Eros 433 : Une menace pour la Terre

De
Publié par

La Terre est en danger : L'astéroïde Eros menace notre planète ! Le cataclysme est annoncé d'une façon claire et précise dans le texte de la Torah sous la forme d'un message crypté. Ce qui n'est aujourd'hui qu'une menace, pourrait devenir bientôt une terrible réalité si cet avertissement continue à être ignoré.
Publié le : lundi 30 juillet 2012
Lecture(s) : 464
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
dentIfIcatIonnueemanecragevécaurueoehIerrIs
P
aPPu
 
 majeure 
I
 d
 
c
 de latorah
 
SOMMAIRE
AVERTISSEMENT                   3 INTRODUCTION                    4 LE CODE DE LA BIBLE                 5  La critique                      7 LA FIN DU MONDE                  9  Probabilité pour un tel cataclysme ?       10  Qui est Éros ?                    11  Eros est-il dangereux pour la Terre ?      12  La catastrophe va-t-elleseproduire?         12 LA RECHERCHE                    14  Le mot clef Éros433                15  La matrice 1 de base               15  Les deux autres matrices             18  La matrice 1 complète              18  Récapitulation                   20  Calcul approximatif de probabilité       28  Nouveaux champs de recherche        30  LES ÉCRITURES                    31  Quel avenir pour ce message ?          33 ANNEXES                       36  Matr 2 et 3 sans collision           36 ice  Matrices en anglais                38  Le naufrage du Titanic              40  Tableaux des traductions             41  Répartition des lettres dans les matrices    47
2
MATRICES
Fig. 1 : Éros frappe la Terre . . . . . . . . . . . . 16 Fig. 2 : La collision est codée 2 fois . . . . . . . . 17 Fig. 3 : Matrice 1 complète . . . . . . . . . . . . . 19 Fig. 4 : L’Apocalypse. . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Fig. 5 : La Terre reçoit un coup . . . . . . . . . . . 22 Fig. 6 : Le jugement de la Terre . . . . . . . . . . 23 Fig. 7 : La Terre est déformée . . . . . . . . . . . 25 Fig. 8 : Le point d’impact . . . . . . . . . . . . . . 26 Fig. 9 : Terreur et effroi liés à Éros . . . . . . . . . 27 Fig. 10 : Matrice 2 sans collision . . . . . . . . . 36 Fig. 11 : Matrice 3 sans collision . . . . . . . . . 37 Fig. 12 : Première matrice en anglais. . . . . . . 38 Fig. 13 : Seconde matrice en anglais . . . . . . . 39 Fig. 14 : Le naufrage du Titanic . . . . . . . . . . 40
avertIssement
En raison de la gravité des faits énoncés, ce document est publié sous réserve d’erreurs involontaires et/ou de découvertes complémentaires pouvant modifier l’interprétation de la matrice 
L’auteur déclare ne pas connaître l’hébreu et fonder sa recherche uniquement sur les traductions délivrées par les dictionnaires Les commentaires relèvent de sa seule responsabilité et n’engagent ni l’Église ni aucun de ses membres laïcs ou consacrés, ni aucun groupement, parti, famille, cercle de pensée, association ou organisation 
3
IntroductIon
Une rapide analyse, faite à partir de faits observables dans la vie de tous les jours et d’événements rapportés par les médias, nous montre à quel point le CHRIST, son enseignement et les chrétiens sont rejetés aujourd’hui dans le monde entier Or, l’Évangile annonce des événements terribles, en lien avec une apostasie universelle, dont la description correspond clairement à un cataclysme cosmique  Le CHRIST est venu pour guérir et sauver l’humanité  Si l’humanité rejette son SAUVEUR et qu’elle  tend les bras à l’ENNEMI, elle va à sa perte ; comme si un nageur empor té par le courant, refusait la perche qu’on lui tend et s’accrochait à un tronc flottant  Le message codé présenté ici révèle que notre planète est menacée : Éros, le second plus grand astéroïde géocroiseur de la Terre, pourrait s’abattre sur nous  Gravé au coeur de la Torah, ce message est resté caché pendant des millénaires jusqu’à l’invention de l’ordinateur et la découverte du code car il était destiné aux hommes de ce siècle  Ceci devrait nous interpeller et nous pousser à agir avant qu’il ne soit trop tard  C’est une ultime chance pour les habitants de la Terre, à condition qu’ils ne la rejettent pas et qu’ils comprennent qu’un repentir mondial peut encore changer le cours des événements 
4
le code de la BIBle
Le premier chercheur connu a été le mathématicien, physicien et astronome Sir Isaac Newton  Intimement persuadé qu’il y avait des secrets cachés dans la Bible, il a appris l’hébreu et passé plus de la moitié de sa vie à chercher dans les textes sacrés  C’était plus important à ses yeux que les lois de l’attraction universelle et de la gravitation  Mais il n’a jamais découvert le code car, fait étrange pour un mathématicien, sa recherche était de nature plutôt ésotérique  De toute façon, sans ordinateur, il n’aurait pas pu aller très loin  Plus tard, d’autres chercheurs se sont penchés sur les textes saints et ont trouvé des choses inattendues : un rabbin de Prague a remarqué qu’en sautant 50 lettres à chaque fois, on trouve le mot « Torah » écrit dans le livre de la Genèse Avec la même séquence de 50 lettres, il a trouvé aussi le mot « Torah » dans le livre de l’Exode, des Nombres et du Deutéronome  Il n’y avait là rien d’ésotérique ! Le principe du code est si simple qu’un enfant de huit ans peut le comprendre  Ce rabbin a publié un rapport qui est parvenu à la connaissance du docteur Eliyahu Rips  Vivement  intéressé, ce mathématicien a commencé à compter les lettres dans la Bible, mais devant l’ampleur de la tâche, il a demandé l’aide de DoronWitztum et deYoav Rosenberg, et ils ont utilisé l’ordinateur  C’était la bonne idée !Ils ont également introduit la recherche en deux dimensions, en créant des matrices à partir des lettres trouvées en séquences équidistantes  Ces trois hommes de génie ont découvert que les noms de 66 sages d’Israël étaient codés, avec leurs dates de naissances et de décès respectives, à côté de chacun des noms  Ils ont prouvé que seul le texte intégral donnait tous les résultats  Pour cela, grâce à l’ordinateur, les lettres de la Torah ont été mélangées dix millions de fois de façon aléatoire  Aucune des dix millions de combinaisons 5
n’a donné le résultat complet, sauf le texte initial respectéà la lettre près Le texte utilisé est celui de la Torah du Codex de Léningrad Il date de l’an 1008 et compte 304 805 lettres  Leur travail a été fait avec une rigueur absolue qui n’a jamais pu être mise en défaut L’existence du code est donc un fait scientifique établirejoint la longue lignée de ceux Celui qui le renie qui ont affirmé que l’air n’existait pas, que la Terre était plate, etc  La poursuite des recherches a montré que d’autres informations, concernant toutes les époques et tous les domaines, étaient codées dans le texte  Certains affirment avoir trouvé des messages codés dans les autres exemplaires de la Torah, dans la Bible entière, dans le Nouveau Testament en grec, dans les traductions anglaises de la Bible ; mais aucune preuve n’a été établie pour ces textes
La découverte du code de la Bible a été rendue publique par le journaliste américain Michaël Drosnin, avec la parution du livreLa Bible : le code secret Lui-même avait trouvé le code de l’assassinat de Yitzhak Rabin un an avant l’attentat Il a tout fait pour prévenir la future victime, mais il n’a pas été pris au sérieux  Michaël Drosnin, qui n’est pas croyant, est persuadé que le code de la Bible a été introduit par des extraterrestres bienveillants pour nous prévenir des dangers à venir
Les croyants savent que c’est la Bible qui a été écrite, sous l’inspiration de DIEU, pour nous sauver  Le code est un bonus, un cadeau avec retardateur technologique réglé sur notre époque  Le code est aussi une validation du texte Il apporte la preuve que les auteurs ont été guidés de façon précise et que la Bible n’est pas un ramassis de légendes et de récits mythologiques, comme cela m’avait été enseigné dans un cours biblique Quant au code présent, il est là pour que les hommes évitent le pire cataclysme de toute l’histoire de l’humanité
6
 la 
rctIqIeu
Dès qu’il a été connu, le code de la Bible a été vivement attaqué avec l'étonnant argument suivant: « Dans tout texte contenant un nombre suffisant de lettres, on peut trouver tout ce qu’on veut ! » Un tel argument, totalement anti-scientifique, surprend beaucoup lorsqu'il émane de prétendus savants : parce qu'il y a beaucoup d'étoiles dans le ciel, l'astronome peut-il trouver tout ce qu’il veut ? Parce qu'il y a beaucoup d'eau dans les océans, l'océanologue peut-il dire n’importe quoi ? Et puis, 304805 lettres, ce n'est pas vraiment un grand nombre  De plus, le docteur Rips a bien montré que lorsque les lettres sont mélangées, on ne trouve plus les 66 noms des sages ; pourtant, il y a toujours le même nombre de lettres  Le manque de logique des savants est parfois très étonnant (et inquiétant !) Les hommes d'Église ne sont pas restés en arrière : des théologiens n'ayant pas même daigné jeter un seul regard sur le code ont émis des propos d'une très grande violence à son encontre  Il est regrettable que ces gens se soient rangés derrière une argumentation fausse sans avoir étudié objectivement la question Bien entendu, comme dans toute science, il y a une bonne et une mauvaise façon de mener les recherches  La mauvaise méthode consiste à aller chercher dans tous les sens les termes qui nous intéressent, en faisant des zooms inverses pour agrandir la matrice jusqu'à les trouver Avec cette méthode, on fait effectivement dire n'importe quoi au code de la Bible, et il faut malheureusement reconnaître que beaucoup de messages codés présentés sur Internet n’ont pas grande valeur Toute recherche sérieuse doit être faite avec intelligence et discernement : la matrice sera la plus petite possible autour du mot clef, pour ne pas risquer de faire de la « pêche aux mots » ; il faudra juger de la disposition des mots, qui devra confirmer le message codé et ne pas retenir un éventuel message si les mots sont placés d’une façon aléatoire évidente  De plus, tout message en
7
contradiction avec la Bible, avec la vraie science et même avec la simple sagesse humaine ne devra pas être pris en considération Bien sûr, le hasard existe aussi, et on trouve de temps à autre un code étonnant dans des ouvrages tels que Moby Dick ; mais il faut une forte dose de mauvaise foi pour évoquer le hasard lorsque l’on trouve plusieurs milliers de codes tels que : « frappera Jupiter » codé avec « Shoemaker-Levy »;  «Clinton avec président »; «Hitler avec homme mauvais »; « Shakespeare avec Macbeth, Hamlet » ; « Frères Wright avec avion » ; « Edison avec électricité et ampoule électrique » ; « Einstein avec une nouvelle et excellente compréhension » ; « Newton avec gravité » ; « Obama avec Nobel et son prix » et surtout « Yitzhak Rabin avec l’assassin assassinera »  Ces exemples proviennent des livres de Michaël Drosnin, à qui l’humanité devra faire des excuses pour ne pas l’avoir pris au sérieux  Si les hommes avaient cru au code, l'homme de paix Yitzhak Rabin serait toujours en vie et la guerre d'Irak, qui est un acte de désobéissance extrêmement grave envers la volonté de DIEU, n'aurait pas été engagée  On comprend que cette découverte qui bouscule tant de certitudes est difficile à admettre, mais ce n’est pas une raison pour se boucher les yeux  À une autre époque, cela n’a pas été facile d’accepter que la Terre soit ronde et qu’elle tourne autour du soleil  Michaël Drosnin lui-même a douté de sa découverte jusqu'à l'assassinat d’Yitzhak Rabin, mais le fait était trop grave pour qu'il se taise  C'est la même chose pour ce code : tant mieux s’il s’agit d’une erreur, mais a-t-on le droit de prendre le risque ?
8
la fIn du monde
Un grand nombre de dates a déjà été avancé  Si la fin du monde est ainsi annoncée pour chaque année, en définitive, il y en aura bien un qui aura raison  Le danger, c’est qu’à force de crier « au loup » pour rien, personne n’y croira plus lorsque le loup viendra dévorer le troupeau  Des événements terrifiants sont prophétisés dans l’Évangile, mais nous sommes tellement habitués à ces textes que nous finissons par ne plus y croire  La nouveauté, ici, c’est d’avoir découvert que cette prophétie de l’Évangile est codée au coeur de la Torah, avec en plus une identification astronomique claire  Il y a des sites Internet qui affirment, en se référant au livre de Michaël Drosnin de 1997, que Éros va percuter la Terre en 2012 ; mais il s’agit d’un amalgame, car Éros n’est pas cité dans ce livre  On trouve le mot « comète » codé avec les dates 2006, 2010, 2012, ainsi que différents autres termes  Ces personnes lient 2012 et Éros, puisque c’est la date de son prochain passage à proximité de la Terre La matrice présentée ici ne contient aucune date et elle est complètement différente de celle qui est donnée dans le livre de 1997  Plutôt que de chercher inutilement cette date fatidique, ne serait-il pas plus intelligent de se tourner tous ensemble vers CELUI qui est DOUX ET HUMBLE DE COEUR de façon à ce que cette date soit rayée à jamais de notre avenir
9
 PtélIaBIBor Pour un tel cataclysme?
Elle n’est pas aussi faible qu’on pourrait le souhaiter : le 16 juillet 1994, la comète Shoemaker-Levy est entrée en collision avec Jupiter, provoquant le plus grand cataclysme jamais observé en direct La comète s’est scindée avant le choc, et il y a eu plusieurs impacts provoquant des boules de feu dont certaines avaient la taille de la Terre  Cette collision titanesque a éveillé une prise de conscience chez les astronomes, qui ont mis en place un programme de recherche du nom de NEOP (Near Earth Object Program) À ce jour, plus de 4 000 objets ont été répertoriés, dont environ 800 de grande taille (1 km ou plus) Il y a en moyenne un astéroïde qui passe chaque jour à proximité de la Terre et certains nous frôlent parfois : le 2 mars 2009, un astéroïde de 40 m environ est passé à 64 000 km de la Terre Il était comparable à celui qui est tombé en Sibérie le 30 juin 1908, détruisant la forêt sur 20 km² et causant des dégâts à plus de 100 km  Le 8 octobre 2009, un astéroïde de 10 m a explosé au-dessus de l’île de Sulawesi, libérant une énergie équivalente à une petite bombe A Des photos ont été prises, mais aucune trace d’impact n’a été retrouvée 
10
 quI estéros?
Éros est un astéroïde géant qui passe environ tous les 7 ans à proximité de la Terre  Il est référencé sous les numéros 433 et 1898 DQ C’est le second en taille après Ganymède  Cet objet céleste est bien connu, car la NASA lui a consacré une mission : une sonde a survolé Éros avant de se poser à sa surface, le 12 février 2001 Éros mesure environ 33 km de long sur 13 km de diamètre  Il ressemble à une pomme de terre géante Sa masse est d’environ 7 000 milliards de tonnes, soit 14 fois plus que la comète du film Deep Impact Le Messie du film sera nettement insuffisant ! À partir des données que l’on trouve sur Internet, on peut calculer qu’une collision à 15 km/s libérerait une énergie équivalente à 12 milliards de bombes atomiques de la puissance de celle d’Hiroshima  À 25 km/s, l’énergie serait de 33 milliards de bombes  Sur le site du programme NEOP on voit un montage photo avec Éros à gauche et laTerre toute proche à droite : Sans le vouloir, le webmaster a illustré les instants qui pourraient précéder la collision 
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi