Les Abeilles & la Guêpe

De
Publié par

C'est à une véritable traversée des " paysages humains " que nous convie François Maspero. Il y fait dialoguer étroitement le présent et le passé, et c'est dans cette constance même du va-et-vient de la mémoire que se tissent les fils de son récit.


Récit qui lie la révolte et le combat, la résistance et l'engagement. Alnsi du dernier combat de son père au camp de Buchenwald, de la mort de son frère, résistant, sur les bords de la Moselle, et de ses propres engagements, ici en France, et ailleurs : pour l'Algérie, par exemple, mais aussi en Amérique latine, à Cuba, dans les Balkans, en Bosnie.


Combats encore, et toujours résistance, des amis rencontrés un peu partout et aimés d'une même constance, qui sont, comme il dit, " du côté de la vie ". Et puis, aujourd'hui comme hier, l'interrogation permanente sur le sens à donner à toutes ces " piqûres d'abeille ".


Avant de conclure ainsi: " Finalement, qu'ai-je tenté d'autre que ce que fit don Pedro d'Alfaroubeira dont rêva Apollinaire et qui, avec ses quatre dromadaires, courut le monde et l'admira? Il est encore permis de rêver d'un monde sillonné d'innombrables dromadaires conduits par des hommes occupés, le temps de leur passage sur terre, à l'admirer plutôt qu'à le détruire. "


Publié le : jeudi 1 octobre 2009
Lecture(s) : 3 455
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021010404
Nombre de pages : 284
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
S
ss
Extrait de la publication
ro
E S
Extrait de la publication
C H E
02
roductions destinées à une ou partielle faite par quelque use, est illicite et constitue une  de la propriété intellectuelle.
ont sei-lait al ). u’ils aient han-rire. ille fera ose, elle l n’y
ns
Extrait de la publication
’abeille
vo enamorado. vedo
ui animait le «réseau ers réseaux organisés Résistance– passa la lraux, réfugié dans le e Malraux: «Soyons
n père était un mon-e de France, membre l n’avait pas d’arme. ildé avec Malraux, le n agent de la Gestapo coup de filet et passa  il fut relâché. Nous uelque temps encore e que mon frère aîné de Paris et de la zone n bref séjour, il nous
Extrait de la publication
 résistance de mon n élément détermi-e, grâce notamment cteur du musée de ser en Espagne. J’ai r, qui fut arrêté puis père, apparemment ndant, il tombait de on père, lui aussi, a ère, en 1944, mais ernière fois que ma e de la Gestapo, en lusions sur son sort: te relâcheront.» En ère. L’un et l’autre fférents, du «convoi rs que les Parisiens ération. La fiche de erdacht terroristischer st mort au camp en avensbrück. Quand stance de mon père, i au camp pendant A (Organisation de confidences reçues, nt dit qu’il avait tra-nt prennent acte le ure française délivré ccordant la médaille ille militaire, à titre u de son passé en t question de boîtes messages rédigés en épaules, c’était telle-. Mais le fait est que
Extrait de la publication
e i l l e
ngés de charançons, crits orientaux et les t dans les dernières t philologue, se sent aux). Et au fond de llets couverts d’idéo-en les avaient si bien , même pour le plus
p, je sais des choses. ts et de leurs témoi-, j’ai vécu dans une s trop jeune – j’avais la réalité, disait-on, rop jeune aussi pour ment d’injustice une  reproche quelques re: «Oh! François, , quand des rescapés e, c’était comme si , conservateur de la r la porte de l’appar-sser sans m’accorder re part ma mère ne ie au camp. Ses sou-un rabâchage d’an-s, ne voulaient pas tais là, toujours pré-ait atrocement, dans out en lui exprimant inaire, était surtout rre qui se faisait dési-ourageuse au camp. u’elle, ont toujours élène» qui les avait
Extrait de la publication
ucation chrétienne ose – «ne jamais se , qu’elle a été coura-
sur cette méfiance à nnées-là. Un jeune e réseau avant d’être artie de la «brigade ra, à son retour, très elle: il avait connu écits qui tendaient à rades compatissants, re le chérissait. Cela issait, elle, la vérité , mais l’avilissement senterie, la mort de ’idée qu’il n’était pas toire, idée qui, par  d’autant mieux, la es par bien des côtés us de solidarité chez ent cinquante Fran-u «kommando» de t restaient vivantes ée soviétique. Donc nnées après la mort plètement perdu de nte. Ce fut à l’occa-ourire du chat, où je ne et à celle de ma ’écrire ce qu’il m’a fasse un aveu: arrêté vait intégré la direc-tien de son identité t le transport vers la
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Contes et jongleries

de editions-de-la-paix

AGENT DE L’OMBRE

de ActuaLitteChapitre