Philosophie de la physique

De
Publié par

Ce livre traite de questions épistémologiques controversées à propos des sciences. Sous la forme originale et conviviale d'une série de dialogues, les échanges abordent d'une part des questions posées à propos des diverses sciences contemporaines (nature du progrès scientifique, prétention à la vérité des théories scientifiques, limites de la connaissance humaine) et d'autre part des questions plus spécifiques liées à l'interprétation de la physique contemporaine.
Publié le : jeudi 1 juin 2006
Lecture(s) : 205
Tags :
EAN13 : 9782296150140
Nombre de pages : 201
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Philosophie de la physique:
dialogue à plusieurs voix autour de controverses contemporaines et classiques

Epistémologie et Philosophie des Sciences
Collection dirigée par Angèle Kremer-Marietti La collection Épistémologie et Philosophie des Sciences réunit les ouvrages se donnant pour tâche de clarifier les concepts et les théories scientifiques, et offrant le travail de préciser la signification des tennes scientifiques utilisés par les chercheurs dans le cadre des connaissances qui sont les leurs, et tels que "force", "vitesse", "accélération", "particule", "onde", etc. Elle incorpore alors certains énoncés au bénéfice d'une réflexion capable de répondre, pour tout système scientifique, aux questions qui se posent dans leur contexte conceptuel-historique, de façon à déterminer ce qu'est théoriquement et pratiquement la recherche scientifique considérée. 1) Quelles sont les procédures, les conditions théoriques et pratiques des théories invoquées, débouchant sur des résultats? 2) Quel est, pour le système considéré, le statut cognitif des principes, lois et théories, assurant la validité des concepts? Déjà parus Robert PALEM, Organodynamisme et neurocognitivisme, 2006. Christian MAGNAN, La science pervertie, 2005. Christian MAGNAN, La nature sans foi ni loi, 2005. Lucien-Samir OULAHBIB, Méthode d'évaluation du développement humain, 2005. Zeïneb Ben Saïd CHERNI, Auguste Comte, postérité épistémologique et ralliement des nations, 2005. dans la logique Pierre JORA y (dir.), La quantification moderne, 2005. Adrian BEJAN, Sylvie LORENTE, La loi constructale, 2005. Pierre-André HUGLO, Sartre: Questions de méthode, 2005. Angèle KREMER-MARlETTI, Epistémologiques, philosophiques, anthropologiques, 2005. Edmundo MRIM DE CARVALHO, Le statut du paradoxe chez Paul Valéry, 2005. Taoufik CHERIF, Elémen ts d'esthétique arabo-islamique, 2005. Michèle PICHON, Esthétique et épistémologie du naturalisme abstrait. Avec Bachelard: rêver et peindre les éléments, 2005.

Ouvrage dirigé par Léna SOLER

Philosophie de la physique:
dialogue à plusieurs voix autour de controverses contemporaines et classiques
Entre
Michel BITBOL Pascal ENGEL Bernard D'EsPAGNAT Paul GOCHET Léna SOLER et Hervé ZWIRN

L 'Hannattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique;

75005 Paris
Italia 15 L'Harmattan Burkina Faso

FRANCE
L'Harn1attan Hongrie Kônyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 Espace Fac..des Adm.; Université L'Harmattan Sc. Sociales, BP243, Kinshasa Pol. et L'Harmattan Via Degli Artisti, 10124 Torino IT ALlE 1200 logements 12B2260 Ouagadougou 12 villa 96 KIN XI

1053 Budapest

de Kinshasa

- RDC

www.librairieharmattan.com harmattan 1@wanadoo.fr diffusion .harmattan@wanadoo.fr (QL'Harmattan, 2006 ISBN: 2-296-00857-7 EAN : 9782296008571

Présentation de l'ouvrage

Présentation

d'ensemble

de l'ouvrage

Le présent ouvrage aborde, sous forme d'échange dialogué entre protagonistes de formation scientifique et/ou philosophique:

