Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 35,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Du même publieur

Djibril SAMB
COMMENTAIRE DE L’EUTHYPHRON DE PLATON E
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
&200(17$,5( '(L’EUTHYPHRON'( 3/$721
'MLEULO 6$0% Prix La Bruyère/Médaille d’Argent de l’Académie française
&200(17$,5( '(L’EUTHYPHRON'( 3/$721
$XWUHV RXYUDJHV GH ODXWHXU
Étude du lexique des stoïciens 3DULV  /¶+DUPDWWDQ   S 2XYHUWXUH SKLORVRSKLTXH ,6%1 
L’Afrique dans le temps du monde 3DULV  /¶+DUPDWWDQ   S ,6%1 
Le vocabulaire des philosophes africains 3DULV  /¶+DUPDWWDQ   S 2XYHUWXUH SKLORVRSKLTXH ,6%1 
Les Premiers Dialogues de Platon. Structure dialectique et ligne doctrinale. Dakar : NÉAS, 1997. 204 p. Prix La Bruyère/ Médaille d’Argent de l’Académie française, 1998. ISBN 2-7236-1106-X.
‹ / +$50$77$1   UXH GH O eFROH3RO\WHFKQLTXH   3DULV
KWWSZZZOLEUDLULHKDUPDWWDQFRP KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU
,6%1   ($1  
Sorbonensis universitatis Scholaeque altorum studiorum prac-ticae claris duobus magistris suis (Pierre Aubenque, † Pierre Hadot) maximam gratiam ab immo pectore fidelis discipulus refert.
À mon ami Abdou Karim Diallo (alias Elvis).
AVANT-PROPOS
À la notable différence des cas français et, plus généralement, euro-péen, peu de dialogues platoniciens ont acquis, outre-atlantique, une noto-riété plus grande que celle de l’Euthyphron. Aux États-Unis surtout, mais aussi, à divers degrés, dans les pays d’obédience anglo-saxone, l’Euthyphron est un dialogue très prisé au point de servir d’introduction à des enseigne-ments de logique dans la mesure où il est considéré comme un bon exercice dans ce domaine en raison du morceau 10 a-11 b, si âprement disputé. Ce morceau « logique » revêt également une dimension que l’on est forcé de considérer comme « théologique » dans la mesure où une tendance significative du commentarisme, allant sans doute bien au-delà de la préoc-cupation initiale de Platon, voit dans le dilemme (« Le pieux est-il pieux parce que les dieux l’aiment, ou les dieux aiment-ils le pieux parce qu’il est pieux ? ») l’expression d’un débat théologique général : le Bien est-il le Bien parce que Dieu le commande ou bien Dieu commande-t-il le Bien parce qu’il est le Bien ? Deux autres thèmes retiennent également l’attention, et cette fois davantage celle des spécialistes. L’un, qui ouvre le dialogue, porte, au-delà de la distinction entredikēetgraphē, sur des aspects essentiels du droit grec ancien. Le second, qui conclut le dialogue, à la suite du fameux mor-ceau 10 a-11 b, retrouve un problème classique du premier platonisme, la nature et/ou l’unité des vertus à travers le rapport entre Piété et Justice. C’est ce problème en effet qui fait, en règle générale, l’objet de la recherche, constamment réitérée, des premiers dialogues de Platon :Hippias majeur, Lachès, Charmide, Lysias, Ménon, Protagoras... C’est dans ce cadre que s’inscrit notreCommentaire de l’Euthyphron de Platon, lequel commentaire n’y voit ni un traité de logique, ni un traité de morale, ni un traité de théologie, ni un traité de droit grec ancien. L’Euthyphron est un dialogue du premier platonisme, qui en a la thématique, la structure, la méthode et le style. De très nombreux articles, publiés chaque année dans toutes sortes de revues, imprimées ou électroniques, scientifiques ou pédagogiques, ou de
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin