Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 25,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Réponse à l'écologisme

De
324 pages
Face à la désinformation obtenue par la répétition du "prêt-à-penser écologiste" et sa pénétration généralisée dans les écoles, de la maternelle à l'enseignement supérieur, et dans notre règlementation, cet ouvrage propose un début de réponses critiques argumentées. Il est grand temps d'abandonner la religion de l'écologisme et les déclamations incantatoires pour nous tourner vers les sciences de l'environnement et de la santé.
Voir plus Voir moins
Avec les contributions de Marian APFELBAUM, Jean-Pierre BARDINET, Pierre BESLU, Christian BUSON(Dir.), Christian GÉRONDEAU, Louis-Marie HOUDEBINE, Jean-Luc JULIEN, Jean-Louis LHIRONDEL, Claude MONNIER, Jean-François PROUST, Camille VEYRESet Henri VORON
Réponse à l’écologisme
Comment la connaissance permet de réfuter les peurs entretenues
Préface deClaude Allègre
Réponse à l’écologisme
Avec les contributions de Marian APFELBAUM, Jean-Pierre BARDINET, Pierre BESLU, Christian BUSON(Dir.), Christian GÉRONDEAU, Louis-Marie HOUDEBINE, Jean-Luc JULIEN, Jean-Louis L’HIRONDEL, Claude MONNIER, Jean-François PROUST, Camille VEYRESet Henri VORONRéponse à l’écologisme
Comment la connaissance permet de réfuter les peurs entretenues
Préface de Claude Allègre
À propos des auteurs
Marian APFELBAUM: Professeur de classe Médecine et de Nutrition au CHU Xavier Bichat de Paris
exceptionnelle :
Jean-Pierre BARDINET:Ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d’Electricité (ENSEM )
Pierre BESLU: Physicien, ancien Commissariat à l’Energie Atomique
Chef
de
Département
au
Christian BUSON: Docteur en agronomie, fondateur du bureau de recherches et d’études en environnement GES et de l’Institut Scientifique et Technique de l’Environnement et de la Santé (ISTES) Christian GÉRONDEAU: Ingénieur Ecole Polytechnique Paris Louis-Marie HOUDEBINE: Biologiste, Directeur honoraire de recherche de l’INRA Jean-Luc JULIEN: Ingénieur agronome, ancien directeur du Laboratoire Départemental d’Analyses et de Recherches, LAON. Jean-Louis L’HIRONDEL: Docteur en médecine, ancien praticien hospitalier au CHU de Caen Claude MONNIER: Ingénieur agronome, agriculteur, membre de l’Académie d’Agriculture Jean-François PROUST: Ingénieur agronome, ancien agriculteur, animateur de ForumPhyto Camille VEYRES: Ingénieur Ecole Polytechnique Paris, ENS-Télécom, ingénieur au Corps des Mines, ret.
Henri VORON: Ingénieur agronome, Ingénieur du Génie Rural, des Eaux et des Forêts
Pour toute correspondance avec les auteurs, contactez christian.buson@institut-environnement.fr
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-10113-2 EAN : 9782343101132
Sommaire
Introduction Et si nous abordions enfin les questions écologiques à la lumière de la science ?..11 Première partie : Ecologisme et santé Chapitre 1 Risques et peurs alimentaires exploitées par les écologistes..................................19 Marian APFELBAUMChapitre 2 Nitrate, nitrite, oxyde nitrique (NO) et santé.........................................................37 Jean-Louis L’HIRONDELChapitre 3 Produits phytosanitaires et santé des consommateurs ...........................................49 Jean-François PROUSTChapitre 4 Usage des produits phytosanitaires et sécurité de l’applicateur .............................61 Jean-François PROUSTChapitre 5 La dérive écologique et sanitaire relative aux PCB, aux dioxines et aux furanes ...67 Henri VORONDeuxième partie : Ecologisme et agriculture Chapitre 6 Le manque de terres arables : mythe ou réalité ? La dynamique des sols entre érosion et pédogenèse..............................................85 Henri VORONChapitre 7 Des sols « dégradés » ? Que dit la science agronomique ? ....................................97 Henri VORONChapitre 8 L’humanité a besoin des produits phytosanitaires,..............................................115 Jean-François PROUSTChapitre 9 Cycle de l’eau et irrigation en France .................................................................125 Henri VORONChapitre 10 OGM : Le faux et le vrai, ...................................................................................135 Louis-Marie HOUDEBINE
5
Chapitre 11 L’agriculture biologique est-elle la solution pour nourrir le monde ? ..................157 Louis-Marie HOUDEBINE
Chapitre 12 Comparaison des rendements en agriculture biologique (AB) et en agriculture conventionnelle (AC).........................................................................................171 Jean-LucJULIEN
