//img.uscri.be/pth/2e144aab3920def1e2378cc84e4de8250ead536a
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Révolution pour une Afrique nouvelle

De
290 pages
Notre rêve sera réalité au prix d'une triple révolution à accomplir : l'imaginaire africain, l'invention de nouvelles rationalités et la ré-imagination de nos structures éducatives. Une philosophie de l'espérance africaine nous est offerte; c'est une anthropologie de la confiance des Africains en eux-mêmes et une éthique théologico-poétique des possibilités dont nous sommes dotés pour changer l'Afrique en une terre de vision nouvelle pour l'humanité et d'espérance pour le monde.
Voir plus Voir moins
Barwendé Médard SANE, S.J.
RÉVOLUTIONPOUR UNE AFRIQUE NOUVELLE
151 PYRAMIDES POUR FONDER LES ÉTATSUNIS D’AFRIQUE
Politique et dynamiques religieuses en Afrique
Révolution pour une Afrique Nouvelle 151 pyramides pour fonder les États-Unis d’Afrique
Barwendé Médard SANE, S.J. Révolution pour une Afrique Nouvelle
151 pyramides pour fonder les États-Unis d’AfriqueL’Harmattan
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02054-9 9782343020549EAN :
PréfaceL’auteur est un obsédé ! Obsédé d’Afrique, obsédé de l’unité africaine, le père Barwendé Médard Sané, S.J., est véritablement obsédé de perfection. Et pour cause, il est hanté par le chiffre7, symbole de la perfection dans la tradition biblique et dans l’Égypte antique. Révolution pour une Afrique Nouvelleest un ouvrage de 151 (1+5+1) pyramides. Il a voulu les regrouper en 7 livres.Il a voulu réaffirmer ce désir ardent de perfection singulièrement depuis la pyramide 93 jusqu'à la e 147 . En 7 vers, il dit comment chacun des 55 États africains doit venir au rendez-vous de l’unité africaine. Le livre de Barwendé est une vision. Vision qui ditce que doit être l’Africain. Il montre la direction que doit prendre l’homme de foi africain. Il dit une autre manière d’être prêtre africain ! Il est le signe que l’on peut être sinon réellement du moins autrement jésuite en Afrique: un provocateur. À travers un ouvrage qui est une initiative et une tentative, l’auteur, dans une expression qui n’a cure des élégances syntaxiques et morphologiques françaises, dit sa révolte, exprime son espérance et formule son rêve. Le père Sané est un homme révolté pour plusieurs choses et ignore ce que l’on appelle euphémisme. Il exprime crument sa révolte face aux maladies sous lesquelles apparait l’Africain: son aliénation, son extraversion, sa vénalité, ses paresses, ses carences mentales, ses irrationalités individuelles et ses illogismes communautaires ainsi que les enflures de ses atavismes qui l’empêchent de maîtriser les exigences de la modernité et de la mondialisation triomphante. Pour le jésuite burkinabé, un tel avenir n’est pas acceptable, à aucun prix. Pour le dire, il ne porte pas de gants. L’auteur est choqué face à un peuple africain qui désespère et attend; un peuple qui ne voit plus aucune lueur d’espérance et ploie sous le joug d’un destin qu’il ne comprend plus, absolument; un peuple qui prie en dansant sur le gouffre. Contre ce «destin subi», le livre de Barwendé propose une « destinée voulue ». Avec des dirigeants qui tâtonnent, des élites désemparées et des populations tétanisées par le poison de leur propre manque de tension
libératrice, il y a de quoi désespérer. Mais c’est mal connaitre Médard « l’Africain »,un homme d’une profonde espérance. Pour lui, l’indépendance de l’Afrique n’est pas derrière nous comme un acquis, mais devant nous comme une exigence, une conquête. Le diagnostic de « Docteur Sané » révèle qu’aujourd’hui l’Afrique n’a mal ni à son passé ni à son présent, mais à son avenir. Il connait bien les faiblesses de la culture africaine; il sait que les Africains ont été vaincus par l’Occident parce qu’ils avaient des faiblesses dans leur vision du monde et dans l’organisation matérielle de leur existence. Cependant, il reconnait qu’il n’est pas nécessaire de ressasser éternellement tous les maux d’hier et d’aujourd’hui. Son problème est de savoir ce qu’il convient de faire pour transformer les réalités qui fragilisent les Africains afin d’inventer l’avenir qu’il faut à l’Afrique. Dur comme fer, le partisan duBurkindlemcroit que la terre africaine est une terre d’espérance : voilà pourquoi il faut y semer les bonnes graines, à temps et à contretemps. Sané hasa dream!fait un rêve que l’Africain est la route de son Il unité. Il s’agit bel et bien de l’Africain et il s’agit bel et bien de l’unité. Depuis la mort des Tchaka Zoulou, Soundjata, Keita, Samori Touré, Patrice Lumumba, Thomas Sankara, Cheikh Anta Diop, Engelbert Mveng…, tout se passe comme si l’Afrique manquait de grands forgeurs de rêves, de grands producteurs d’utopies (au sens étymologique) et de grands bâtisseurs par lesquels notre Afrique aurait pu devenir réellement indépendante, désaliénée et créatrice d’une grande destinée.Le père Sané vient dire que l’heure est venue d’enfanter ces rêves, ces utopies et ces ambitions pour qu’elles deviennent notre majeur défi et le feu de nos énergies d’action. L’afro-optimiste Sané proclamecomme le fit déjà Aimé Césaire: c’est l’heure de nous-mêmes, l’heure de l’Afrique. Cette Afrique que l’on pense faible, l’auteur pense profondément qu’elle deviendra bientôt un atout d’avenir pour le monde. À quelles conditions ? Il n’a pas manqué d’en donner les sacrifices nécessaires. En effet, entre le rêve des « États-Unis d’Afrique » et la réalité actuelle, il y a un pas à faire: le SACRIFICE auquel tout Africain doit consentir. Il nous ouvre une voie autre que celle des nécrologues larmoyants qui s’élèvent partout et envahissent les consciences. C’est un livre riche d’idées, lucide en analyses, fécond en propositions, brillant dans sa forme, profond dans sa substance et provocateur dans le ton. Boris Somé Analyste politique à West Africa Civil Society Institute
Sommaire PREFACE.............................................................5............................................ SOMMAIRE...................................................................................................... 7 INTRODUCTION GENERALE........................................................................ 9 LIVRE ILES PYRAMIDES DE L’ENNEADE.................................................. 13INTRODUCTION........................................................................................... 15 LIVRE IILES PYRAMIDES LAMENTABLES ETEXILIQUES................ 29INTRODUCTION........................................................................................... 31 LIVRE IIILES PYRAMIDES FONDAMENTALES........................................... 65INTRODUCTION........................................................................................... 67 LIVRE IVLES PYRAMIDES SAPIENTIELLES............................................... 101INTRODUCTION......................................................................................... 103 LIVRE VLES PYRAMIDES PROPHETIQUES.............................................. 135INTRODUCTION......................................................................................... 137 LIVRE VI7
LES PYRAMIDES ÉLECTIVES.......................................................... 195INTRODUCTION......................................................................................... 197 LIVRE VIILES PYRAMIDES SOLAIRES............................................................. 259INTRODUCTION......................................................................................... 261 CONCLUSION GENERALE...............962.......................................................... BIBLIOGRAPHIE.................................................217........................................ TABLE DESMATIERES.............................................................................. 277
8
Introduction générale Lorsque Dieu le Père eut fini l’œuvre de la création, Il remit à chaque créature une part de divinité et ordonna à tous de poursuivre l’œuvre créatrice sur la terre. Un jour, les ancêtres vinrent le trouverpour intercéder en faveur des Africains, rendus esclaves et appauvris par leurs ennemis. Pris de compassion, Dieu le Père convoqua toutes les maisons d’Afrique à Lui. À leur créateur, les Africains isolés sur les terres désolées de la guerre, des rivalités et de l’exploitation se plaignirent. Sans oublier leur part de responsabilité dans les malheurs qui les frappaient, ils dénoncèrent les prédateurs du continent africain devant Dieu et les ancêtres. Quand Il eut fini de consoler le fruit de ses entrailles, Dieu le Père fortifia l’Afrique et les Africains par des préceptes et des instructions solides. Puis, Il invita ses fils d’Afrique à écouter leurs prophètes ainsi que tous les sages qui ont consacré leur vie pour le salut du continent. Parce que la division est l’arme séculaire des ennemis internes et externes de l’Afrique, Dieu et les ancêtres appelèrent les Africains à l’unité pour une Afrique nouvelle. En réponse aux conseils divins, toutes les maisons d’Afrique prirent position pour les États-Unis d’Afrique. Ainsi donc, l’Afrique fut restaurée dans sa souveraineté et les Africains très unis et déterminés à mettre leur créativité au service de la terre entière. Afrique, entends fort, écoute vite, retiens solide! Les impérialistes qui imposent leur civilisation à coups de canons sereins ne comprennent que deux mots: violence et puissance. À violence égale, ils vous respectent. À puissance égale, ils dialoguent. Tout le reste n’est que de la fumée. Fais ton choix! Les kamikazes ont déjà fait le leur. Choisis donc entre la violence et la puissance. Je te conseille aujourd’hui la puissance qui foudroie le mal pour libérer le bien. Choisis la puissance anthropologique et économique et tu vivras pour te réconcilier avec ton histoire et l’Histoire. C’est la route de la Vie ! Africains, Africaines ! C’est au nom de l’Espérance qui coule dans les veines de tous les fiers fils et filles de la Mère-Afrique, que j’ai, moi aussi, décidé d’écouter les appels incessants de ma plume. Plume sans plumes de haine, plume sans plumes de ressentiment. Plume fidèle, plus-écho de
9