Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'espace d'une vie

De
158 pages
Cet ouvrage aborde les fondements spirituels et temporels du vécu. L'auteur y énonce des idées provenant d'une quête inlassable des "profondeurs" de l'homme et aborde des questions essentielles qui ont vocation à régir les idées et le comportement social. Il fait "reliance" entre la vie et la mort par une appropriation pensée du temps, s'intéresse aux enjeux de la création et de la procréation ou encore à la problématique de l'euthanasie.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

L’ESPACE D’UNE VIE Élie Claude Ndjitoyap Ndam
Entre la naissance et la mort,
les contingences de la trajectoire humaine
Les hommes s’évertuent depuis toujours à saisir et à comprendre le
sens de leur émergence à l’existence terrestre, leur trajectoire, et leur
disparition fatale au bout d’une séquence de durée variable.
Cet ouvrage aborde les fondements spirituels et temporels du L’ESPACE D’UNE VIE vécu, ce qui ramène à la réfexion sur la vie et la mort, sur le temps
qui les sépare et les identife comme pans distincts de l’expérience
humaine. L’homme est un construit multidimensionnel et la
Entre la naissance et la mort, nature l’édife sur la vie. L’image de l’arbre ofre ainsi une leçon
fondamentale sur son itinéraire. les contingences de la trajectoire humaine
L’auteur énonce des idées provenant d’une quête inlassable de ses
« profondeurs », et aborde des questions essentielles qui ont vocation
à régir les idées et le comportement social. Il fait « reliance »
entre la vie et la mort par une appropriation pensée du temps,
s’intéresse aux enjeux de la création et de la procréation, ou encore
à la problématique de l’euthanasie qui fait débat...
La trame de cet assemblage de considérations fondamentales
pourrait constituer un lustre fxé au-dessus de nos têtes, c’est une
invite à s’imprégner des valeurs supérieures.
Élie Claude Ndjitoyap Ndam est agrégé de médecine,
professeur titulaire des universités camerounaises,
membre du jury du Conseil africain et malgache
de l’enseignement supérieur et de plusieurs
sociétés savantes dont l’Organisation mondiale de
gastroentérologie, actuel Secrétaire perpétuel de la
Société camerounaise des agrégés. À côté d’une riche carrière
hospitalouniversitaire, il a exercé d’importantes fonctions académiques
et administratives, d’où le caractère transversal de sa vision.
Sa conviction intime est que la médecine, science-carrefour, devrait
intégrer toute discipline ou pensée qui traite de l’environnement,
de la structure, ou des perspectives de l’ homme.
Photographie de couverture © Hunter Desportes.
ISBN : 978-2-343-04785-0
16 €
L’ESPACE D’UNE VIE
Élie Claude Ndjitoyap Ndam
Entre la naissance et la mort, les contingences de la trajectoire humaine






L’espace d’une vie



Élie Claude Ndjitoyap Ndam



L’espace d’une vie
Entre la naissance et la mort,
les contingences de la trajectoire humaine





























Du même auteur

Sur les traces de quelques grandes figures disparues du Noun,
M. H. Printers, Yaoundé, 2002
De l’aide de santé… au médecin : Réflexion sur la genèse, l’évolution et
les perspectives de la formation médicale au Cameroun, Cameroon
University Press, Yaoundé, 2003

En collaboration :
« Pathologie infectieuse et parasitaire en Afrique Noire », in
Gastroentérologie, Éd. Ellipses / Aupelf, Paris, 1992
L’Afrique Noire, voyage sans transit : géographie mondiale de la
constipation, Éd. Medigone pour lab. Beaufour, Paris, 1999
« Le défi de la santé », in 20 défis pour le millénaire, Éd. Fx de Guibert,
Paris, 2000












© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04785-0
EAN : 9782343047850



- À mon épouse et à mes enfants dont
l’affection m’a tant apporté.
- À mes petits-enfants.
- À ceux qui m’ont volontairement ou
inconsciemment incité à me construire en ce
bas monde.
- À tous les miens et aux lecteurs de cet
opuscule.
SOMMAIRE
INTRODUCTION ................................................. 11
SUR LA VIE .......................................................... 17
1) La vie : un mot polysémique et à définition plurielle .. 19
2) Origine de la vie humaine ............................................ 20
3) Les différentes approches des scientifiques sur le
concept de la vie ............................................................... 22
4) Chez l’homme, de la fécondation à la naissance, il y a
déjà une vie ...................................................................... 23
5) Développement, maturation et labyrinthe de la vie ..... 24
6) La vie est un risque ...................................................... 26
7) Comment gérer et organiser sa vie ? ............................ 27
a. Avoir de bonnes relations avec les autres .......................... 27
b. Cultiver la paix intérieure et la tranquillité de l’esprit pour
que notre vie accède à la complétude .................................... 28
c. Avoir un but dans la vie ..................................................... 29
d. Avoir des valeurs et des principes de vie ........................... 30
e. Distinguer les activités urgentes et les activités importantes
............................................................................................... 31
8) De la vie après la vie, de la vie éternelle ..................... 32
9) Réussir sa vie ou la quête du bonheur .......................... 33
SUR LE TEMPS ................................................... 39
1) De l’Antiquité aux temps modernes ............................ 43
2) Les temps des philosophes ........................................... 44
3) Temps et âge, temps et vieillissement ......................... 47
4) Les cinq temps de la vie quotidienne ........................... 47
5) Temps et Technologie .................................................. 48
6) De l’espace et du temps ............................................... 49
7) Temps et rythme .......................................................... 50
8) Temps messianique ...................................................... 51 9) Temps et climat ............................................................ 51
10) Le temps de travail ..................................................... 51
11) La valeur d’usage du temps ....................................... 52
12) Rattraper le temps ou perte de temps ......................... 53
13) Le temps et le vécu .................................................... 54
14) La finitude du temps de vie ........................................ 55
PROPOS SUR QUELQUES VALEURS
ESSENTIELLES ................................................... 59
I-DE LA CONSTRUCTION DES VALEURS
FONDEMENTS, TYPOLOGIE ET HIÉRARCHIE ....... 61
II– QUELQUES VALEURS ESSENTIELLES ............... 65
1) L’Amour ............................................................................ 65
2) La foi, la religion et l’espérance ........................................ 67
3) L’amitié et l’honnêteté ...................................................... 68
4) L’humilité et la dignité 71
5) Le pardon et la tolérance ................................................... 72
6) La générosité et la solidarité .............................................. 74
7) La famille et la tradition .................................................... 74
8) La Paix, le Travail et la Patrie ........................................... 76
III– ÉVOLUTION DES VALEURS AU NIVEAU
INDIVIDUEL ET SOCIÉTAL ........................................ 78
1) Au niveau individuel ......................................................... 78
2) Au niveau sociétal ............................................................. 78
LA PROBLÉMATIQUE DE LA VIE
FINISSANTE ET DE L’EUTHANASIE ............ 83
I– CINQ SITUATIONS DE FIN DE VIE ....................... 85
A. Le décès de Madame Terri Schiavo .................................. 85
B. Le décès du prince Rainier de Monaco ............................. 87
C. Le décès de Nelson Mandela ............................................. 88
D. Le décès d’Ariel Sharon .................................................... 89
E. Le décès de Vincent Lambert ............................................ 89
II– LES SITUATIONS DE FIN DE VIE ET DÉCÈS ..... 91
A. La maladie est grave, de survenue brutale avec décès
immédiat ................................................................................ 91
8 B. L’euthanasie active volontaire .......................................... 91
C. Le suicide « assisté » ......................................................... 92
D. L’euthanasie « passive » ................................................... 92
PROBLÉMATIQUE DE L’EUTHANASIE .................... 92
A. DÉFINITION .................................................................... 92
B. ÉTYMOLOGIE ET HISTOIRE DU TERME .................. 93
1. Origine ....................................................................... 93
2. Premières occurrences en Occident ........................... 93
3. Acceptions modernes de l’euthanasie ........................ 94
C. EUTHANASIE ET RELIGION, PHILOSOPHIE,
ÉTHIQUE .............................................................................. 94
D. L’ACCEPTION AFRICAINE ET D’AILLEURS DE
L’EUTHANASIE .................................................................. 96
E. LÉGISLATION ET PRATIQUE JUDICIAIRE SUR 99
1. État des législations dans les pays occidentaux ......... 99
2. Les sanctions attachées à l’euthanasie ....................... 99
F. POUR OU CONTRE L’EUTHANASIE : IL Y A DÉBAT
............................................................................................. 100
G. VISION DU RÔLE DU MÉDECIN SUR
L’EUTHANASIE ................................................................ 101
SUR LA MORT ................................................... 105
I– DÉFINITION DE LA MORT .................................... 109
1) Définition générale .......................................................... 109
2) La mort pour les scientifiques ......................................... 109
3) La mort pour les religieux ............................................... 110
4) La mort « mentale » ......................................................... 110
5) La mort sociale ................................................................ 111
6) La mort spirituelle ........................................................... 111
II– LES CIRCONSTANCES DE LA MORT ................ 111
1) Les causes de la mort ....................................................... 111
2) Les modes de survenue de la mort ................................... 113
III– DE L’AGONIE À LA MORT : CORPS PHYSIQUE
ET CORPS ASTRAL ..................................................... 114
IV- LA MORT AU QUOTIDIEN .................................. 116
1) La mort a évolué .............................................................. 116
2) Nos contemporains et la mort .......................................... 116
9 3) Se préparer à la mort ........................................................ 119
4) La conscientisation et les mécanismes d’adaptation de
l’homme à la mort ................................................................ 120
5) Quelques considérations sur la mort en Afrique noire .... 121
V– LE VÉCU DE LA MORT PAR LES SOIGNANTS122
1) Une situation complexe avec des répercussions sur le
soignant ................................................................................ 122
2) Intérêt des soins palliatifs et de l’accompagnement ........ 123
3) Sur l’approche et la crainte de la mort ............................. 124
VI– QUELQUES RÉFLEXIONS SUR LA MORT ...... 125
1) Mieux soigné, l’homme reste mortel avec cependant des
différences ............................................................................ 125
2) Apprendre à vivre en acceptant sa finitude ..................... 125
3) De la nécessité de former le personnel médical............... 126
4) Discuter de la mort en famille ......................................... 126
5) Le croyant et la mort ........................................................ 126
L’HOMME COMME UN ARBRE… ............... 129
I– LA NATURE, LA FORÊT, ET L’ARBRE : UN
SPECTACLE ÉDIFIANT .............................................. 132
II– L’HOMME ET SA DIMENSION INTÉRIEURE ... 134
III– L’HOMME ET SA DIMENSION HORIZONTALE
........................................................................................ 135
IV– L’HOMME DANS SA DIMENSION VERTICALE136
CONCLUSION ................................................... 139
PROLOGUE ........................................................ 145

10






INTRODUCTION
INTRODUCTION
Depuis la nuit des temps, les hommes s’évertuent à saisir
et à comprendre le sens de leur émergence à l’existence
terrestre, de leur trajectoire consciente et logiquement, de leur
disparition fatale au bout d’une séquence variable d’un
individu à l’autre.
Ce questionnement sur les fondements spirituels et
temporels du vécu, cette problématique des paramètres
généraux de l’existant, se ramène à la réflexion sur la vie et la
mort, sur le temps qui les sépare et les identifie comme pans
distincts de l’expérience humaine, le temps perçu à l’aune des
conditions particulières qui rythment chaque phase de notre
parcours.
De ce point de vue, s’appesantir sur la vie, la mort, c’est
nécessairement s’occuper des contours précis de leur
survenue au travers d’une exploration à tâtons, des hoquets
de la fin, et du début, à savoir les enjeux de la création et la
procréation, et ceux de la pré et la post nécrologie, de
l’euthanasie notamment, dont on sait qu’en fonction des aires
culturelles, des confessions religieuses, voire des
contingences historiques, ils subissent quelques adaptations
ou fluctuations…
Ici s’ouvrira en conséquence le débat-carrefour sur ce qu’il
est convenu d’appeler les valeurs essentielles de la vie,
articulées autour des modalités du commerce entre les
humains : amour, foi, amitié, pardon, humilité, honnêteté,
fidélité, travail, solidarité, effort, patriotisme… entendu
qu’elles ont vocation à structurer de façon primordiale les
idées, et le comportement du commun des mortels.
L’ambition centrale de cette modeste contribution est ainsi
de faire œuvre de reliance entre la vie et la mort, par une
appropriation pensée du temps, cette passerelle qui les
13 rapproche et dont la gestion est facilitée par la maîtrise des
bases du vivre ensemble.
Entre la naissance et la mort donc, l’espace de la vie et ses
innombrables mystères ! Telle pût être résumée la ligne de
repérage qui a conduit à colliger ces quelques données
initialement éparses. Le rendu physique de cette somme à
l’instar d’un écrin, revêt dans ce contexte une forme ancienne
et pratique d’enseignement.
En effet, les soutras millénaires de l’Inde ou les livres
autorisés de la sagesse chinoise avaient l’avantage de la
brièveté. L’on s’évertuait à brasser des réflexions
thématiques courtes et simples, peu élaborées, mais
suffisamment interpellatives.
Les idées que nous vous livrons proviennent d’un certain
état de quiétude philosophique, émanant d’une quête
inlassable de nos « profondeurs » personnelles. Cette
quiétude, on l’obtient par la paix intérieure, en soi et dans soi,
pour peu que l’on prenne la peine de s’interroger, de se parler
et de s’écouter…
On découvre cette échelle de Jacob reliant le ciel et la
terre. Car il n’y a rien au monde qu’on puisse être ou faire si
on n’y est pas mentalement prêt. La Bible ne déclare-t-elle
pas que : « Tel l’homme pense en son cœur, tel il est» ?En
effet, là où se fixe notre attention, là est notre destinée…
Ce voyage dans la vaste et complexe étendue de notre être
intérieur, cette transformation de la conscience humaine,
permet à chacun de découvrir une inestimable richesse,
richesse qu’on ne perçoit qu’une fois coupé de l’agitation et
des illusions mondaines qui nous envahissent au quotidien.
La nature nous apprend et nous édifie sans cesse sur la vie.
Lorsque vous vous promenez par exemple dans la forêt
vierge, vous voyez éclore une vie abondante autour de vous,
faite d’arbres avec des feuilles vertes et parfois fleuries. Mais
14