//img.uscri.be/pth/a74d7f6368277328d2ec07dedc3e7ac59f11bcf0
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Esprit du catholicisme d'après René Girard

De
118 pages
Des religions archaïques au christianisme, René Girard refait l'histoire d'une difficile conquête, celle de l'universalité, de l'amour, de la raison et de la liberté qui sont les traits distinctifs de " l'esprit du christianisme". Il est non seulement « le Darwin de la culture » (Michel Serres), mais aussi « le Darwin de la religion ». Du premier christianisme au catholicisme, Girard n'a pas poursuivi cette histoire, bien que tous les éléments se trouvent dans son oeuvre : il ne restait plus qu'à la reconstituer par son fil conducteur, « l'esprit du catholicisme », parfaite expression de « l'esprit du christianisme ».
Voir plus Voir moins
Paul DUBOUCHET
L’ESPRIT DU CATHOLICISME D’APRÈS RENÉ GIRARD
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
2XYHUWXUH SKLORVRSKLTXH Collection dirigée par, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot
8QH FROOHFWLRQ G¶RXYUDJHV TXL VH SURSRVH G¶DFFXHLOOLU GHV WUDYDX[ RULJLQDX[ VDQV H[FOXVLYH G¶pFROHV RX GH WKpPDWLTXHV ,O V¶DJLW GH IDYRULVHU OD FRQIURQWDWLRQ GH UHFKHUFKHV HW GHV UpIOH[LRQV TX¶HOOHV VRLHQW OH IDLW GH SKLORVRSKHV © SURIHVVLRQQHOV ª RX QRQ 2Q Q¶\ FRQIRQGUD GRQF SDV OD SKLORVRSKLH DYHF XQH GLVFLSOLQH DFDGpPLTXH  HOOH HVW UpSXWpH rWUH OH IDLW GH WRXV FHX[ TX¶KDELWH OD SDVVLRQ GH SHQVHU TX¶LOV VRLHQW SURIHVVHXUV GH SKLORVRSKLH VSpFLDOLVWHV GHV VFLHQFHV KXPDLQHV VRFLDOHV RX QDWXUHOOHV RX« SROLVVHXUV GH YHUUHV GH OXQHWWHV DVWURQRPLTXHV
'HUQLqUHV SDUXWLRQV
1LNRODRV )28)$6Marx et la Grèce antique, La lutte des classes dans l’Antiquité  %UXQR 75(17,1,Interpréter l’art  0LFKHO )$77$/Augustin, penseur de la raison ? (/HWWUH120, à Consentius), )DEULFH 02866,(66,Penser l’épistémologie non classique des mathématiques chez Imré Lakatos, *pUDUG *28(6%(7Violences des Hommes  'RPLQLTXH &+$7($8Ontologie et représentation 3KLOLSSH )/(85<Walter Benjamin, Un itinéraire philosophique  3DXO '8%28&+(7Le « scandale Joseph de Maistre »  3LHUUH /$0%/(Le temps des monstres, Conscience humaine et violence de l’état, tome 4  3LHUUH /$0%/(Esprit et déraison, Conscience humaine et violence de l’état, tome 3  3LHUUH /$0%/(L’ombre de César, Conscience humaine et violence de l’état, tome 2  3LHUUH /$0%/(L’enfance terrible des États, Conscience humaine et violence de l’état, tome 1  5DILN +,$+(0=,=28L’Expérience scientifique. Exposé philosophique de son développement  -RsO %$/$=87La structure métaphysique du monde moderne. Heidegger et la question de la technique 
LESPRIT DU CATHOLICISME DAPRES RENÉ GIRARD
1RWLFH VXU O¶LOOXVWUDWLRQ GH /DXUHQW 4XLQ Cathédrale et Vierge Noire du Puy-en-Velay
6L © O¶HVSULW GX FDWKROLFLVPH ª HVW G¶DERUG O¶HVSULW G¶XQLYHUVDOLWp TXHOOH PHLOOHXUH LOOXVWUDWLRQ SHXWRQ HQ GRQQHU TXH OD 9LHUJH 1RLUH HW OD FDWKpGUDOH GX 3X\HQ9HOD\ DX VW\OH DUDERE\]DQWLQ LQGpQLDEOH " /H FXOWH DQFHVWUDO GH OD 9LHUJH 1RLUH FpOpEUp DX 3X\ FRPPH GDQV WRXWH OD SDUWLH VXG GH OD )UDQFH D GRQQp OLHX j XQH FRPSOH[H HW VDYDQWH SROpPLTXH IRUW ELHQ UpJOpH SDU *HRUJHV 'XERXFKHW  © /¶HVVHQWLHO QH UpVLGHWLO SDV GDQV OH IDLW TXH SOXVLHXUV VLqFOHV GXUDQW HW VDQV WURS VH SRVHU GH TXHVWLRQV OHV JpQpUDWLRQV VXFFHVVLYHV GHV KRPPHV EOrPHV TXL FUR\DLHQW DX &LHO LPSORUqUHQW OH VHFRXUV G¶XQH ,PPDFXOpH 9LHUJH 1RLUH © 9LHUJH GX %HO $PRXU ª HW © 9LHUJH HQ 0DMHVWp ª " /HV IpHV DX[ GRLJWV PDJLTXHV $X SD\V GH OD 5HLQH GHV 0RQWDJQHV 3XEOLFDWLRQV GX 0XVpH GH 6DLQW'LGLHUHQ 9HOD\  S   OHV © IpHV DX[ GRLJWV PDJLTXHV ª pWDQW OHV GHQWHOOLqUHV HW OD © 5HLQH GHV 0RQWDJQHV ª OD YLOOH GX 3X\ HOOH PrPH © OD SOXV EHOOH GH )UDQFH ª VHORQ 3URVSHU 0pULPpH © OD SOXV EHOOH GX PRQGH ª VHORQ 0DXULFH %DUUqV  
‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶eFROH3RO\WHFKQLTXH  3DULVZZZKDUPDWWDQFRP GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1   ($1  
Paul Dubouchet
L’esprit du catholicisme d’apres René Girard
Du même auteur
Aux P. U. F., « Les voies du droit » Sémiotique juridique. Introduction à une science du droit, 1990.
Chez L’Hermès Les normes de l’action: droit et morale. Introduction à la science normative, 1990. La philosophie du droit de Hegel. Essai de lecture desPrincipes, 1995. La pensée juridique avant et après le Code civil, 1998. Trois essais pour une théorie générale du droit, 1998. La pensée politique avant et après Hegel, 1999. Nouvelles méthodes des sciences sociales, 1999.
Chez L’Harmattan De Montesquieu le moderne à Rousseau l’ancien, 2001. Le modèle juridique. Droit et herméneutique, 2001. Commons et Hayek, défenseurs de la théorie normative du droit, 2003. Philosophie et doctrine du droit chez Kant, Fichte et Hegel, 2005. Pour une sémiotique du droit international, 2007. Droit et épistémologie. L’Organondu droit, 2008. Droit et philosophie.Préface de François Dagognet, 2009. Thomas d’Aquin: droit, morale et métaphysique, 2011. Tout comprendre avec René Girard. Du moi aux grands problèmes actuels. Petit traité de la violence, 2015. De Hegel à Girard. Violence du droit, religion et science, 2015. De la guerre au terrorisme…Les véritables causes, 2015. L’esprit du christianisme, 2016. Le scandale Joseph de Maistre, 2016.
A Aurélien
 INTRODUCTION  Notre précédent ouvrage,christianismeL’esprit du , se terminait par une troisième partie consacrée à René Girard. Bien qu’ayantaffirmé sa pleine adhésion au catholicisme, Girard s’est toujours référé au christianisme en général, très rarement au seul catholicisme, sans doute dans sa volonté de ne pas opposer les différentes confessions chrétiennes.N’est-ce-pas « mettre les pieds dans le plat » que de traiter deL’esprit du catholicisme d’aprèsRené Girard?  Pour répondre à cette question, rappelons ce qui nous semble être le paradoxe de l’œcuménisme. Vouloir gommer les différences entre les confessions chrétiennes - tout comme entre les religions en général -, bien loin de les rapprocher, ne fait que les éloigner davantage.D’ailleurs, si ce «sot projet » réussissait, il ne pourrait que dresser encore plus les confessions les unes contre les autres, les transformant en « double » les unes des autres, puisque, selon Girard lui-même, « le rêve des doubles est de s’entrégorger».Et de fait, l’histoire du rapprochement des Eglises chrétiennes montre bien que, chaque fois qu’on est arrivé à minimiser les différences entre leurs dogmes respectifs, cela n’a pu aboutir, pour reprendre une expression de Girard, qu’à attiser, qu’». Affirmerrivalité mimétique à exaspérer la « les différences de toutes les confessions ou religions, est donc, paradoxalement, le meilleur moyen de les rapprocher. Naguère Malraux avait complété la formule de Gide « cultiver sa différence » par «et approfondir sa communion ». Cette nouvelle formule pourrait être celle d’un véritable œcuménisme. A cet égard la première règle de la morale provisoire de Descartes de ne retenir «pas moins constamment la religion enlaquelle Dieu m’a fait la grâce d’être instruit dès mon enfance » doit prendre une portée générale : ce qui est vrai pour un catholique, l’est aussi pour un protestant, comme pour un musulman ou un bouddhiste. Vouloir convertir quelqu’un à une
7