Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus
ou
Achetez pour : 83,00 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Information géographique et climatologie (Traité IGAT série Aménagement et gestion du territoire)

De
275 pages
Quelle que soit sa démarche, la climatologie est très demandeuse d'information géographique, même si quantifier cette dernière entraîne une perte d'information, nécessaire dès lors qu'interviendront des calculs. Cette information géographique va être confrontée aux variables climatologiques obtenues à partir d'un réseau de stations au sol, ou de données satellitaires, dans un but de modélisation plus ou moins élaborée. Ainsi, la production des modèles physiques climatologiques et météorologiques suppose la représentation la plus complète possible de la surface de la planète interagissant avec l'atmosphère. De même, l'approche statistique cherchant à interpoler, reconstituer un champ de variables (température, précipitations, etc.) moyen ou instantané s'appuiera sur des informations géographiques, différentes selon que la technique utilisée est fondée sur l'auto-corrélation spatiale ou sur des régressions environnementales. Dans le domaine du risque, cette logique peut également être appliquée à des variables composites comme des indices de risque météorologique. L'information géographique n'est toutefois pas un outil inerte, neutre et indépendant de son époque.
Préambule -P. CARREGA. Chapitre 1. Analyse spatiale, cartographie et climat -D. JOLY. Introduction. L'information géographique nécessaire aux interpolations. Les grands types d'interpolation. L'information géographique dans les interpolations statistiques : atouts et limites. Conclusion. Bibliographie. Chapitre 2. Information géographique, télédétection et climatologie -V. DUBREUIL. Introduction. Les phases du développement des satellites météorologiques. Exemples d'utilisation des données géostationnaires au Brésil. Exemples d'utilisation des données NOAA-AVHRR dans la France de l'ouest. Conclusion. Bibliographie. Chapitre 3. L'information géographique pour l'initialisation des modèles de prévision du temps et de modélisation du clima -P. BESSEMOULIN. Introduction. Brève description du système climatique. Rappel sur les modèles numériques de prévision du temps. Rôle et description de la surface. Description des paramètres de surface dans un modèle de prévision. Bibliographie. Chapitre 4. Information géographique, climat et pollution atmosphérique -I. ROUSSEL. Introduction. Le temps du pic et de l'alerte : pollution et paroxysme climatique. La LAURE et le temps du territoire. Des outils pour quoi faire ? L'information, outil de connaissance ou de gestion ? La géographie entre science et action. Conclusion. Bibliographie. Chapitre 5. L'information géographique et la climatologie pour l'hydrologie -J.-P. LABORDE. Les problèmes hydrologiques posés par la société. La pluviométrie : une information géographique continue spatialement. Les problèmes du passage des pluies ponctuelles aux pluies de bassin. Conclusion. Bibliographie. Chapitre 6. Information géographique, climatologie et feux de forêt -P. CARREGA. Le risque et les composantes du feu de forêt. L'action des éléments climatiques et météorologiques sur le feu, les indices. La prise en compte de l'information géographique pour évaluer le risque météorologique de feu de forêt. Conclusion. Bibliographie.
Voir plus Voir moins
Quelle que soit sa démarche, la climatologie est très demandeuse d'information géographique, même si quantifier cette dernière entraîne une perte d'information, nécessaire dès lors qu'interviendront des calculs. Cette information géographique va être confrontée aux variables climatologiques obtenues à partir d'un réseau de stations au sol, ou de données satellitaires, dans un but de modélisation plus ou moins élaborée. Ainsi, la production des modèles physiques climatologiques et météorologiques suppose la représentation la plus complète possible de la surface de la planète interagissant avec l'atmosphère. De même, l'approche statistique cherchant à interpoler, reconstituer un champ de variables (température, précipitations, etc.) moyen ou instantané s'appuiera sur des informations géographiques, différentes selon que la technique utilisée est fondée sur l'auto-corrélation spatiale ou sur des régressions environnementales. Dans le domaine du risque, cette logique peut également être appliquée à des variables composites comme des indices de risque météorologique. L'information géographique n'est toutefois pas un outil inerte, neutre et indépendant de son époque.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin