//img.uscri.be/pth/0f43de454032d853beb585abe416c0eddf1703ae
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Théorie de la création

De
156 pages
Que pourrait apporter la réflexion philosophique à la compréhension de la créativité ? L'auteur élabore d'abord une histoire idéalisée de la philosophie qui montre comment la créativité a été perçue à travers les tournants décisifs de l'histoire de la philosophie. Il s'emploie ensuite à dégager les principales implications de l'activité créatrice pour aboutir à s'interroger sur les exigences de l'évaluation de la création.
Voir plus Voir moins
Mahamadé S AVADOGO
THÉORIE DE LA CRÉATION
Philosophie et créativité
Série Esthétique OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
THÉORIE DE LA CRÉATION Philosophie et créativité
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot
Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques.
Dernières parutions
Marc LEBIEZ,Œdipe athée, Les hommes abandonnés des dieux, 2016. Philippe FLEURY,Nicolas de Cues et Giordano Bruno, philosophes de la Renaissance, 2016. Christian SALOMON,La Condition corporelle, 2015. Edmundo MORIM de CARVALHO,Paradoxes et peinture I : Escher, Klee, Kandinsky, Matisse, Picasso, 2015. Edmundo MORIM de CARVALHO,Paradoxes et peinture II : Monochrome, Hyperréalisme, expressionnisme abstrait et pop art, 2015. Lenka STRANSKA, Hervé ZÉNOUDA (dir.),Son – image – geste. Une interaction illusoire ?, 2015. Jean-Luc EVARD,Du sensible au sensé, 2015. Philippe FLEURY,Philosophie de l’histoire et cosmopolitisme, 2015. Aouichaoui Mohamed KARRAY,Thomas Hobbes et l’idée de puissance, 2015. Jalal BADLEH,De Derrida à Lévinas, La dette et l’envoi, Le temps de l’autre, La déconstruction et l’invention du futur, 2015. Lilia BACHA,Le Regard en-péché, Réflexion sur le regard porté sur le corps féminin, 2015. Andreas WILMES, Johan-Antoine MALLET (eds),Figures philosophiques du conflit, 2015.
Mahamadé SAVADOGO THÉORIE DE LA CRÉATION Philosophie et créativité
© L'HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07878-6 EAN : 9782343078786
Introduction générale L'idée d'une théorie de la création
« Théorie de la création ». Le titre du présent ouvrage ne manquera pas de surprendre. La conviction est, en effet, bien établie depuis longtemps et jusque dans des travaux 1 très récents, comme ceux de Paul Audi en France , qu'il est impossible d'élaborer un discours systématique sur la créa-tion. Il faudrait se contenter de l'approcher par petites touches, à travers des allusions ou des images qui s'accu-mulent pour révéler différents angles de l'activité créatrice sans prétendre la saisir de manière cohérente ou rigoureuse. Même chez un auteur tel que René Passeron qui, dans un 2 livre intituléPour une philosophie de la création, publié en 1989, a explicitement formulé le programme d’une théorie de la création qu’il désigne sous le vieux nom de « poé-tique », la réflexion s’en est tenue à une réunion d’études dispersées qui ne constitue pas un ouvrage systématique éla-borant une justification du projet qu’il a entrevu. En ne par-venant pas à conduire à son terme le programme qu’il a eu le mérite de mettre en évidence, Passeron aboutit, il est vrai, malgré lui, à encourager la conviction que le développement d’une théorie de la création est une tâche impossible. Il convient cependant de préciser que cette conviction qui prévaut dans les travaux se réclamant de la philosophie, est heureusement moins dominante dans les sphères de la science positive et des disciplines telles que la psychologie et la socio-
1 (P.) Audi,Créer.Introduction à l'esth/éthique, Paris, Verdier, 2010. 2  (R.) Passeron,Pour une philosophie de la création, Paris, Klincksieck, 1989.