Chapitre 13 L’impact environnemental de l’agriculture biologique .......................................175 HenriVORON
Troisième partie : Ecologisme et environnement
Chapitre 14 Nitrate, Phosphore et proliférations algales.........................................................187 Christian BUSON
Chapitre 15 Environnement et protection phytosanitaire : où est le problème ?......................203 Jean-François PROUST
Chapitre 16 Le débat impossible sur l’urgence climatique.....................................................213 Jean-Francois PROUST
Chapitre 17 Quel rôle réel ou supposé de la « fonte » de l’antarctique sur le niveau de l’océan mondial ?...........................................................................................................221 Henri VORON
Chapitre 18 La transition énergétique : une utopie !...............................................................229 Christian GÉRONDEAU
Chapitre 19 Vingt-deux vérités qui dérangent........................................................................245 Jean-Pierre BARDINET, Pierre BESLU, Camille VEYRESet Henri VORON
Chapitre 20 L’agriculture au risque de l’écologisme..............................................................259 Claude MONNIER
Conclusion.......................................................................................................301
6
Préface de Claude Allègre
J’ai été très content d’écrire la préface de ce livre, car tout en rompant avec nombre d’affirmations péremptoires, les articles en sont nuancés. Certes, ils défendent un point de vue, mais sans caricaturer le point de vue opposé, ils l’exposent d’une manière équilibrée. Les noms des auteurs, à l’exception de Marian Apfelbaum et de Christian Gérondeau, sont quasiment inconnus du grand public. Cela traduit davantage l’atmosphère de panique dans laquelle nous vivons. Songez que les affirmations de Newton sur la chute des corps étaient niées par l’Académie des Sciences de Paris, tout comme celles de Pasteur étaient niées par l’Académie Nationale de Médecine, pour constater que ce n’est pas un phénomène nouveau. Bien sûr, on peut se demander si Christian Gérondeau a raison de nier, tout comme moi, l’influence de l’homme sur l’effet de serre. Bien sûr, on peut se demander si la consommation de nitrates n’a pas de limite physiologique. Bien sûr, il faut savoir utiliser les OGM à bon escient. Mais dans l’ambiance actuelle, tout progrès scientifique est a priori suspect. Il faut féliciter les auteurs d’avoir écrit des articles qui, tout en défendant leur point de vue, n’occultent pas les points de vue opposés. 5 septembre 2016 Claude Allègre Ancien Ministre, Prix Crafoord, Membre de l’Académie des Sciences
7
«Qu’il est difficile à la plupart des hommes de percevoir la vérité la plus simple et la plus évidente, si cette vérité les oblige à admettre l’inexactitude des conclusions qu’ils ont eux-mêmes forgées…- conclusions dont ils sont fiers, qu’ils ont enseignées, sur lesquelles ils ont fondé leur vie !» Léon Tolstoï,Qu’est-ce que l’art ?
« La démarche scientifique demande du courage, car elle refuse le conformisme, les idées reçues et le politiquement correct. Ce faisant, elle suscite toujours, comme le soulignait déjà le mythe de Prométhée, des réactions hostiles ; la science permet la lucidité. La lucidité conduit au courage, et le courage à l’action, à condition qu’existe une information objective et qu’on lutte contre la désinformation… » Maurice Tubiana,La science au cœur de nos vies. « Dans le domaine de l’environnement, le concept d’« équili-bre » de la nature était très répandu. Si on laisse faire la nature, elle se maintient dans un état d’équilibre. Une belle idée qui remonte à l’Antiquité : les Grecs y croyaient, il y a trois mille ans, sans qu’elle repose sur quoi que ce soit. Elle leur plaisait, c’est tout. Dès 1990, plus un seul scientifique ne croit à l’équilibre de la nature. Même les écologistes y ont renoncé. Une idée fausse, une création de l’esprit. Ils parlent aujourd’hui de déséquilibre dynamique, d’états d’équilibre multiples. Ils ont compris que la nature n’est jamais en équilibre. Elle ne l’a jamais été et ne le sera jamais. Tout au contraire, la nature est toujours en déséquilibre, ce qui signifie que l’homme, défini autrefois comme le grand perturbateur de l’ordre naturel, ne l’est aucunement. L’environnement est, de toute façon, soumis à des perturbations constantes. » Michael Crichton,Etat d’urgence.
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin