémshementdntfraîceunaoslteammE.SgeayornegadéiusemqsyètelsetancetenddinseuqitarpsesedretunaalursnternationaleselserletaoisniinxretéésssarpEel.GSsuoTueddéoupesPôcoleladoianergsnlercmeomatrnteinnoitacincneteogrnasitaoi,nitlessystèmesdadsusnémnriomslssoelntcéanseaiulénsaemrleesuarqQat
Col
.egarv
Essai d’analyse du mode de fonctionnement d’un système
?
(ISME)
QATAR
ieblpuàoutcer
Q
TAAR
(ISME)
?
Soraya DJERMOUN Emmanuel HERSANT Préface de Denis BAUCHARD
Q
ATAR
(ISME)?
Essai danalyse du mode de fonctionnement dun système
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00623-9 EAN : 9782343006239
Préface
Le Qatar fascine à bien des points de vue. Modeste Émirat né au XIXe siècle avec la bénédiction britannique, il a été pendant longtemps un des plus pauvres de la côte des Pirates, vivant essentiellement de la pêche perlière et de la contrebande dans une région stratégique, à la jonc-tion du Moyen-Orient, de lAsie centrale et du sous-continent indien. Dans les années 1990, la découverte du pétrole devait apporter une première prospérité. Mais cest la mise en valeur du gigantesque réservoir de gaz off-shore quil partage avec lIran, qui allait lui donner, depuis une dizaine dannées des moyens financiers sans commune mesure avec ceux que cet Émirat entreprenant possédait auparavant. Doha, modeste port de pêche, est devenu une métro-pole de gratte-ciels dont la construction a été réalisée par les plus grands architectes internationaux. Elle se présente comme un lieu de rencontres internationales incontour-nable, quil sagisse de grandes conférences mondiales dans le cadre des Nations Unies, de colloques internatio-naux sur les sujets les plus divers, dévénements sportifs à caractère régional, voire mondial comme la coupe du monde de football prévue en 2022. Les ambitions de lÉmirat se sont en effet déployées tous azimuts. Par un heureux hasard de la rotation alpha-
7
bétique, la présidence du conseil des ministres des Af-faires étrangères de la Ligue arabe est assurée par le Qatar au début de lannée 2011. Il profite de sa position pour jouer la carte du printemps arabe : caution donnée par la Ligue pour intervenir militairement en Libye, vote de sanctions contre la Syrie et suspension de sa participation à lorganisation ; appui politique et financier apporté aux nouveaux gouvernements tunisiens et égyptiens. Mais cet activisme ne va pas sans contradictions. Se voulant amis de tous, il abrite le commandement américain pour le Moyen-Orient  le Centcom  tout en laissant la chaîne satellitaire Al Jazeera critiquer la politique américaine, parfois de façon véhémente. Il a de bons contacts avec Israël tout en affichant son appui politique et ou financier à des mouvements comme le Hamas qui veulent « dé-truire lÉtat dIsraël ». Il devient terre dasile de tous les proscrits qui ont fui les régimes autoritaires, y compris ceux appartenant à des mouvements radicaux. La politique culturelle du Qatar est également très ac-tive. La Qatar Foundation entend créer, à travers Educa-tion City, un pôle dexcellence dans le domaine de la connaissance, en nouant des partenariats avec de presti-gieuses universités ou établissements denseignement supérieur étrangers, susceptibles dattirer des étudiants du monde entier. Elle a aussi pour vocation de créer des musées de classe internationale, pour lart islamique ou occidental. Al-Jazeera, créée dès 1996, a bâti un réseau de chaînes satellitaires diffusant en arabe et en anglais : elle touche près de 50 millions de téléspectateurs, dans les pays arabes et au-delà. La chaîne devient de plus en plus un outil au service de la diplomatie qatarie.
8
Le Qatar développe, grâce à une nébuleuse de fonds souverains, une stratégie de prise de participation specta-culaire dans de grandes sociétés multinationales ou dans des investissements sensibles à bien des points de vue, comme le grand magasin Harrods à Londres ou le club de football Paris-Saint Germain à Paris, suscitant parfois des réactions teintées de nationalisme. « Le Qatar sachète la France » titrait récemment un magazine économique. Lactivisme diplomatique de ce micro-état de deux cents milles qataris et la volonté de jouer dans la cour des Grands ne manquent pas dagacer un nombre de plus en plus grand de pays arabes, à commencer par son puissant voisin, lArabie saoudite, depuis toujours méfiante à légard dun voisin qui conteste son leadership au sein du Conseil de Coopération du Golfe. Les relations avec lIran, lautre puissance régionale, traditionnellement bonnes, se sont gravement détériorées depuis que le Qatar soutient délibérément les opposants au régime de Bachar al-Assad avec lequel il a une alliance stratégique. À la suite dun incident diplomatique violent, les relations avec la Russie sont au plus mal et les ambassadeurs ont été rappelés. Quant aux pays occidentaux, beaucoup commencent à sinterroger sur les ambiguïtés et les contradictions dun pays qui, en voulant avoir de bonnes relations avec tout le monde, risque de mécontenter tous ses amis. Quelles sont les motivations de lÉmirat ? Quels sont ses objectifs ? Quels sont les leviers utilisés pour les at-teindre ? A-t-il les moyens de ses ambitions ? Quel juge-ment peut-on porter sur son action multiforme ? Le Qatar constitue-t-il un « modèle » ? Quels risques prend-il ? Au-tant de questions auxquelles les auteurs de cet ouvrage se proposent de répondre. Lapproche est originale : le Qa-
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.