5
logie sont riches d'études consacrées au phénomène de la créa-tivité. La psychologie s'emploie à révéler les traits de person-nalité qui favorisent la créativité cependant que la sociolo-gie analyse les mœurs des créateurs considérés comme un 3 groupe social . Que pourrait bien apporter la philosophie de plus sur ce thème ? La réponse à cette question n’est pas aussi difficile à trouver que l'on pourrait le croire de prime abord : ce que la philosophie est en mesure d'ajouter à l'étude du phéno-mène de la créativité tient précisément dans l'idée d'un discours cohérent sur la création, d'une théorie de la créa-tion. Comment devrait se présenter cette théorie ? Quels en sont les enjeux ? Quelles pourraient en être les parties constitutives ? Il appartient à la réflexion philosophique qui s'annonce de se confronter à ces préoccupations. À l'étape actuelle de son élaboration, il suffit d'indiquer que la théorie de la création trouve son fondement et sa justification dans une vision du sens de la philosophie pour l'existence ou de l'existence pour la philosophie. L'élaboration de cette vision constitue l'objet d'un ou-vrage intitulé « Philosophie et existence » qui a été publié 4 depuis une quinzaine d'années maintenant . Cet ouvrage forme le socle systématique à partir duquel le développement d'une théorie de la création devient con-cevable car il ne se propose rien de moins que de discuter de la question du sens de la philosophie pour l'existence.
3 Voir à ce sujet (N.) Heinich,Création et identité, Paris, La Décou-verte, 2000 et (T.) Lubart,Psychologie de la créativité, Paris, Armand Colin, 2003. 4 (M.) Savadogo,Philosophie et existence, Paris, L'Harmattan, 2001.
6
Il en ressort une vision de l'existence qui met en relief 5 la liaison entre existence et création et prépare la philo-sophie à ériger la création en un thème central de réflexion. L'absence d'une telle vision s'avère être la raison prin-cipale qui a pu empêcher d’autres auteurs qui se sont pen-chés, jusqu'à présent, sur le thème de la création de pré-tendre en donner une théorie cohérente. Car, la cohérence d'un discours philosophique appliqué à un phénomène par-ticulier, se reçoit d'une ambition philosophique qui oriente le regard vers la signification globale du phénomène pour la philosophie. Dans le cas particulier de la création, il est exigé de l'interroger à partir de la question de son sens pour l'exis-tence pour en entrevoir la signification globale et ouvrir la voie pour l'élaboration d'une théorie. Il en découle une remise en question de la portée habi-tuellement accordée au phénomène de la création. En effet, elle cesse d'apparaître comme une dimension de l'esthé-tique ou de la philosophie de l'art pour se révéler comme une préoccupation centrale qui concerne l'existence à tra-vers ses différentes manifestations. Il est connu que le thème de la création a été jusqu'à présent rattaché à la réflexion sur l'art ou sur le beau. L'art est censé être le domaine dans lequel la création triomphe par rapport à d'autres où elle est supposée jouer un rôle secondaire. À travers l'art, la créativité finit par s'affranchir même de la quête du beau, objet de l'esthétique, pour s'éri-ger en une fin en soi ainsi que le montre l'évolution de l'art contemporain. Une telle évolution prépare, certes, les conditions pour transformer la création en un thème central de réflexion, mais elle présente l'inconvénient de désigner dans la créa-
5 Voir à ce sujet également (M.) Savadogo,Création et existence,Presses Universitaires de Namur, 2009.
7
tion une occupation spécialisée qui demeure éloignée des manifestations ordinaires de l'existence, ce qui ne permet pas de justifier une réflexion globale sur son sens. La réflexion sur le sens de la création pour l'existence se doit de prendre acte de l'inscription de la créativité dans toutes les dimensions de l'existence pour ensuite s'interro-ger sur la signification de l'affirmation de la créativité spé-cialisée à travers le phénomène de l'art. La prise de conscience de l'inscription de la création dans toutes les dimensions de l'existence intervient dans une réflexion fondamentale sur le sens de la philosophie pour l'existence telle que celle qui se développe dans « Philosophie et existence ». La mise en évidence de l'im-plication de la créativité dans les différents aspects de l'existence, qui intervient dans cet ouvrage, autorise son autonomisation ultérieure dans une théorie qui dégage sa signification pour l'existence. Une telle théorie, pour autant qu'elle se veut philoso-phique, se doit de s'expliquer dans un premier temps avec l'histoire de la philosophie, de se retourner sur elle pour dégager comment elle a appréhendé jusque-là la théma-tique de la créativité. Telle est l’ambition que s’assigne la première grande partie de l’ouvrage qui s’annonce. Il ne s'agit pas, ici, de proposer une histoire positive de la philosophie qui examine chaque doctrine prise isolé-ment mais une « histoire transcendantale » qui dégage des liens entre les doctrines en fonction de leurs manières d'appréhender le phénomène de la créativité. Une telle « histoire transcendantale » aboutit, en défini-tive, à suggérer les principaux traits de la créativité dont la présentation constitue l'enjeu de la seconde grande partie de la théorie de la création que le présent ouvrage se des-tine à élaborer.
Première partie :
Genèse philosophique de la conquête d'une théorie de la création