//img.uscri.be/pth/669237c69bd9f07ce4bac8f53092673c5f753810
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Au service de la multitude

De
141 pages
S'inspirant des Évangiles et des préceptes du Christ, Yvonne Trubert confie la base de son enseignement dans les huit premiers tomes et, dans les trois suivants, commente l'histoire des pèlerinages qu'elle a impulsés aux quatre coins du monde. Dans le tome 12, elle propose des réflexions sur le fonctionnement de cette association, au service des autres, qui invite chacun à vivre dans une autre dimension, celle de l'espoir.
Voir plus Voir moins

Au service de la multitude

Yvonne TRUBERT

Au service de la multitude
Chroniques d’une Invitation à la Vie

Tome 12

L’Harmattan

Direction éditoriale : Albertine Gentou
Enregistrées entre 1984 et 1995 pour le Livre d’Invitation à la Vie, journal de l’association éponyme, ces chroniques sont extraites d’entretiens réalisés par la Mission Écrire et quatre journalistes : Marie Mignon Gardet, Marie d’Hennezel-Whitechurch, Marie-Hélène et Albertine Gentou. Photographie de la couverture ©Coll. de l’auteur Photographie d’Yvonne Trubert ©Prisca Léonelli Bibliographie Invités à Vivre, Collectif, L’Harmattan, 2003 Paris. Internet sites www.yvonnetrubert.fr www.invitation-a-la-vie.org/ Cassettes de référence Conférence à Assas : « L’homme à la recherche de lui-même » (11/02/1984) Conférence à Assas « L’homme dans sa plénitude » (13/11/1984)

© L'HARMATTAN, 2010 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-12905-4 EAN : 9782296129054

Préface
Yvonne nous parlait du bonheur et de l’espérance. Elle nous disait, à Lourdes en mai 2009 : « Vous êtes divins, vous êtes venus par amour, dans l’amour et pour l’amour ». Avec elle, l’être humain était la merveille des merveilles et le métier de médecin le plus grand des arts. Avec elle, nous passions des frontières facilement pour nous retrouver et échanger nos coutumes, nos savoirs, nos compréhensions. Elle a su me faire prendre le chemin qui mène à mon âme, à la joie de pouvoir vivre chaque instant de ma vie. Le corps humain est son, lumière, énergie ; il est vibratoire. Ce sont là les découvertes de la médecine quantique, qui découlent de l’application de la physique de l’atome à la biologie et à la médecine depuis 1993 (Travaux de F.A. Popp). Mais, depuis les années 1980, Yvonne nous l’enseignait déjà, avec l’harmonisation et la compréhension vibratoire de l’homme qu’elle nous a transmises. A l’intérieur du corps humain, tout est paix, harmonie, amour. Il n’y a pas de chose imposée par la force, il n’y a que douceur ; les molécules émettent des sons ou des flashes lumineux pour s’interpeller et travailler ensemble, dans une dynamique parfaite qui ne laisse pas la place au gaspillage. Chacune de nos cellules a une longueur d’onde spécifique et un rôle particulier à jouer (Mae Wan Ho : The Rainbow & the Worm), comme chacun d’entre nous dans la société où il vit. 5

Non, ce n’est pas la loi du plus fort ni la loi de la jungle qui dominent dans notre corps mais bien la loi d’amour qui vibre au cœur de notre chair. C’est pour cela que notre corps, dans la compréhension véritable de la matière de sa chair, est une source inépuisable de sagesse. Il provoque l’émerveillement devant tant de beauté. C’est du grand Art ! Comme disait Einstein : « Toutes les religions, arts et sciences sont les branches d’un même arbre. » Béatrice Milbert, Médecin généraliste, homéopathe et spécialiste en médecine chinoise.

6

Avant-propos
Note de l’éditeur Yvonne Trubert a créé l’association Invitation à la Vie, avec pour objectif, ainsi qu’il est expliqué dans les statuts de l’association, « d’œuvrer pour le développement spirituel et harmonieux de l’être humain, d’enseigner tous moyens et toutes méthodes destinés à favoriser l’épanouissement de l’être, l’accomplissement bénéfique de la vie et sa plénitude, dans le strict respect des libertés. » Mais il aura fallu à Yvonne Trubert de longues années de persévérance, d’écoute, de don d’elle-même pour regrouper des bénévoles qui acceptent de l’aider. Née en Bretagne en 1932, mariée à Pierre Trubert et mère de quatre enfants, Yvonne a toujours eu à cœur de soulager les autres et ce, en plus de ses activités familiales et professionnelles. « Il est difficile de situer le début de la mission d’Yvonne Trubert, écrit Régis Dericquebourg1. Aussi loin qu’elle peut remonter dans sa mémoire, elle se souvient d’avoir été attentive à la souffrance : la sienne, celle de l’enfant asthmatique, celle des autres enfants mis en quarantaine parce que contagieux et qu’elle allait voir quand même, celle des femmes qui lui confiaient leurs problèmes lorsqu’elle exerçait son métier de commerçante. « Le bouche à oreille fonctionne et de nombreuses personnes viennent chercher auprès d’elle des paroles de
1

Croire et guérir de Régis Dericquebourg, maître de conférences à l’université de Lille III, Dervy, 2001 Paris.

7

sagesse et de consolation. Les problèmes de santé arrivent en tête des plaintes. Yvonne Trubert se rend compte qu’elle soulage les malades et elle a l’impression d’avoir une mission à accomplir… » Le 29 janvier 1982, Yvonne invite à une réunion dixsept personnes parmi celles qu’elle a reçues. Elle leur apprend la manière de réconforter les autres, leur parle de spiritualité et les encourage à prier. Six mois plus tard, ensemble, ils disent le chapelet. En mars 1983, le cercle agrandi de ses amis dépose les statuts d’une association appelée Invitation à la Vie ou IVI ; celle-ci sera reconnue d’intérêt général en 2007. Quelques personnes de ce premier groupe témoigneront dans Invités à Vivre2, un livre qui présente l’association. De même sur Internet, le site3 définit la démarche d’Invitation à la Vie, simple, universelle, pleine de bon sens et destinée aux hommes et femmes de tout âge, de toute culture et de toute profession. Parmi les activités proposées par IVI, le pèlerinage tient une place essentielle. Depuis 1984, Invitation à la Vie a invité ceux qui le désirent à participer à des pèlerinages4 en France, en Europe, sur le continent américain, sur les terres de Russie, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie. Parallèlement aux pèlerinages, les membres d’Invitation à la Vie se déplacent en petit nombre pour des itinérances : il s’agit d’aller visiter, dans d’autres régions ou pays, des groupes de l’association afin de prier ensemble et d’échanger sur les projets communs. À la suite de ces pèlerinages ou autres missions, les participants peuvent confier leur témoignage (écrit ou photographique) au Livre d’Invitation à la Vie mais, aussi,
2 3

Invités à vivre, Collectif, L’Harmattan, 2003, Paris. http://www.invitation-a-la-vie.org/ 4 http://www.ivi-pelerinage.com/

8

à l’équipe du site Internet qui les met en ligne dans les rubriques Carnets de Voyage ou Témoignages. Ainsi l’histoire de l’association Invitation à la Vie se compose-t-elle de celle de chacun de ses adhérents. Elle s’écrit aussi au rythme des déplacements d’Yvonne Trubert dès février 1983, au Mexique, en Amérique latine, et partout dans le monde, afin de visiter les personnes désireuses de marcher dans les pas du Christ. L’organisation prend un autre essor. Mais, qu’il s’agisse de missions ou d’itinérances, les membres de l’association œuvrent dans le bénévolat. Pour en savoir plus sur le fonctionnement et l’esprit de ce mouvement, on peut se référer à la Charte publiée sur le site Internet d’IVI ou aux Annexes de ce livre5. Dans la lignée des Évangiles, Yvonne propose l’enseignement du Christ, la pratique de la prière et d’autres outils dont elle explique l’importance au cours d’une centaine d’entretiens, publiés dans le journal interne de cette association, Le Livre d’Invitation à la Vie. Ces entretiens constituent le ferment d’une réflexion, un support pour la méditation, un encouragement à la foi. En 2007, ils connaîtront une nouvelle publication, sous forme de livres, appelés Les Chroniques d’Invitation à la Vie. Les huit premiers tomes regroupent les thèmes de l’enseignement proprement dit ; les tomes 9, 10 et 11, les récits de pèlerinages, de missions, de colloques et diverses réunions survenus de 1982 à 2009. Le tome 12 traite du fonctionnement et des structures de cette association créée « au service de la multitude ». Comme toujours dans les écrits d’Yvonne, le mode d’emploi cède la place à un verbe humaniste et universel.

5

Lire les Annexes, page 125.

9

De surcroît, ce tome souligne comment, à l’insu de tous, la fondatrice d’Invitation à la Vie préparait déjà le prolongement de son œuvre. Ainsi depuis le 17 août 2009, date de sa disparition, la pensée d’Yvonne entretient en chacun le souffle de l’espérance et la force d’aimer, l’exhortant à poursuivre cette mission et à faire ainsi exister Invitation à la Vie, cette association au service de la multitude... Afin de faire sienne, à chaque minute que Dieu nous donne à vivre, cette parole d’Yvonne : « Si nous recevons quelqu’un qui souffre moralement, physiquement ou psychiquement, nous devons, si nous disons avoir découvert Dieu, l’accueillir comme le Fils de Dieu Lui-même. » Albertine Gentou

10

IVI, aujourd’hui et demain
Tant qu’on ne se met pas à la portée de l’autre, on ne comprend pas la vraie dimension de l’amour. L’amour est vivant. Il est là où vous êtes avec les autres…. Les paroles sont des énergies, des vibrations que l’on met en mouvement. Chaque fois que nous recevons quelqu’un, il faut penser à la manière dont nous aimerions être reçu, avec le sourire, gentillesse et douceur. La douceur est une vibration qui correspond à l’âme. Nous avons reçu un enseignement, mettons-le en pratique. Nous sommes avec Dieu, nous sommes son témoin, son serviteur, à chaque instant. Aujourd’hui, pourquoi Invitation à la Vie ? Si nous devons ressembler à une forme de religion quelle qu’elle soit, nous n’avons aucune raison d’être. Nous sommes là, en fait, car nous avons une utilité, une responsabilité, non seulement morale mais physique. Cela consiste à apprendre aux hommes à vivre, à vivre mieux avec un état d’esprit, des comportements différents. Il faut se dépasser et faire des efforts pour comprendre autre chose chaque fois un peu plus. À partir de là, arrive la victoire. Vos angoisses, vos peurs, vos turpitudes disparaîtront, ce sera le commencement de vos aspirations profondes. Tome 1 : L’énergie de l’amour, Livre d’Invitation à la Vie, n° 26. Paris, mars 1986. 11

IVI de A à Z
Ou comment faire un tour d’horizon du fonctionnement de l’association ACCUEIL L’accueil est primordial. Si nous recevons quelqu’un qui souffre moralement, physiquement ou psychiquement, nous devons, si nous disons avoir découvert Dieu, l’accueillir comme le Fils de Dieu lui-même. Il ne viendrait à l’idée de personne de ne pas recevoir le Christ avec le sourire, les bras tendus, en laissant derrière soi ses problèmes et ses soucis personnels, remis entre Ses mains. Il s’agit de se montrer disponible à celui qui vient. AMOUR Dieu nous veut beau car Il nous aime. Dès que nous aimons les autres, nous les rendons beaux à notre tour. Si quelqu’un avoue qu’il a tué un de ses proches, notre cœur se soulève. On peut se demander ce qui l’a poussé à tuer mais sans jugement. Il vient pour que nous l’aidions à dépasser ce geste. Cela définit bien la notion d’amour. N’entrons jamais dans aucune considération vis-à-vis de l’autre, n’ayons qu’une seule chose en tête : nous mettre à sa place. Aux yeux de Dieu, seul cela compte. Cet amour total et absolu pardonne toutes les fautes d’autrui. Nous n’avons pas à condamner ni à juger. Dès l’instant où nous aimons, Dieu nous le rend au centuple. On ne peut pas remplir sa mission avec les critères de jugement d’autrefois. On ne peut pas servir Dieu et Satan. La haine appartient à Satan, l’amour appartient à Dieu. ANIMATEUR & ANIMATEUR DE GROUPE L’animateur, aujourd’hui, incarne celui qui donne vie aux âmes pour qu’elles accèdent à la lumière. Mais, 13

demain, les animateurs eux-mêmes seront animés par ceux qu’ils animaient la veille. Il y a un échange permanent dans l’évolution humaine. Si nous pouvons comprendre que l’énergie représente un système de rotation infini, nous comprendrons très bien la force de l’amour. On a toujours mal interprété le sens de ce mot. On a cru que l’amour impulsait une trajectoire privilégiée d’âme à âme, alors que l’amour va d’une âme à l’autre sans distinction. Selon le même phénomène que celui de l’atome, l’amour ne peut pas exister entre deux êtres seulement. L’atome ne peut vivre que sur un noyau. Tel un noyau central sur lequel vont vivre des millions d’âmes d’êtres humains, l’âme est une force énergétique, respectée dans son identité personnelle en chacun. Si les hommes se dépouillaient de leur enveloppe charnelle, on verrait cinq milliards de lumières au travail, en action. Mais encore aveugles et sourds, nous ne les voyons pas … L’animateur est celui qui retransmet la vie à l’autre, qui lui permet de s’ouvrir, de voir, de comprendre et d’entendre à nouveau. Il se met à l’écoute des autres et il explique la douceur de vivre quand on se sait aimé puisque, alors, on a toutes les forces du monde. On ne craint plus, on agit. L’animateur doit donner aux autres ce qu’ils attendent de lui, même s’il a l’impression de ne pas pouvoir le faire. Un mot, une phrase permettront de comprendre les raisons d’un enfermement.
Lire le tome 1, le chapitre : Animateur de cœur.

BÉNÉVOLAT Le bénévolat amène à faire gratuitement une action et à offrir son temps pour cette action. Dans le bénévolat, il y a le don. Il symbolise donc une action de perfection. Il s’agit de bien dire et de bien faire ce qui est demandé. On ne fait pas du bénévolat en faisant les choses à moitié. Un professionnel – quel que soit son métier – respecte ce qu’il 14