.

d'une part des questions fondamentales transversales aux diverses réflexions contemporaines sur les sciences (nature du progrès scientifique; prétention des théories scientifiques à la vérité; caractère contingent ou inévitable des résultats de la physique; limites de la connaissance humaine; conséquences du fait qu'il existe des théories empiriquement équivalentes; divergences entre attitudes fondamentales du scientifique et du philosophe. . .) ; d'autre part des questions plus spécifiques liées à l'interprétation de la physique actuelle (apports de la théorie de la décohérence pour l'interprétation des relations entre physiques classique et quantique; déterminisme et physique quantique; comparaison entre mécanique quantique standard et théorie de Bohm.. .).

.

Les discussions se déploient à partir de deux points d'ancrage, correspondant à deux ouvrages récemment publiés:

.

Traité de physique et de philosophie,

publié par

Bernard d'Espagnat en 2002 chez Fayard, qui offre
une version toujours plus élaborée et raffinée de l'épistémologie développée par le physicien dans ses publications antérieures;

- 7-

Présentation de l'ouvrage

.

Les limites de la connaissance, publié par Hervé Zwirn en 2000 chez Odile Jacob.

Ces ouvrages 1 ont en commun leur point de départ et leur quête fondamentale.

.

L'un comme l'autre s'appuie sur une excellente connaissance de la physique contemporaine (leurs auteurs sont tous deux des scientifiques de formation) et se nourrit d'investigations poussées dans le domaine de la philosophie des sciences récente ou moins récente. L'un comme l'autre a, au fil de telles investigations, pris pleinement acte des remises en causes, réelles et à divers égards indépassables, que les réflexions sur la science ont, tout au long du 20ièmesiècle, conduit à apporter à l'idée de science. L'un comme l'autre recherche néanmoins une manière d'accorder ces remises en cause aux pouvoirs propres de la physique, sans trop céder au scepticisme et au relativisme.

.

.

Sur fond de ces points communs, les conceptions développées par Bernard d' Espagnat et Hervé Zwirn présentent des différences importantes. Certaines sont discutées dans les dialogues qui constituent le présent ouvrage.
Dans ce qui suit, les références à l'un ou l'autre de ces ouvrages se feront par la seule indication du numéro de page entre parenthèses (sauf dans les quelques rares occasions où une ambiguïté peut survenir s'agissant de savoir lequel des deux livres est concerné, auquel cas le nom de l'auteur sera spécifié). 1

-8-

Présentation de l'ouvrage Les autres protagonistes du débat, à savoir Michel Bitbol, Pascal Engel, Paul Gochet et moi-même, ont des formations, des orientations et des positions diversifiées (voir la présentation des auteurs au début de cet ouvrage). Ils font ainsi entendre d'autres voix et introduisent d'autres perspectives. Les échanges entre les contributeurs autour des deux ouvrages mentionnés ont été amorcés lors de deux demijournées d'études organisées par mes soins en 2003. Ils se sont ensuite poursuivis oralement ou par écrit pendant deux ans, jusqu'à aboutir à la forme ici proposée. Cette forme conserve la trace de ses points d'ancrage originels, mais on s'est efforcé de rendre l'abord du présent volume indépendant de la lecture des ouvrages de Bernard d'Espagnat et Hervé Zwirn. Aussi a-t-on autant que possible explicité dans le texte les éléments qui l'exigeaient, ne renvoyant aux ouvrages en question qu'à propos d'éventuels points d'approfondissement. Le livre est constitué de deux parties, la première centrée sur les conceptions de Bernard d'Espagnat, la seconde sur celles de Hervé Zwirn. Chaque partie est divisée en dialogues entre l'auteur de l'ouvrage de référence et un interlocuteur, certains protagonistes intervenants dans les deux parties. Chaque dialogue a été découpé en sections thématiques, de manière à permettre au lecteur qui ne souhaiterait pas effectuer une exploration cursive de s'orienter rapidement en fonction de ses centres d'intérêt. Certains thèmes abordés dans un dialogue se retrouvent dans un autre. On a en effet préféré cette relative dispersion, qui préserve la logique interne de chaque échange argumentatif, à un rassemblement des divers points de vue autour d'un unique foyer thématique, qui l'aurait cassée. L'examen des titres, que l'on a voulu les plus -9-

Présentation de l'ouvrage explicites possibles, devrait permettre au lecteur d'opérer luimême ce rassemblement au cas où il souhaite confronter les arguments des uns et des autres sur des questions récurrentes telles que la pré-structuration de la réalité visée par la physique, la prétention des théories physiques à être vraies, ou encore le caractère inévitable ou contingent de ce que la physique tient pour ses résultats les plus solides. Léna Soler, avri12005.

- 10-

Présentation des contributeurs

Présentation
Michel Bitbol

des contributeurs

Directeur de Recherche CNRS au CREA (Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée), Ecole Polytechnique. Chargé de cours en philosophie de la physique contemporaine, dans le cadre du DEA d'histoire et philosophie des sciences à l'Université Paris I. Doctorat de médecine en 1980 (Université Paris VI), Doctorat d'Etat ès sciences physiques en 1985 (Université Paris VII), et Habilitation à Diriger des Recherches en philosophie en 1997. Recherches en biophysique de la circulation et des cellules sanguines de 1978 à 1990. Depuis 1990, recherches en philosophie de la physique et en philosophie de la connaissance. En 1997, prix Grammaticakis-Neumann de philosophie des sciences décerné par l'Académie des Sciences Morales et Politiques. Domaines de recherche Histoire de la physique du 20ièmesiècle (Erwin Schrodinger) ; philosophie de la physique contemporaine (mécanique quantique, théorie quantique des champs); philosophie générale de la connaissance (épistémologies transcendantales, de Kant aux néo-kantiens); philosophie de l'esprit (le concept de conscience et le physicalisme). Actuellement: question de l'émergence, et concepts de relation et de structure dans les théories physiques. Principales publications Edition de textes d'Erwin Schrodinger (L'esprit et la matière, La nature et les Grecs, Physique quantique et représentation du monde, aux éditions du Seuil). Livres: Mécanique - Il -

Présentation des contributeurs quantique, une introduction philosophique, ChampsFlammarion, 1997 ; (dir.) Physique et réalité, un débat avec Bernard d'Espagnat, Editions Frontières, 1997 ; Schrodinger 's philosophy of quantum mechanics, Kluwer, 1996; L'aveuglante proximité du réel (anti-réalisme et quasi-réalisme en physique), Champs-Flammarion inédits, 1998; Physique et philosophie de l'esprit, Flammarion, 2000. Site Web: <http://perso. wanadoo .fr/michel. bitbo l/page. garde.liste.html> Pascal Engel

Professeur de philosophie de la logique, du langage et de la connaissance (Université Paris IV). Directeur de l'EA rationalités contemporaines. Ancien élève de l'ENS Ulm, agrégé de philosophie, Docteur d'Etat ès Lettres. A été chercheur au CNRS, a enseigné aux universités de Grenoble et Caen, et comme professeur invité à Genève, Neuchatel, Lausanne, Canberra, Oslo, Tampere, Nottingham, Hong Kong, Tunis, Athènes, Dundee, Montréal. Fondateur et membre du comité de l'European Society for Analytic Philosophyet de la SOPHA, Membre de l'Institut Jean Nicod (CNRS) et de l'institut International de philosophie. Domaines de recherche Philosophie de la logique, théorie de la connaissance, philosophie de l'esprit, de la psychologie et des sciences cognitives, philosophie contemporaine de tradition analytique, psychologie, épistémologie et éthique de la croyance, théories de la vérité.

- 12-

Présentation des contributeurs Principales publications Identité et référence, la théorie des noms propres chez Frege et Kripke, Presses de l'Ecole Normale Supérieure, 1985 ; La Norme du vrai, philosophie de la logique, Gallimard, 1989 ; (dir.) New Inquiries into Meaning and Truth (avec N. Cooper), Hemel Hempstead, Harvester Wheatsheaf, 1991; Etats d'esprit, questions de philosophie de l'esprit, Aix en Provence, Alinéa, 1992; 2nd édition, Introduction à la philosophie de l'esprit, La Découverte, 1994; Donald Davidson et la philosophie du langage, PUF, 1994; Philosophie et psychologie, Gallimard, Folio, 1996; La dispute, une introduction à la philosophie analytique, Minuit, 1997 ; La vérité, Réflexions sur quelques truismes, Hatier, 1998; (dir.) Believing and Accepting, Kluwer, Dordrecht, 2000; (dir.) Précis de philosophie analytique, PUF, 2000 ; (avec Jérôme Dokic), Ramsey, vérité et succès, PUF, Philosophies, 2001, version anglaise révisée Frank Ramsey, Truth and Success, Routledge, 2002; Truth, Londres, Acumen Publishing, 2002. Bernard d'Espagnat

Polytechnicien, physicien, membre de l'Institut. A, durant les années cinquante, pris part au développement du CERN (Centre européen de recherche nucléaire) ; a ultérieurement dirigé le Laboratoire de physique théorique et particules élémentaires de l'Université de Paris-Orsay et en est à présent professeur émérite. En parallèle a, de 1980 à 1987, enseigné la philosophie des sciences (option physique quantique) à l'IHPST (Université Paris I Sorbonne). Domaines de recherches Fondements de la mécanique quantique et non-séparabilité. - 13-

Présentation des contributeurs Principales publications Conceptual Foundations of Quantum Mechanics, 2nd éd., Addison-Wesley, Reading, Mass., USA, 1976 (4ième éd., Perseus Books, Reading, Mass., USA, 1999) ; A la recherche du réel, Gauthier-Villars, 1979 (3ième éd., Agora, PressePocket, 1991) ; Un atome de sagesse, Seuil, 1982 ; Penser la science, Dunod, 1990 ; Le réel voilé, Fayard, 1994 ; Traité de physique et de philosophie, Fayard, 2002.

Paul Gochet
Professeur ordinaire émérite de l'Université de Liège (Chaire de logique et épistémologie). Membre de l'Académie Royale de Belgique, de l'Institut international de Philosophie et de l'Académie internationale de Philosophie des Sciences. Formation: études de philologie et de philosophie. Orientation méthodologique: philosophie analytique. Domaines de recherche Philosophie de W. V. Quine. Application des méthodes logiques à la langue naturelle dans la perspective de Richard Montague. Logique modale. Logique de la pertinence, logique épistémique. Principales publications Esquisse d'une théorie nominaliste de la proposition, Armand Colin 1972; Quine en perspective, Flammarion, 1978; Quine zur Diskussion, Berlin, Ullstein, 1984; Ascent to Truth, A critical Examination ofQuine's Philosophy, Munich, Philosophia Verlag, 1986 ; Contribution à l'approche logique de l'intelligence artificielle, de la logique modale à la logique des bases de données, André Thayse (éd.), Dunod, 1989 (édition anglaise: Chichester, John Wiley & Sons, 1989; édition russe, Moscou, Mir, 1998); (avec Pascal - 14-

Présentation des contributeurs Gribomont) Logique L méthodes pour l'informatique fondamentale, Hermès, 1990, 1991, 1998; (avec Pascal Gribomont) Logique IL Méthodes formelles pour l'étude des programmes, Hermès, 1994; (avec Pascal Gribomont et André Thayse) Logique IlL méthodes pour l'intelligence artificielle, Hermès Lavoisier, 2000 ; Outline of a Nominalist Theory of Propositions, Dordrecht, Reidel, 2000; (avec Pascal Gribomont) Epistemic Logic, Handbook of History and Philosophy of Logic, volume 6: Logic and the Modalities in the Twentieth Century, Dov Gabbay and John Woods (éds.), Elsevier B.V. Science, 2006.

