Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 30 août

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !





Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Petite Chronique du 30 Août

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366023954
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1987 - Ben Johnson, le 100 m d'un extra-terrestre
Rome, Italie

Tornade sur le Foro Italico de Rome où ont débuté les Championnats du monde d'athlétisme. Une grande finale du 100 m se déguste comme une élégie à la fois lyrique et puissante. L'émotion est brève, intense. Dix secondes de bonheur pour une image forte qui restera fixée pour l'éternité.

Le 100 m du Mondial, c'était avant tout le duel Ben Johnson-Carl Lewis. Et pendant les jours qui ont précédé cette finale de rêve, les médias se sont déchaînés sur l'ampleur d'un événement annoncé comme un véritable règlement de comptes à OK Coral. D'un côté le doux et tendre Carl Lewis… qui n'a quand même pas sa langue dans sa poche, de l'autre le terrific Ben Johnson, avec ses petits yeux perçants, son regard revolver, son killer instinct. Johnson a répandu la terreur avec des temps à moins de 10", juste avant le Mondial. Il a aussi clairement affirmé que Carl Lewis n'était plus que le fantôme du quadruple vainqueur des Jeux de Los Angeles.

Mais à 18 h 40, en ce dimanche 30 août, voici sur la même ligne de départ les deux monstres sacrés du sprint mondial. La soirée est douce. Les 65 000 spectateurs littéralement suspendus au geste du starter qui va libérer les huit finalistes du 100 m. Mais dès que le coup de feu claque, un éclair rouge, presque aveuglant, illumine le centre de la piste. Ben Johnson au couloir 5 a jailli, bondi tel un fauve de ses...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin