Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Couverture.png

40 pages ?

Oui, nos livres papier font 40 pages, représentant selon nous la durée idéale de lecture pour découvrir un sujet (environ une heure). Sur les versions eBooks d’Uppr, les livres peuvent être plus longs : nous avons fait le choix du confort de lecture en permettant à l’utilisateur d’ajuster la taille du texte (ce qui fait varier le nombre de pages). Nous vous souhaitons une bonne lecture !

uppr-logo-230px.png

 

Un livre des éditions Uppr

Tous droits réservés - © Uppr 2014

Le choix d’être heureux

Petit précis de savoir être

 

Introduction

« La vérité c’est que l’égo est bien incapable d’être heureux…L’égo veut être sage, l’ego veut méditer, l’ego veut avoir des expériences transcendantes, l’ego veut réussir dans un domaine ou un autre, et pourquoi pas dans le domaine de la spiritualité…Si on lui propose simplement « Be happy...» « soyez heureux », l’égo ne peut pas l’entendre ….»……Vous avez tous besoin d’entendre aussi cette parole et de considérer que cela ne vous glorifie en rien d’être malheureux, cela ne vous grandit en rien, ne vous anoblit en rien. C’est seulement un échec. Voilà le meilleur critère pour mesurer vos progrès sur le Chemin. Est-ce que je me rapproche du moment où je pourrai dire : ‘oui, je suis heureux ? » Oui ou non ?...tout ce que vous pourrez dire ne pourra jamais masquer la simple vérité : est-ce que je suis heureux ? et même : est ce qu’il y a encore une part de moi qui trouve une grandeur quelconque dans le fait de souffrir, qui croit que ça me rend intéressant et que ça fait ma valeur ? »

Arnaud Desjardins

 

« Un enseignement qui prétend nous sortir de la souffrance dès le départ pervertit quelque chose. Il cautionne en fait un des mécanismes de base de la souffrance : notre croyance au bonheur »

Yvan Amar

 

Ce petit texte n’est pas un livre de « recettes ». Contrairement à ce que prétendent aujourd’hui nombre de marchands de prêt à penser et à vivre, il n’existe pas de formule pour être heureux.

Personne ne détient l’abracadabra du bonheur. Par ailleurs, si j’aime la simplicité et considère que ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, je déteste le simplisme et tout ce qui cherche à réduire la complexité du réel.

Comme le disait un graffiti que j’ai vu un jour dans des toilettes à Québec : la vie est facile, vivre est difficile.

Etre heureux est un sujet grave. Prétendre en faire le tour serait ridicule ; tout au plus vais-je tenter de relever le défi lancé par ce titre et le format même de la présente collection : partager en quelques pages ce qui m’apparaît possible, à la lumière de mon expérience d’homme.

Plutôt que de me lancer dans un long exposé, j’ai senti opportun de donner à ce texte la forme d’un dialogue : moi-même parle à moi-même, au fil de questions et réponses que je souhaite encore une fois simples mais non simplistes. Puisse ce dialogue trouver écho chez ceux et celles qui, comme moi, croient que si la condition humaine est à bien des égards tragique, elle n’en exclue pas pour autant la possibilité de ce sentiment entre tous inestimable : ici et maintenant, je suis heureux.

Gilles Farcet, Angles sur l’Anglin, janvier 2014.

Qui parle ?

Etre heureux, tout un programme ! Qui êtes-vous donc pour en parler ? D’où parlez-vous, comme on disait dans les années soixante-dix ?

Tout d’abord, je suis un être humain, comme tout un chacun en quête de ce sentiment : « ici et maintenant je suis heureux ». Dans mon cas, cette quête a très tôt, dès mon adolescence, pris la forme d’une recherche dite « spirituelle ». Disons pour faire court qu’il m’a été donné de pressentir qu’il ne s’agissait pas uniquement d’avoir mais aussi et surtout d’être. Je me suis ainsi passionné pour différentes formes de pratiques spirituelles et ai plus particulièrement été l’élève (puis l’un des collaborateurs) d’un grand témoin contemporain de la possibilité spirituelle en Occident, à savoir Arnaud Desjardins. Ce que je vais partager ici le sera donc dans cette perspective avant tout spirituelle. La plupart des idées et pratiques abordées ici proviennent donc de l’enseignement dispensé par Arnaud Desjardins dans la suite de son propre maître Swami Prajnanpad. Je ne me contente cependant pas de les reprendre mais les exprime d’après mon expérience et selon mon propre style. Depuis des années je me consacre à accompagner des personnes sur ce que j’appelle une voie de maturation dans l’ordre de l’être mais qui n’exclut pas l’avoir. Moi-même ne suis pas du tout un « renonçant ». J’ « ai » une femme, des enfants, une vie sociale, des biens matériels…

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin