Rwanda et reconnaissance du génocide

De
Publié par

Une génération après le génocide rwandais, la reconnaissance est peut-être le concept idoine pour analyser les faits. Une approche en trois phases est ici effectuée : une phase historique, qui permet d'avoir un esprit critique sur le génocide, une phase juridique qui reprend les travaux du Tribunal pénal international et une phase philosophique, au cœur du sujet de ce livre, qui pose les fondements d'une nouvelle philosophie de la reconnaissance adaptée au génocide.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782140005770
Nombre de pages : 214
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
BRICE POREAU
RWANDA ET RECONNAISSANCE DU GÉNOCIDE
PENSÉE AFRICAINE
Deuxième édition
Rwanda et reconnaissance du génocide
Brice Poreau Rwanda et reconnaissance du génocide
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08668-2 EAN : 9782343086682
Sommaire
Avant-propos Introduction à la deuxième édition Introduction Partie 1. Approche historique et anthropologique Partie 2. Approche philosophique Partie 3. Approche juridique et synthèse de l'extension de la théorie de la reconnaissance Conclusion Bibliographie
7
9
13 19
27
85
135
193
199
Avant-propos
 J'ai entrepris cette étude il y a plus de dix ans. C'est une série d'articles (reportages) de Rémy Ourdan, publiés dansleMondea été l'élément déclencheur. Je souhaite en dire ici qui quelques mots. Le reportage a été publié en cinq parties : Au pays des âmes mortes (Le Monde daté du 31 mars 1998), Les yeux fermés (Le Mondedu 1er avril 1998), La guerre de daté l'ombre (le Mondedu 2 avril 1998), La réconciliation daté impossible (le Mondedaté du 3 avril 1998) et enfin, Un tribunal loin du Rwanda (le Monde daté du 4 avril 1998). Ces publications se trouvent dans la rubrique Horizons de l'époque, et se composent d'une photo (comme celle de Luc Delahaye prenant des réfugiés rwandais à Kibumba en mai 1994, agence Magnum), d'un extrait d'audition devant le TPIR, puis de l'article en lui-même comprenant des témoignages, un glossaire et une petite carte géographique. Cette série d'articles a été publiée durant la période où, en France, une mission d'information a été demandée par le gouvernement Jospin « sur les opérations militaires menées par la France, d'autres pays et l'ONU au Rwanda entre 1990 et 1994 ». Mission dont le président était Paul Quilès. Dans ce contexte, Rémy Ourdan réussit à rendre compte et à faire prendre conscience des événements s'étant produits quatre ans auparavant. Voici les premières lignes : « Une colline. Le silence. Des maisons de brique de terre, une végétation apprivoisée, des bosquets de bananiers, des champs de sorgho soigneusement cultivés...Une colline à première vue ordinaire. À Murambi, il y a eu des 1 tueries, comme partout. » . Description poignante tout au long des articles, Rémy Ourdan analyse aussi finement la situation. Il met, par exemple, déjà en exergue les difficultés rencontrées par le TPIR. Il met aussi en avant, cette « impossible réconciliation ». En 1998, il faut rappeler aussi que le conflit n'est pas terminé, des combats entre extrémistes et pouvoir en place ont encore lieu.
1Rémy Ourdan,Le Mondedaté du 31 mars 1998.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.