//img.uscri.be/pth/f0ec6818598ced1aa8bb8e2bcdd4557d5c923c19
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Nouvelle répression

De
328 pages
Aujourd'hui, le totalitarisme prend la forme d'une organisation sociale parfaitement planifiée, qui tend à assimiler totalement les forces sociales et à supprimer progressivement toute exigence de changement social qualitatif, en matière de production et de distribution de la richesse sociale - une thèse qui s'inspire de Herbert Marcuse. Voici une contribution à la démystification de cette nouvelle forme de totalitarisme qui s'étend à travers le monde, sous couvert de mondialisation.
Voir plus Voir moins
du
La
nouvelle
Une critique totalitarisme
répression
marcusienne à visage libéral
C  EC  «  E  ÉE AF  CA  E »  r é p r F r ç o s  A o
E n ce déb u t d u  e siècle les sociétés fricines sont seco u ées pr u ne crise des fondements E lle met en c u se to u s les secte u rs de l v ie es str u ct u res économiq u es les instit u tions politiq u es tels q u e les E tts et les prtis politiq u es l cell u le fondmentle de l société q u’ est l fmille les v le u rs et les normes socioc u lt u relles s effondrent  crise q u i les tr v erse les met en c u se et  u défi de rendre compte de le u r rison d être  u jo u rd h u i histoire des ci v ilistions no u s fit constter q u e c est en période de crise q u e les pe u ples donnent et e x priment le meille u r d e ux mêmes fin de contrer l disprition l mort et le nént q u i les mencent o u r rele v er ce défi dont l enje u est l v ie et l nécessité d o uv rir de no uv e ux hori z ons  ux pe u ples fricins l C ollection «  E  EE AF  CA  E » prticipe à l q u ête et à l crétion d u sens po u r fonder de no uv e ux espces instit u tionnels de v ie fricine
D r è r s p rut o s
rry  E E G  G énoi rnis vu pr ’ E xprss t un A friqu    D BA BA  A  onquérnt l nouvll voi   A médée O G NIM BA  Les comportements antisociaux dans le système juridique traditionnel congolais 2012 Léonard MOU A H A Le C ameroun en devenir  C harles Wola BA N GA L A Servir la République C atalina C ésar C icéron quel modèle pour l’ A frique ?  A ntoine M A N DA T C H EB W A Préjugés et déni d’humanité  A ntoine M A N DA T C H EB W A Masques onomastiques   JM A T A N GA N A M EBA R A Lettres d’ailleurs   Pontien B I A JIL A I F UM BA L’ E xistentialisme chez G abriel Marcel   B rice POR EA U E xtension de la théorie de la reconnaissance L’exemple du génocide rwandais   C harles Jean Marie MINY E M D escartes et le développement 
Joseph WOU A KO T C H A L E U
 nouvll réprssion Une critique marcusienne du totalitarisme à visage libéral
Préface de Hubert Mono Ndjana
L’Harmattan
D   Ê E A  E 
A ugustin F rédéric Kodock : le technocrate et l’homme politique  « F abien E boussi B oulaga  un bantou problématique » article publié en collaboration avec Hubert Mono Ndjana in  F abien E boussi B oulaga : L’audace de penser Présence A fricaine 
© L’Harmattan   rue de l’ É colePolytechnique   Paris httpwwwlibrairieharmattancom diffusionharmattan@wanadoofr harmattan@wanadoofr IS B N   EA N  
A
G briel

A E  :
C A E   A 
C éline
 E
R E M E R C I E M E NTS ous dressons nos sincères remerciements ux personnes qui ont contribué, à des degrés divers, à l lis tion du présent tr v il, not mment : e rofesseur ubert   D A A , dont l disponibilité s ns f ille permis d’en él borer le thème et les princip les rticul tions ; es rofesseurs G uill ume B E  E et  F E , dont l’enc drement nous   idés à pprofondir nos recherches sur  rcuse ; onsieur ouis  ul  A E , pour les encour gements et le soutien fin ncier qu’il bien voulu nous ccorder ; es enseign nts des dép rtements de philosophie de l’ niversité de  oundé et de l’ E cole orm le upérieure, dont les précieux enseignements nous ont guidés d ns nos n lyses ; os coll bor teurs A nne yselotte  A  , D enis E E A  , C h rles G  ABE , qui n’ont mén ucun effort pour ssurer l p rtie technique de ce tr v il ; ous nos frères, sœurs, mis et rel tions, pour tous les conseils et le soutien mor l et m tériel consentis à notre ég rd, m is dont nous ne pouvons citer les noms ici ; ous ceux qui militent en f veur de l justific tion du tr v il intellectuel d ns l situ tion ctuelle.
9