Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 21,38 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'automédiatisation

De
276 pages
L'automédiatisation est une demande de communication sociale qui, grâce à l'usage de la vidéo, permet aux personnes filmées, de s'approprier leurs discours et leurs relations. L'ouvrage se centre sur l'utilisation de cette démarche dans les dispositifs d'insertion. Comment l'outil vidéo crée-t-il et renforce-t-il les liens entre les participants d'un groupe de parole, comment fait-il évoluer les capacités d'auto-analyse ?
Voir plus Voir moins
ISBN : 978-2-29-69987-026,805e osurt Cevroue agtropus el rotuaatismédin, uatioméraend edc hc ecanimuomoc sontiuq ,elaiecârg ,iegd  ealà l uaspermet a vidéo, sennml p xuosreppaprros ée sdecsuo sidelruei rrelaurs t lers eétnis lI .snoittiar puttoe ssresim ne eppa acillicuemèrt enlaà amcrehd na sed stion de cette dé.noitresporp n itosspdiinds ifitnortcuoiols cot unosanconse déomutiaédherca d al améduqiged ees dnamerroge l ,lii tnitasitno reslleque  cet epuorg ed seuqis emltatrésudes   l.turvneceuoer tlee uta dmeitaidémop noitasquespiri soc, leug eoiolodnnanaatisn ioi qui lumesp el sultrepour lui préférerc leiud  eémidtal sap tnos en ec sui qrseuct aesaanral .tC nineque tre  monlseam ,q simxusemê ntéslmilusos e  tuq i elemtntisent ese médiad  eaesnotsecc eur.atis la  urit nu raidém srediméu  o pésisateullses no tel sns suivantes  qesopsel euq oits, ataulurtee  s poueurs act less rudioéliv otu lden ioatrmfonsart ed séticapac Commentlusion edl ecxnaeco  unncossai dueree  ud qnamos rritrun ts dipanrticorel eapepd rguotiu loiqun   c al ed noitasil vidéo c loutile  terfnéretlilel lis ceoritel eap s snertneiticp ra s àaptnauto« slseanaruop » rv rella e uns eructrnscomaré aadsnu  nrgoupe de parole ftiaelleové reula  lpacatécies detcoDelaicos noiaticunmmcoe  dmeisétvirelnud  eogiecioln sour e enuaL te mmocnnsoleelontier ptuerf ro ,u ena tisationutomédiacaa  ldean dramé te ecal elôr elole  parein au s srg sel seduoepMo, mehaAmd a armuL erèioyL II nherches sur la popruustis ser cegurétilaontit  eiavad ,ld nort u associéhercheurpi eumatà l éuIl  Mr c tnemelagé tse re atoiabordu leebaM rt eC ne ua snoi ud niesab lmemêreoiatorgrnaseo oisnsitades  et itutinst
Mohamed AMARA
25
Lautomédiatisation,  une autre forme de communication sociale
1 :631  0//11 22dd  N.inATIOATISIDEMOTUA_ARAMA_F_GHC
  
  
 
 Lautomédiatisation, une autre forme de communication sociale  
 
       
Mohamed AMARA    
  Lautomédiatisation, une autre forme de communication sociale  
  
     
  
  
 
                       Illustration de couverture : Intervention médiatisée : groupe de parole filmé. Réalisation Ann P. Amara.
      
 © L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-99780-6 EAN  :  9782296997806  
Remerciements
Mes remerciements vont tout d’abord à Monsieur Gilles Herreros, mon directeur de thèse, qui m’a fait confiance et m’a accueilli au laboratoire Centre Max Weber, au sein de l’équipe mutation et régulation du travail, des organisations et des institutions, enthousiaste, patiente et constructive. Grâce à eux, et à nos échanges réguliers et continus, j’ai pu réaliser mon travail de doctorat dans de bonnes conditions.
Je remercie les salariés et les bénévoles de l’association Moderniser Sans Exclure Rhône-Alpes et de l’Organisation Pour l’Emploi des Jeunes de Bamako, qui m’ont ouvert les portes de leur association, et qui m’ont permis de conduire mes recherches sur le terrain.
Je tiens à remercier tous mes amis pour leur encouragement et leur com-plicité.
Mes remerciements vont à ceux qui ont veillé sur moi depuis toujours, mes parents, et particulièrement mon père qui ne m’entendra jamais, et qui n’aura sans doute jamais l’occasion de me lire. Un grand merci à mon oncle, Hamidou, pour ses encouragements.
Mes remerciements vont également à la famille Porcheret, notamment à Christine et Guy, pour leur bienveillante assistance.
Mes sincères remerciements à Ann, mon épouse, dont sa disponibilité, son sens de l’écoute, et ses conseils pertinents, m’ont été précieux.
Et enfin, je dédie ce travail à ma fille, Ammou, qui le lira plus tard je l’espère.
Introduction
Travailler sur « l’automédiatisation comme une autre forme de commu-nication sociale », c’est étudier une méthode de médiatisation de groupes de parole par l’image vidéo. Pour nous, il s’agit d’abord de s’interroger sur la place et le rôle d’un outil, la caméra, dans sa capacité à transformer les sujets individuels et collectifs dans le regard qu’ils portent sur eux-mêmes et sur la société. Accepter de construire un projet dans un groupe, laisser la parole à autrui, oser s’exprimer… sont, entre autres, des objectifs communs aux groupes auxquels nous nous intéressons dans ce travail. Pour mieux comprendre le choix de ce sujet, nous commençons par ébaucher les raisons qui nous ont poussé à mener ce travail. Puis, nous nous pencherons sur la problématisation, les principales hypothèses, l’angle d’approche, la construction de l’objet et la méthodologie de la recherche. Automne 2006, je reçois un courrier de la faculté de sociologie et d’anthropologie de Lyon 2. Je suis accepté en thèse. C’est parti pour au moins trois ans de travail laborieux, hésitant, sur « l’automédiatisation, une autre forme de communication sociale » ,  méthodologie que j’avais déjà pu appréhender en Master 2 professionnel lors d’un stage de neuf mois dans l’association Moderniser Sans Exclure Rhône-Alpes (MSERA) 1 . J’ai tiré profit de cette première découverte et de cette expérience pour maturer mon entreprise scientifique et construire mon objet. Ainsi, nous avons pu passer d’une volonté d’approfondir un sujet à une véritable recherche scientifique. C’est donc de cette expérience de terrain avec l’association Moderniser Sans Exclure que nous est venue l’envie de nous servir de la caméra, comme outil méthodologique, mais aussi pour appréhender et analyser des expériences sociales ; c’est-à-dire « l’advènement » 2  du « sujet » 3 . La réhabilitation du sujet, à travers ses capacités à rebondir et sa confrontation à son image, etc., offre plusieurs figures 4 dont celle du « sujet-acteur » 5 . Celui-1  L’association Moderniser Sans Exclure a été créée par Bertrand Schwartz et Marie-Avron Le Gall, dans les années 90, pour lutter contre les différentes formes d’exclusion. 2 Vincent de GAULEJAC, Fabienne HANIQUE, Pierre ROCHE (dir.). La sociologie clinique. Enjeux théoriques et méthodologiques . Ramonville Saint-Agne : Erès, 2007, P. 22. 3 Vincent de GAULEJAC. Qui est « je » ? Sociologie clinique du sujet . Paris : Seuil, 2009, P. 25. 4 Le sujet social, le sujet existentiel, le sujet réflexif et le sujet acteur. 5 Ibid., P. 25  .