7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou
Achetez pour : 13,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Pokémon GO 100% non officiel

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

suivant
Résumé
Si la route m’était contéeavant tout une est introduction à la route, une invitation au voyage, au départ, à un ailleurs qui démarre en bas de chez soi. C’est aussi une invitation à réinvestir les temps et les territoires du déplacement, à retrouver la continuité des parcours là où nous passons notre temps à zapper. Les clés de lecture permettent de comprendre, pratiquer, gérer ou s’amuser avec la route, son environnement, ses hauts et sesbas-côtés.
Chacun d’entre nous a un rapport intime à la route et au chemin qu’il convient de réinterroger au regard des évolutions technologiques et sociétales.Faire de nous des touristes routiers. C’estle pari que font deux fous des mobilités.
Ils nous invitent à traverser la route pour découvrir un autre monde, d’autres populations, d’autres rites, au bout du voyage ou au bord du chemin. La route change, changeons de regard sur la route ! Dans une société en mouvement passonsdes déplacements aux mobilités durables, de la route à une nouvelle intelligence des mobilités, de notre statut de voyageur à celui de « mobilien ».L’aventure est au bout… de la route.
Biographie auteur
Gilles RABINdocteur en économie. Co-fondateur est de l’AgenceSherpaa, il dirige leComité d’expansion de l’Essonne, conseillel’Association des villes et régions européennes de la grande vitesseest et membre du comité de rédaction de la revue Urbanisme.
Luc GWIAZDZINSKI estdocteur en géographie. Directeur de l’AgenceSherpaa, Professeur associé à l’UTBM, enseignant à Politecnico de Milan, chercheur aux laboratoiresSystèmes et transports et Image et Ville, expert européen, il dirige plusieurs programmes de recherche sur la ville, les temps sociaux et les mobilités.
www.editions-e rolles.com
Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris cedex 05 www.editions-eyrolles.com
Des mêmes auteurs RABIN G.,Ville et grande vitesse,Mardaga, Édition 2003. GWIAZDZINSKI L.,La ville 24h/24,Éditions de l’Aube, 2003. GWIAZDZINSKI L., RABIN G.,Si la ville m’était contée,Éditions Eyrolles, 2005. GWIAZDZINSKI L.,La Nuit dernière frontière de la ville, Éditions de l’Aube, 2005. GWIAZDZINSKI L., ESPINASSE C., HEURGON E., La Nuit en questions,Éditions de l’Aube, 2005.
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2007. ISBN : 978-2-7081-3619-9
Gilles RABIN Luc GWIAZDZINSKI Préface de Xavier EMMANUELLI Postface de Philippe FREY
Si la route m’était contée… Un autre regard sur la route et les mobilités durables
« En partenariat avec le CNL »
À Pierre qui a fait de la route un chemin et d’une voiture sa maison. À Arthur et Xavier qui hésitent encore sur les routes à suivre. À Philippe qui a su sortir les gens de la rue. À George, qui accompagne désormais les autres sur le chemin. À Michèle qui me montre la voie. À Saint-Lys Radio pour ceux qui cherchaient leurs routes. À cette chorale qui chantait entre Coblence et Bonn. À Édouard, Monique, Annick et Jean-Luc qui se reconnaîtront. À notre amie Zhour enfin, pour qui la route est un enfer.
REMERCIEMENTS
D’autres avant vous ont subi nos tropismes, participé à nos dérives sans défaillir, ni tailler la route. Ils connaissaient nos travers avant d’arpenter les traverses. Un grand merci à ces martyrs du quotidien.
D’autres ont croisé notre chemin, accepté la rencontre, transmis des savoir-faire et des savoir-être. Un grand merci à ces compagnons de route.
D’autres nous ont lâché les chiens. Pas de route ni de chemins sans aboiements. Merci quand même ! Sans eux, le paysage sonore aurait paru bien terne.
Un autre enfin, nous avait accompagnés et invités à poursuivre sur cette voie, imaginant de nouveaux parcours. Il nous a quittés en cours de route. Nous essaierons de suivre ses traces. Merci à l’ami Pierre Sansot.