L'ombre

De
Publié par

Fatma Abdallah Al-Ouhîbî propose ici une exploration méthodique et approfondie dans les divers champs du savoir, avec des citations d'Ibn Arabî, Ibn Khaldoun ou At-tawhîdîassez, et des renvois assez nombreux à des penseurs français de l'époque moderne, comme Barthes, Deleuze, Durand, Bachelard, Derrida, Kristeva, Foucault... Ontologie de l'ombre, cet ouvrage essaie d'en montrer la présence manifeste dans les patrimoines religieux, sacré, mythologique et littéraire.
Publié le : mardi 1 mars 2011
Lecture(s) : 100
EAN13 : 9782296455634
Nombre de pages : 270
Prix de location à la page : 0,0146€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
L’OMBRE ses mythes et ses portées épistémologiques et créatrices
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d'ouvrages qui se propose d'accueillir des travaux originaux sans exclusive d'écoles ou de thématiques. Il s'agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions qu'elles soient le fait de philosophes "professionnels" ou non. On n'y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu'habite la passion de penser, qu'ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Dominique BERTHET,Une esthétique de la rencontre, 2011. Gérald ANTONI,Rendre raison de la foi ?,2011. Stelio ZEPPI,Les origines de l’athéisme antique, 2011. e Lucien R. KARHAUSEN,Les flux de la philosophie de la science au 20 siècle, 2011. Gérald ANTONI,Rendre raison de la foi ?,2011. Pascal GAUDET,L’anthropologie transcendantale de Kant, 2011. Camilla BEVILACQUA,L’espace intermédiaire ou le rêve cinématographique, 2011. Lydie DECOBERT,On n'y entend rien. Essai sur la musicalité dans la peinture, 2010. Jean-Paul CHARRIER,La construction des arrière-mondes. La Philosophie Captive 1, 2010. Antoine MARCEL,Le taoïsme fengliu, une voie de spiritualité en Extrême-Orient, 2010. Susanna LINDBERG,Entre Heidegger et Hegel, 2010. Albert OGOUGBE,Modernité et Christianisme. La question théologico-politique chez Karl Löwith, Carl Schmitt et Hans Blumenberg, 2010. Hervé LE BAUT,Présence de Maurice Merleau-Ponty, 2010. Auguste NSONSISSA,Transdisciplinarité et transversalité épistémo-logiques chez Edgar Morin, 2010. Stéphane KALLA,L’acte de la Perception, Pour une métaphysique de l’espace, 2010. Jules Bourque,L’humour et la philosophie. De Socrate à Jean-Baptiste Botul, 2010. Philippe RIVIALE,Heidegger, l’être en son impropriété, 2010.
Fatma Abdallah Al-Ouhîbî L’OMBRE ses mythes et ses portées épistémologiques et créatrices
Traduit de l’arabe par Nebil Radhouane
Du même auteur -Critique de la prose des quatrième et cinquième siècles de l’Hégire(Riyad, Dâr Al-Ulûm, 1411 H) -La théâtralisation du patrimoine dans le théâtre saoudien(Riyad, Imprimerie Assafahât Adh-dhahabiyya, 1415H) -La théorie du sens chez Hâzim Al-Qartajannî(Beyrouth, Centre culturel arabe, 1423 H/2002) -L’espace, le corps et le poème : confrontation et manifestations de l’être(Beyrouth, Centre culturel arabe, 2005) -Études sur la poésie saoudienne(Riyad, Club littéraire de Riyad, 1426 H)© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54173-3 EAN : 9782296541733
A mon père dont l’ombre s’est effacée. Son soleil, boule de braise jusque dans l’âme, veille désormais sur sa longue absence.
Note du traducteur  Les ouvrages auxquels réfère ce livre sont très divers et très nombreux. La difficulté pour nous a été de traduire en français des citations elles-mêmes traduites en arabe. Quand il s’agissait de citations de première main, ce n’était pas moins pénible, dans la mesure où, comme chacun sait, les thèses d’Ibn Arabî, d’Ibn Khaldoun ou de At-tawhîdi sont déjà difficiles à traduire de l’arabe vers l’arabe !  Mais la plus grande difficulté était de retrouver les textes écrits initialement en français et que l’auteur cite à partir de traductions arabes souvent malaisées et laborieuses. Les renvois assez nombreux à des penseurs français de l’époque moderne, comme Barthes, Durand, Bachelard, Derrida, Kristeva, Foucault, et d’autres encore, nécessitaient que nous revenions absolument à leurs œuvres d’origine. Un travail de recherche supplémentaire nous a permis d’en retrouver quelques-unes. Malheureusement, d’autres qui sont assez nombreuses étaient impossibles à obtenir, étant épuisées ou tout simplement introuvables : comme « La généalogie du savoir » de Foucault dont l’œuvre connue est plutôt « L’archéologie du savoir » ; comme les livres de Fontanille, de Virilio, et d’autres encore.  Dans la présente traduction nous reproduisons les passages originaux des seuls ouvrages que nous avons pu retrouver et qui sont : « La poétique de la rêverie » et « La poétique de l’espace », de Gaston Bachelard, « L’imagination symbolique » de Gilbert Durand, « La révolution du langage poétique » de Julia Kristeva, « Aspects du mythe » de Mircea Eliade, « Positions » et « Spectres de Marx » de Jacques Derrida, « Nietzsche » de Gilles Deleuze, « Le plaisir du texte » de Roland Barthes et « Les dialogues de l’ombre » de Michel Nuridsany. Par ailleurs, nous avons renvoyé à des traductions françaises de « La République » de Platon, à Yung et sa « Dialectique du Moi et de l’inconscient » et à Nietzsche : « Ainsi parlait Zarathoustra ».  Pour les autres livres qui n’ont pas été retrouvés, nous n’avons pu mieux faire que procéder à une libre rétroversion française. En espérant que le lecteur ne trouvera pas trop de difficulté à déchiffrer nos adaptations, souvent intuitives et toujours approximatives, nous le prions de nous excuser de cette inévitable entorse aux principes de la citation.  Enfin, toutes les traductions des versets coraniques cités sont de nous. Nebil Radhouane
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.