Paul Ricoeur et la réciprocité

De
Publié par

À partir de l'analyse de la pensée du philosophe français Paul Ricoeur (1913-2005), cet essai s'interroge sur le thème de l'éthique, dans son rapport avec l'anthropologie et la politique. Face à la perte massive de « l'identité authentique », l'urgence, aujourd'hui, est de mieux coordonner le sens de la conscience de soi au niveau du rapprochement mutuel. Paul Ricoeur en réélabore le critère éthique basilaire, qu'il situe au niveau des « états de paix ».
Publié le : dimanche 1 novembre 2015
Lecture(s) : 7
Tags :
EAN13 : 9782336395470
Nombre de pages : 461
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
.
E
PAUL RICŒUR T LA RÉCIPROCIT
É
UNE PHILOSOPHIE DE LA TRIPLE ALTÉRITÉ DE SOI
ANTHROPOLOGIE, ÉTHIQUE ET POLITIQUE AU CŒUR DE LA RÈGLE D’OR
.
Paul Jean-Jacques PENDATJAHÈ
E
PAUL RICŒUR T LA RÉCIPROCIT
É
UNE PHILOSOPHIE DE LA TRIPLE ALTÉRITÉ DE SOI
ANTHROPOLOGIE, ÉTHIQUE ET POLITIQUE AU CŒUR DE LA RÈGLE D’OR
L’Harmattan Italia via Degli Artisti 15 10124 Torino
L’Harmattan 5-7 rue de L’École Polytechnique 75005 Paris
www.editions-harmattan.fr
harmattan.italia@agora.it - harmattan.italia@gmail.com
© L’Harmattan Italia, Torino, 2015
***
«Reconnaître son propre être en dette à l’é-gard de qui a fait que l’on est ce qu’on est, c’est s’en tenir responsable.» P. RICŒUR,Soi-même comme un autre, Seuil, Paris 1990 : 342
***
À ma mère et mon père NGOMOUCKCOQUETTEGERTRUDE, TJAHÈLOUISMARIEJACQUES dans l’instant totalisant la réciprocité eschatologique
.
.
REME
RCIE
ME
NT
S
Il y a dans la vie humaine courante des expériences quotidiennes de réci-procité qui nous informent, nous forment et nous transforment comme des rejetons d’un palmier aux nombreuses ressources en terre côtière. Proches ou lointaines, elles disent notre autonomie, notre dépendance et notre inter-dépendance mutuelle. J’y trouve le sens et les mots de ma gratitude inexpri-mable. Que Dieu en soit loué à jamais ! Que les abbés S M , J -O A , J -L P et IMON PECKÈ EAN SCAR OUÈ EAN AURENT ENDA leurs congénères ne soient jamais oubliés dans la«Côte plantureuse»d’Edéa qui nous a grandis, le creuset de notre existence et de notre vocation. Je ne saurais traduire à S. Exc. Mgr. MARIOOLIVERItoute ma gratitude, depuis le«Seminario Vescovile di Albenga-Imperia»(son Recteur Don EDMONDO B , le Prof. Don L F ), l’ordination sacerdotale jusqu’aux étu-IANCHI UCIO ABBRIS des à Rome. Je suis bien reconnaissant à S. Exc. Mgr KURIAKOSE BHALANINIKULANGARApour sa prompte sollicitude. J’y joins de tout cœur ceux et celles qui ont permis que je sois ce que je suis devenu, et ceux qui ont accompagné et soutenu d’une manière ou d’une autre cette recherche. Ma reconnaissance va à l’Institut Jean-Paul II pour les Etudes sur le Mariage et la Famille de la centrale de Rome, au Recteur Mgr. LIVIOMELINA. J’aimerais remercier P. MICHELEALBERTAsbet P. GIANMARCOARRIGONIfc pour leurs sages conseils d’aurore aux bons augures, autant que mes amis les abbés ROBERTOREGOLI, RUGGERORAMELLAfam, et P. MARCELCHAPPIN,sj. Je suis reconnaissant à Mr l’abbé FRANÇOISACHILLESEYABIpour sa confian-ce. Je salue la présence de mon frère MARITALHONORÉNZOKÈ. Tout mon esti-me envers le Prof. MARTINNKAFUNKEMNKIAaussi bien qu’aux collabora-teurs dans l’Aire Internationale de Recherches pour le Développement de la Culture Africaine de l’Université Pontificale du Latran. Je ne saurais concrè-tement oublier de tout cœur M M , M T , ARCELINE OUKOKO ARILU AVERNESE M A B , G G , Prof.ssa N R , ARIA DELE RUNO IORGIO ANDOLFO ICOLETTA OSATI MARIAGRAZIASORGE, GIANMARCOBASOLA, MICHELEGRACEMONCHART, CECILIAGULOTTA, DONATELLAMASSARI, MARIAROSANERVI, CRISTINA TEALDI, PATRIZIATIRONE, STELLAARCERI, ANNAMARIAMENGALI, FRANCESCA G , G R , R N , C L , S D ARRANI IULIA ESTA OSA ONNIS LAUDIA DI AZZARO UOR ORIANA Gpddmet dans la paix des anges F M . IARRATANA LAVIA ONTEMURRO Tout mon regard sur l’apport minutieux d’AGNÈSULLRICHqui m’a permis de voir l’ensemble de ce travail, tout comme à ELISAPELIZZARIva toute ma gra-titude pour ses aimables conseils d’édition. A ceux qui, comme l’éminent philosophe PAULRICŒUR, m’ont permis de saisir et de renouveler le sens pratique de la réciprocité éthique : je dis infi-niment merci.
9
.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.