Microfinance et développement des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC)

De
Publié par

La problématique de ce travail de recherche est d'apprécier l'impact de la microfinance dans le financement de la croissance des pays en développement, en particulier les pays africains de la zone CEMAC, à l'aide des techniques usuelles de traitement des données statistiques mais surtout exploitées par l'analyse factorielle des données. La microfinance constitue-t-elle un facteur de développement dans la zone CEMAC ? Quelle est la véritable contribution de la microfinance dans la lutte contre la pauvreté en zone CEMAC ?
Publié le : lundi 21 mars 2011
Lecture(s) : 2 508
EAN13 : 9782296256293
Nombre de pages : 350
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
MICROFINANCE ET DÉVELOPPEMENT DES PAYS DE LA COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE DE L’AFRIQUE CENTRALE (CEMAC)
Etudes Africaines Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa Dernières parutions
Kengne FODOUOP,: autopsie d'uneLe Cameroun exception plurielle en Afrique, 2010. Joseph ITOUA,Institution traditionnelle Otwere chez les Mbosi, 2010. OIFDD,Guide des valeurs de la démocratie, 2010. Hygin Didace AMBOULOU,Nostalgite. Roman, 2010. Ingrid Alice NGOUNOU,Internet et la presse en ligne au Cameroun, 2010. Romuald LIKIBI,L'Union africaine face à la problématique migratoire, 2010. Mbeng TATAW ZOUEU,L'unification du droit de la famille au Cameroun,2010. Paul KOFFI KOFFI,Houphouët et les mutations politiques en Côte d'Ivoire. 19801993, 2010. WilsonAndré NDOMBET,Développement et savoirs au Gabon. De 1960 à nos jours, 2010. Etanislas NGODI,L'Afrique centrale face à la convoitise des puissances. De la conférence de Berlin à la crise de la région des Grands Lacs, 2010. José LUEMBA,L'Afrique face à ellemême, 2010. Étienne Modeste ASSIGA ATEBA,Croissance économique et réduction de la pauvreté au Cameroun,2010. Paul Gérard POUGOUE, Sylvain Sorel KUATE TAMEGHE,Les grandes décisions de la cour commune de justice et d'arbitrage de l'OHADA, 2010. O.I.F.2.D,Guide des valeurs de la Démocratie, 2010. Pascal Alain LEYINDA,Ethnomotricité et développement. Jeux traditionnels chez les Ndzébi du CongoBrazzaville, 2010.
               
!
© L’Harmattan, 2010 57, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 9782296118584 EAN : 9782296118584
A Philomène,
Edna, Loïck, Daudet et Daurel
REMERCIEMENTS
Nul n’ignore les différentes étapes de la démarche scientifique pour cerner le vrai : le chercheur alterne la déduction et l’induction dans sa quête de la vérité. A cet effet, pour analyser les données recueillies, les études antérieures utilisent généralement des statistiques classiques, analyse de régression, t de student, etc. Les chercheurs, enseignants, laboratoires de recherche, jeunes doctorants et autres scientifiques trouveront dans le présent ouvrage, en plus de ces mesures, une analyse en composantes principales. Cette approche permet le dépassement de l’analyse statistique classique au moyen de l’analyse factorielle des données ou économétrie sans modèle. En effet, elle permet d’expliquer le phénomène sous étude et d’en dégager les principales composantes explicatives sans un besoin de spécification des variables explicatives. A travers cette modeste contribution à l’évolution des connaissances en micro-finance que vise cet ouvrage, je tiens particulièrement à remercier et à rendre hommage au Professeur Michel Dupuy, Vice Président de l’Université Montesquieu-Bordeaux IV qui, en dépit de ses lourdes responsabilités et nombreux engagements, a bien voulu accepter la direction de ces travaux de recherche et a fait preuve d’une disponibilité dans la réalisation de ce travail. J’ai notamment beaucoup apprécié les orientations qu’il a su me suggérer et sans lesquelles ce travail aurait été incomplet. Je voudrais ensuite remercier le Professeur Michel Lelart du Laboratoire d’Economie de l’Université d’Orléans et Directeur émérite du CNRS, le Professeur Komlan Sedzro, Directeur du Programme Doctorat de l’Université du Québec à Montréal, le Professeur Jean Pierre Lachaud de l’Université Montesquieu-Bordeaux IV, ainsi que Jean Pierre Foirry, Maître de Conférences au CERDI à l’Université d’Auvergne-Clermont Ferrand 1, pour avoir accepté, malgré des emplois du temps très chargés, la lecture complète du manuscrit. Leurs observations, critiques et suggestions, très pertinentes, m’ont permis d’améliorer ce travail, objet de cet ouvrage. Que Monsieur Placide Mowangué, Maître Assistant à l’Université Omar Bongo de Libreville soit aussi remercié pour ses conseils, son soutien moral, lui qui a relu avec soin et efficacité de larges extraits du manuscrit. Qu’il me soit permis, en outre, de remercier le Professeur Symphorien Engone Mvé du Laboratoire d’Economie Appliquée (LEA) de l’Université Omar Bongo de Libreville qui, au-delà du soutien moral, m’a fait bénéficier de ses conseils et a relu certains passages de ce travail. J’éprouve également une sincère reconnaissance envers Pierre Moussa, Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie, du Plan, de l’Aménagement du territoire et de l’Intégration, Coordonnateur du Pôle Economique et Gilbert Ondongo, Ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public (Congo-Brazzaville), Georges Ganongo, Ancien Directeur Général de l’ISTA, Gilbert Okombi, Ancien Directeur
de l’Education, de la Culture et des Affaires sociales au Secrétariat Exécutif de la CEMAC, Jean Christophe Okandza, Directeur de Cabinet du Ministre d’Etat, Coordonnateur du Pôle Economique, Jean Raymond Dirat, Maître Assistant à l’Université Marien N’gouabi de Brazzaville, Directeur de Cabinet du Ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille Public, Samuel Ambapour, Directeur Général du CNSEE, Frank Olivier Méyé et Merdan Ngattaï-Lam, Directeurs à l’ISTA, Jean Marie Ogandaga et Barthélemy Kouenzo, Chefs de Département à la BEAC/COBAC qui, à travers leurs postes de responsabilité à un moment ou à un autre, m’ont apporté un soutien et fait acquérir des expériences fort utiles et enrichissantes durant mes activités professionnelles et de recherche ayant contribué à la conception de cet ouvrage. Je voudrais adresser un remerciement spécial à tous les professionnels des établissements de micro-finance (EMF) et établissements bancaires ainsi que les « micro-vendeurs » de la zone CEMAC et à la COBAC, pour leur coopération et collaboration pendant nos enquêtes de terrain. On aurait tort de sous-estimer l’importance d’un tel soutien. Enfin, mes remerciements vont par ailleurs aussi à Madame Virginie Gonossa, Assistante de Direction à l’ISTA (Libreville) pour avoir, avec beaucoup de dévouement durant ses heures libres, assuré la saisie du manuscrit de cet ouvrage.
8
LISTE DES ABREVIATIONS ET ACRONYMES
ACDI ACEP ACP AFD AREC BAD BEAC BGD BICEC BID BIT CAC CAMCCUL CAPME CAPMEA CARE CEEAC CEMAC CFA CFEC CGAP CICM CMCA COBAC CVECA DID DSRP EMF FAGA FCFA FIDA FMI FODEX FOGAPE FONADER IDH IMF IPH ISTA
Agence Canadienne de développement international Agence de crédit pour l’entreprise privée Analyse en composantes principales Agence Française de développement Association rotative d’épargne et de crédit Banque africaine de développement Banque des Etats de l’Afrique centrale Banque Gabonaise de développement Banque internationale camerounaise d’épargne et de crédit Banque islamique de développement Bureau international du travail Crédit agricole du Cameroun Cameroon cooperative credit union league Centre d’assistance aux PME Centre d’assistance à la PME et à l’artisanat Canada – relief and international development organization Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale Communauté financière africaine Caisse féminine d’épargne et de crédit Groupe consultatif d’assistance aux plus pauvres Coopérative internationale de crédit mutuel Crédit mutuel centrafricain Commission bancaire de l’Afrique centrale Caisse villageoise d’épargne et de crédit agricole Développement international Desjardins Document stratégique de réduction de la pauvreté Etablissement de micro-finance Fonds d’aide et de garantie aux PMI Franc de la communauté financière africaine Fonds international de développement agricole Fonds monétaire international Fonds de développement et d’expansion des PME Fonds de garantie et de crédit aux PME Fonds national de développement rural Indice de développement humain Institution de micro-finance Indice de pauvreté humaine Institut sous-régional multisectoriel de technologie appliquée, de planification et d’évaluation de projets
KREP MUCODEC ONG ONU PAS PIB PME PMI PNUD PPTE PVD RCA SFD SFI UEMOA URCOOPEC
Kenya rural entreprise program Mutuelle Congolaise d’épargne et de crédit Organisation non gouvernementale Organisation des nations unies Programme d’ajustement structurel Produit intérieur brut Petites et moyennes entreprises Petites et moyennes industries Programme des nations unies pour le développement Pays pauvre très endetté Pays en voie de développement République Centrafricaine Système financier décentralisé Société financière internationale Union économique et monétaire ouest africain Union régionale des coopératives d’épargne et de crédit
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.