Léna

Soler

Maître de Conférence à l'IUFM de Lorraine. Membre des Archives Henri Poincaré (Laboratoire de Philosophie et d'Histoire des Sciences, Nancy). Membre associé de Institut d'Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques, Paris. Rédactrice en chef adjointe de la revue des Philosophia Scientiae, Travaux d'histoire et de philosophie des sciences, Nancy. Formation: diplôme d'Ingénieur en physique des matériaux (Formation d'Ingénieurs de l'Université Paris-Sud Orsay, FIUPSO, 1990) et Docteur en philosophie des sciences (Paris I, 1997); maîtrise de psychologie (Paris VII, 1994); licence de logique (Paris I, 1991). Domaines de recherche Philosophie des sciences, philosophie de la physique, philosophie de la connaissance. Thèmes centraux: transformations des concepts scientifiques et de concepts situés à la jonction science-philosophie; déterminants du développement scientifique; l'analogie dans l'élaboration scientifique; physique quantique, physique classique et - 15-

Présentation des contributeurs philosophie kantienne; réalisme scientifique et nature du progrès scientifique; commensurabilité lincommensurabilité des paradigmes scientifiques; théories physiques et pratiques de laboratoire; contingentisme linévitabilisme des résultats scientifiques. Principales publications Introduction à l'épistémologie, Ellipses, 2000; (éd.) Grete Hermann, Les fondements philosophiques de la mécanique quantique, Vrin, Mathesis, 1996 ; (dir.) Analyses historiques et philosophiques sur les théories quantiques, volume thématique de Philosophia scientiae, 5 (1), Kimé, juin 2001 ; (dir.) Le problème de l'incommensurabilité, un demi siècle après, volume thématique de Philosophia Scientiae, Kimé, 8 (1), juin 2004; (dir.) Rethinking Scientific Change and Theory Comparison. Stabilities, Ruptures, Incommensurabilities?, à paraître aux éditions Springer, Boston Studies for Philosophy of Science, 2006.

Hervé ZWIRN
Polytechnicien, ingénieur des Télécommunications et Docteur d'Etat en Physique Théorique. Directeur de Recherche Associé au CNRS et Président de la société Eurobios. Rattaché au Centre de Mathématiques et de Leurs Applications (CMLA) de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan et à l'Institut d'Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (IHPST). Représentant du CNRS au sein du comité de pilotage de l'ACI «Complexité ». Chroniqueur au journal La Recherche. Membre fondateur de la société de Philosophie des Sciences. En 2001, prix André Lequeux de l'Institut.

- 16-

Présentation des contributeurs Domaines de recherche Unification des interactions en physique des particules et construction de modèles phénoménologiques ; philosophie de la physique et interprétation de la mécanique quantique; axiomatique du raisonnement (logiques non monotones, théorie de la confirmation, axiomatique de l'abduction); théorie de la décision; systèmes complexes; analyse du concept d'émergence. Principales publications «La décohérence est elle la solution du problème de la mesure? », in Physique et Réalité, un débat avec Bernard d'Espagnat, éd. Frontières, 1997, 165-176 ; Les limites de la connaissance, Odile Jacob, 2000 ; «Mécanique quantique et connaissance du réel », in Implications philosophiques de la science contemporaine, Vol. 2, B. d'Espagnat (éd.), PUF, 2002; «Raisonnements non certains et changements de croyances» (en collaboration avec B. Walliser et D. Zwim), in Probabilités subjectives et rationalité de l'action, CNRS Editions, 2003; « La conscience est elle un processus algorithmique ? », in Implications philosophiques de la science contemporaine, Vol. 3, B. d'Espagnat (éd.), PUF, 2003 ; «Les limites de la connaissance scientifique », in De la science à la philosophie, Albin Michel, 2005; Les systèmes complexes, à paraître chez Odile Jacob en 2006.

- 17-

Première partie
Discussion autour du livre de Bernard d'Espagnat,
Traité de physique et de philosophie

L. Soler: introduction aux dialogues avec B. d'Espagnat

Introduction
d'Espagnat,

aux

dialogues
Soler

avec

Bernard

par Léna

Avec son dernier ouvrage, Traité de physique et de philosophie, publié chez Fayard en 2002, Bernard d'Espagnat poursuit, avec la rigueur et la ténacité qui le caractérisent, sa quête d'élucidation conceptuelle et d'interprétation philosophique de la physique contemporaine (spécialement de la mécanique quantique).

Le terme de «traité» qui figure dans le titre - précise
d'emblée l'auteur, avouant avoir longtemps hésité à qualifier plutôt l'entreprise d'« essai» -, ne doit pas être entendu comme la prétention d'avoir effectivement couvert exhaustivement tous les aspects du sujet: il signale une volonté de systématicité et d'objectivité, un effort pour prendre en compte le plus lucidement possible les éléments les plus significatifs que fournit la physique actuelle, en vue d'une évaluation comparative des diverses interprétations existantes de celle-ci. Déplorant, me semble-t-il à juste titre, la coupure qui existe aujourd'hui entre philosophes et scientifiques, Bernard d'Espagnat réaffirme l'importance du constat qu'existent « des questions philosophiques fondamentales au cœur de la physique actuelle» et, tout en invitant les scientifiques à faire l'effort de s'approprier les éléments de philosophie indispensables pour espérer progresser dans ces questions, comme l'ouvrage témoigne que son auteur l'a remarquablement fait lui-même, il exhorte corrélativement les philosophes à prendre toute la mesure des transformations manifestées par la physique du 20ième siècle.

- 21 -

L. Soler: introduction aux dialogues avec B. d'Espagnat Prendre la mesure de ces transformations présuppose, bien sûr, de ne pas se dispenser d'étudier de près les aspects fondamentaux de cette physique. De ce point de vue le livre, plus encore que les précédents, constitue un très précieux outil pour le philosophe. Car tout en évitant autant que possible le recours, pour bien des lecteurs dissuasif, aux pages de formules mathématiques, il parvient, pour l'essentiel verbalement et sans sacrifier à la rigueur et à la technicité inhérente à ces matières, à donner une idée juste et suffisamment précise de ce qui est à disposition des scientifiques avec la physique quantique. Ceci en distinguant nettement, d'une part le niveau de l'outil prédictif (règles de prédiction et d'observation), et d'autre part les niveaux des interprétations physiques et philosophiques plus ou moins élaborées susceptibles d'être associées à ce formalisme (par ex. théories à variables cachées). Même s'il se limitait à cela, le livre de Bernard d'Espagnat serait déjà spécialement intéressant, en tant qu'il offre un excellent tremplin pour un échange digne de ce nom entre scientifiques et philosophes à propos des implications philosophiques de la mécanique quantique. Sont ainsi clairement présentés et méticuleusement discutés, pour prendre quelques exemples centraux, la signification philosophique des résultats expérimentaux mettant en jeu la non séparabilité, la prétention à l'universalité des règles quantiques de prédictions observationnelles, le statut ontologique de ces règles, la théorie de la décohérence et ses tout derniers développements, ou encore la théorie de la mesure et ses fameux paradoxes, dont le plus connu est celui du chat de Schrodinger. . . L'ouvrage de Bernard d'Espagnat ne s'en tient cependant pas là. Il fait plus qu'offrir aux philosophes une analyse du - 22-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.