Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le chlorure de magnésium

De
23 pages

Reconnu pour ses exceptionnelles propriétés en matière de santé, de bien-être, de beauté, le chlorure de magnésium est un produit bon marché et facile d’utilisation.

Il permet notamment de stimuler les défenses de l’organisme contre les maladies, de redonner du tonus musculaire et favorise la cicatrisation.

Fatigue, manque de tonus sexuel, déprime, crampes, insomnie, angine… ? Peau sèche ou terne, ongles cassants, transpiration… ? C’est à la découverte de ses formidables vertus que ce livre vous convie.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Avant-propos
Le chlorure de magnésium ne compte pas parmi les dernières trouvailles en médecine douce. Loin de là cette idée. En effet, cet oligoélément, indispensable au bon fonctionnement des défenses immunitaires de notre organisme, doit avant tout être considéré comme un complément alimentaire et non comme un « médicament ». Il pare à certaines carences et pour le moins nombreuses que l’on rencontre chez les individus vivant dans des pays fortement industrialisés. Stress, régimes, fatigue sont pour chacun d’entre nous une préoccupation majeure. Dans le commerce, un grand nombre de « pilules miracle » promettent l’Éden tout en vous mettant sur la paille. Promesses rarement tenues ou les pilules finissent au fond d’un tiroir tant leur efficacité s’est avérée « douteuse ». Le chlorure de magnésium ne fait pas de promesse, il agit et c’est bien là tout ce qui fait la différence. Testé depuis de nombreuses décennies pour traiter de différentes pathologies, allant des plus bénignes aux plus sérieuses, cet oligoélément s’avère être le produit le plus adapté à notre quotidien, pour un coût minimum et une efficacité maximale.
Nathalie Semenuik
Petitehistoiredu chlorurede magsium
Comment serait-il possible de parler du chlorure de magnésium sans parler de celui qui l’a promu en en révélant les propriétés, à savoir le Professeur Pierre Delbet (1861-1957), célèbre chirurgien français, membre de l’Académie de médecine ?
LaPremièreGuerremondiale
En effet, c’est lors de la Première Guerre mondiale que le Professeur Delbet a mis en application ses recherches sur les propriétés et les vertus du chlorure de magnésium. Ce sont les grands blessés du Front qui ont permis au Professeur Delbet de tester ses recherches en prouvant la toxicité des antiseptiques traditionnels qui étaient légion à l’époque. Il constata que, sur des plaies fortement souillées, l’antiseptique, bien que nettoyant une plaie, dégradait considérablement les tissus et anéantissait sérieusement les défenses immunitaires. Fort de ce constat, il utilisa très vite le chlorure de magnésium pour nettoyer les blessures. Dès 1915, il présenta ses conclusions sur ses recherches en expliquant dans le détail le rôle antiseptique du chlorure de magnésium grâce à ses vertus immunostimulantes.
LaDelbiase
Il poursuivit ses recherches et mit au point quelques années plus tard des comprimés à base de chlorure de magnésium et de bromure de magnésium qu’il nomma Delbiase. C’est à partir de 1928 que toutes les recherches du Professeur Delbet ont été menées avec la composition de ces comprimés ou de cette crème, Delbiase cyto-baume. La Delbiase existe en effet sous deux formes différentes.
Despropriétéstrapeutiques
Un grand nombre de naturopathes confèrent à la formule de réelles propriétés thérapeutiques aux nombreuses vertus. En effet, le chlorure de magnésium s’avère être influent dans le traitement de certaines maladies infectieuses, mais aussi pour des pathologies plus graves qui, sans pour autant prétendre les soigner, permet d’en réduire les manifestations ou l’évolution. C’est le cas pour la maladie de Parkinson ou pour la sclérose en plaques : le chlorure de magnésium s’avère être un complément efficace pour les traitements lourds qu’impliquent ces maladies. Il faut ajouter que le Professeur Pierre Delbet compte parmi ceux qui furent les premiers à suggérer une prévention contre le cancer avec le chlorure de magnésium qui apparaît une fois encore comme un oligoélément préventif.
PPropriétésdu magnésium etduchlorure de magnésium
Le magnésium, sous toutes ses formes, compte parmi les minéraux les plus utilisés dans l’industrie pharmaceutique mais aussi en médecine. Si le corps ne produit pas de magnésium, en revanche il se montre grand consommateur de ce minéral. On comprend mieux l’importance d’un apport régulier en magnésium pour le bon fonctionnement de l’organisme.
Lemagnésium
magnésium possède de nombreuses propriétés et tient un rôle capital dans le bon fonctionnement des cellules de l’organisme. On lui prête plus de 300 fonctions métaboliques et parce qu’il participe activement à fixer d’autres minéraux tels que le calcium, le potassium mais aussi certaines vitamines telles que la vitamine D, une carence magnésienne provoque des troubles très variés.
Il est d’autre part convenu que le magnésium stimule de façon notoire la formation d’anticorps, qu’il est un régulateur du rythme cardiaque, qu’il joue un rôle dans la transmission de l’influx nerveux. Les besoins de l’organisme en magnésium sont de 5 à 7 mg par kilo et par jour. À l’adolescence tout comme chez les sujets âgés, les besoins augmentent du double de la ration quotidienne. À noter aussi que les sportifs ont un besoin important en magnésium, élément qu’ils éliminent dans l’effort et dans la transpiration.
Lesaviez-vous?
Le magnésium tient son nom d’une région du nord-est de la Grèce, la Thessalie, en Macédoine, dont Magnesia est l’un des départements. Les sols de ce département étaient particulièrement riches en magnésium et c’est la raison pour laquelle cet élément porte le nom de magnésium. Aujourd’hui, le magnésium se place dans le top 10 des éléments les plus abondants de la croûte terrestre après le fer, le calcium, le sodium et le potassium.
Lesprincipalessourcesalimentairesrichesenmagnésium
Cette liste n’est certes pas exhaustive, mais elle permet de mieux gérer l’apport en magnésium dans des produits du quotidien : • Les céréales demeurent de loin la première source d’apport en magnésium. À choisir, préférez du pain complet plutôt que du pain blanc, des farines complètes. • Pain complet. • Riz complet. • Légumes secs : lentilles, haricots blancs, haricots rouges.
• Légumes verts parmi lesquels : épinards, haricots verts. • Oléagineux : sésame (360 mg/100 g), cacahuètes (175 mg/100 g), noix (135 mg/100 g), noisettes (150 mg/100 g), amandes (250 mg/100 g). • Certains fruits dont la banane (35 mg/100 g). • Certains fruits secs: banane séchée (105 mg/100 g), figues sèches (80 mg/100 g), abricots secs ou figues sèches (65 mg/100 g), pruneaux (40 mg/100 g). • Chocolat, noir de préférence (110 mg/100 g). • Certains poissons et fruits de mer parmi lesquels : hareng (30 mg/100 g), maquereau (32 mg/100 g), crevettes (40 mg/100 g), huîtres (40 mg/100 g), bigorneaux (400 mg/100 g). • Certaines eaux minérales dont, en priorité, l’eau d’Hépar (110 mg/1 l), mais aussi certaines eaux gazeuses (lire les étiquettes).