L'Eglise-Famille de Dieu face à la société contemporaine en mutation au Burkina Faso

De
Publié par

Ce livre vise à enraciner la pastorale de l'Eglise-Famille de Dieu dans les réalités politiques, économiques, sociales et culturelles burkinabè en pleine mutation. Il en résulte la nécessité de revisiter ces mutations politiques, économiques, sociales et culturelles pour y insuffler l'esprit évangélique conformément à sa mission d'évangélisation. Cela dans le but de construire un Burkina Faso nouveau selon les desseins de Dieu.
Publié le : lundi 1 avril 2013
Lecture(s) : 35
Tags :
EAN13 : 9782296534506
Nombre de pages : 124
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Ambroise ZAGRE
L’ÉGLISE-FAMILLE DE DIEUL’Église-famille de Dieu
face à la société contemporaine en mutation au Burkina Faso
Ce livre vise à enraciner la pastorale sociale de l’Eglise-Famille
de Dieu dans les réalités politiques, économiques, sociales et
culturelles burkinabè en pleine mutation. Il en résulte la nécessité
de revisiter ces mutations politiques, économiques, sociales et
culturelles pour y insuffl er l’esprit évangélique conformément à sa L’ÉGLISE-FAMILLE DE DIEU
mission d’évangélisation. Cela, dans le but de construire un Burkina
Faso nouveau selon les desseins de Dieu. face à la société contemporaine en mutation
au Burkina Faso
Né le 7 Août 1936 à Koudougou, dans la province du
Bulkièmdé, Ambroise ZAGRE est titulaire d’un doctorat
d’Etat en sociologie, d’un doctorat de 3è cycle de
philosophie et d’une licence en psychologie, études de
sociologie, de philosophie et de psychologie à l’Université de Nice
Sophia Antipolis. Actuellement, il est Recteur de l’Université Libre
du Burkina.
ISBN : 978-2-343-00718-2`
théologique & spirituelle13, 50 euros
AFRIQUE
L’ÉGLISE-FAMILLE DE DIEU Ambroise ZAGRE










L’EGLISE-FAMILLE DE DIEU FACE
A LA SOCIÉTÉ CONTEMPORAINE
EN MUTATION AU BURKINA FASO
























Pr Ambroise ZAGRE









L’EGLISE-FAMILLE DE DIEU
FACE A LA SOCIÉTÉ
CONTEMPORAINE
EN MUTATION
AU BURKINA FASO















L’Harmattan

« Afrique théologique et spirituelle »
Collection dirigée par Blaise BAYILI

Déjà parus :
- André-Jules BASSONON, L’Homme-Dieu et la
culture africaine ; Réflexion théologique à partir
d’éléments anthropologiques des Ly əl ə du Burkina
Faso, Paris, l’Harmattan, 2012.
- Stanislas MAWENI MALEBI, Esquisse d’une
théologie du logos en Afrique, Proposition d’une foi
narrative et dialogale en milieu bantu, Paris,
l’Harmattan, 2012.
- Stanislas MAWENI MALEBI, Essai d’une
théologie de la malédiction en milieu africain ; statut
de la Parole de Dieu au Concile Vatican II et au 1er
synode africain, Paris, l’Harmattan, 2013.







© L'Harmattan, 2013
5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-00718-2
EAN : 9782343007182


́̀


SOMMAIRE

SOMMAIRE ...................................................................... 5

INTRODUCTION ............................................................. 7

CHAPITRE I
LES PRINCIPALES DONNÉES
POLITIQUES, ECONOMIQUES, SOCIALES ET
CULTURELLES DU BURKINA FASO .......................... 9
I.1. Les données générales ................................................. 9
I. 2. Les ressources humaines : Santé – Éducation –
Emploi .............................................................................. 12
I.3. L’état de l’économie burkinabé ................................. 18

CHAPITRE II
LES GRANDES MUTATIONS EN COURS ................. 33
AU BURKINA FASO ..................................................... 33
2.1. Les mutations politiques ........................................... 33
2.2. Les mutations économiques ...................................... 37
2.3. Les mutations sociales .............................................. 42
2.4. Les mutations culturelles .......................................... 55

CHAPITRE III
LES INTERPELLATIONS DE L’EGLISE-FAMILLE
DE DIEU AU BURKINA FASO .................................... 61
3.1. Les pierres d’attente .................................................. 61
3.2. Les interpellations de l’Eglise-Famille de Dieu au
Burkina Faso .................................................................... 62

5
CHAPITRE IV
RESPONSABILITE DU CHRETIEN DANS LA
SOCIETE BURKINABE ................................................. 85
Introduction ...................................................................... 85
IV.1. - Responsabilité du chrétien dans l’Eglise-Famille
de Dieu au Burkina Faso .................................................. 86
IV.2. Responsabilité du chrétien dans la société
burkinabè .......................................................................... 95
Synthèse ......................................................................... 112

CONCLUSION .............................................................. 113

BIBLIOGRAPHIE ......................................................... 115

TABLE DES MATIERES ............................................. 117


6



INTRODUCTION


La société burkinabè cherche un sens, des valeurs qui
permettent de vivre ensemble. L’Eglise-Famille de Dieu
est là pour l’aider à trouver ce sens et ces valeurs. C’est
pourquoi elle se lance dans un enracinement de sa
pastorale sociale dans les réalités économiques, sociales et
culturelles du Burkina Faso.

La présente étude s’articule autour de trois volets :
- les principales données politiques, économiques,
sociales et culturelles du Burkina Faso ;
- les mutations en cours au Burkina Faso ;
- les interpellations de l’Eglise-Famille de Dieu au
Burkina Faso.


7




CHAPITRE I

LES PRINCIPALES DONNÉES
POLITIQUES, ECONOMIQUES, SOCIALES
ET CULTURELLES DU BURKINA FASO


Ce premier volet d’analyse tentera de fixer quelques
repères dans des domaines jugés essentiels, à savoir :
- Les données générales,
- les ressources humaines : santé, éducation, emploi,
- l’état de l’économie burkinabé.

I.1. Les données générales

Le Burkina Faso est situé au cœur de l’Afrique de
l’ouest et fait frontière avec six pays : le Mali au nord, le
Niger à l’est, le Bénin au sud-est, le Togo et le Ghana au
sud, la Côte d’Ivoire au sud-ouest. Il possède un climat
tropical de type soudano-sahélien avec deux saisons : la
saison des pluies qui dure 4 mois (juin à septembre), avec
des précipitations comprises entre 300 et 1 200 mm et une

9
saison sèche plus longue qui dure 8 à 9 mois (octobre à
juin).
Sa capitale politique est Ouagadougou (environ 1,6
million d’habitants) et Bobo-Dioulasso la seconde ville du
pays (700 000 habitants) est la capitale économique.
D’une superficie de 274 200 km2, le pays est divisé en
13 régions administratives, composées de 45 provinces.
Les 45 provinces sont divisées en quelque 351 communes.
Sa population était estimée à 14 017 262 habitants
composée de 6 768 739 hommes et 7 248 523 femmes
avec un taux annuel moyen de croissance de 2, 4 % en
2006 selon l’INSD (environ 16 millions habitants avec un
taux de croissance de 3,1 % en 2011).
Le Burkina Faso se classe parmi les pays les moins
avancés de la planète avec un indice de pauvreté de 46 %
en 2011.
L’espérance de vie y atteint 59,1 % en 2011.
Les principales caractéristiques de la population
burkinabé sont les suivantes :
- elle est restée fortement rurale ;
- elle est marquée par un poids important de jeunes.
Ce poids des moins de 20 ans est resté fort depuis
l’indépendance et tend à s’accroître du fait de la
baisse du taux de mortalité infantile : ainsi, ce poids
est passé de 41,6 % en 1960 à 45, 7 % en 1985, 47, 9
% en 1996 et 48 % en 2006, 57 % en 2011.
- elle compte près d’une soixantaine de groupes
ethniques regroupés sous les principales familles

10
suivantes : les Moose, les Peuls, les Touaregs, les
Bella, les Gourmantchés, les Bissas, les Gourounsis,
les Kasséna, les Samos, les Panas, les Dogons, les
différents groupes Bobo et les Sénoufos.
- Elle pratique l’islam (25 % en 1998 et 52 % en
2010), le christianisme (10 % en 1998 et 24,3
2010) et l’animisme (65 % en 1998 et 23,3 % en
2010 ;
- elle est très migrante : migrations interne et
externe.

Le Burkina Faso sur le plan politique a connu de
nombreuses mutations de 1960 à 1990. En 1991, le pays
s’est engagé dans un processus de démocratisation, par
l’adoption d’une constitution, la mise en place
d’institutions républicaines et l’élection du Président de la
République au suffrage universel. Depuis, le pays vit dans
un climat de stabilité politique. Les libertés publiques et
individuelles sont garanties. Il existe une pluralité de partis
politiques animant la vie politique. Le pays devrait profiter
de cette stabilité politique pour se construire. Mais, du fait
d’autres facteurs, le Burkina Faso traverse une des phases
les plus critiques de son histoire dans la conjoncture
mondiale actuelle, marquée, entre autres, par les effets de
la démocratisation mal comprise, l’instabilité politique
sous-régionale, la pauvreté du pays et les effets de la
répercussion de la crise économique et financière
mondiale.


11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.