Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Petite histoire de la tolérance

De
84 pages
L'auteur se livre à une réfléxion sur la notion de tolérance et de son histoire. Il s'est intéréssé plus particulièrement à l'expérience menée par les rois normands au XI eme et XII eme siècles et, ailleurs par les empereurs Song en Chine. Ce fut un moment privilégié de l'Histoire de l'Humanité où des hommes de cultures, d'origines et de religions différentes ont réussi à vivre ensemble de manière harmonieuse.
L'auteur souhaite que cet état d'esprit puisse être retrouvé et que la folie des Hommes ne soit que passagère....
Voir plus Voir moins

En cette époque où l’intolérance fait partout des progrès, Gérard Chesnel
au Moyen-Orient, en Amérique, en Asie et aussi chez nous,
en Europe, l’auteur s’est livré à une petite réfl exion sur la
notion de tolérance et son histoire. Il s’est intéressé plus
e eparticulièrement à l’expérience menée aux XI et XII siècles,
simultanément en Sicile, par les rois normands, et en
Chine, par les empereurs Song. Ce fut un moment privilégié
de l’histoire de l’humanité où des hommes, d’origines,
de cultures et de religions très différentes, ont réussi à vivre Petite histoire ensemble de manière harmonieuse.
Il exprime le souhait que cet état d’esprit puisse être retrouvé de la tolérance et que la folie des hommes ne soit que passagère.
L’expérience des rois normands de Sicile
Né à Lisieux, en Normandie, agrégé d’histoire, normalien, ancien
ambassadeur, Gérard Chesnel vient de publier, chez L’Harmattan,
un livre sur son expérience de diplomate intitulé Ambassadeur,
vas-tu savoir faire ? Itinéraire d’un Normand en Asie.
Les impliquésISBN : 978-2-343-12318-9
Éditeur12 €
Les impliqués
É di teu r Gérard Chesnel
Petite histoire de la tolérance





PETITE HISTOIRE
DE LA TOLÉRANCE


















Les impliqués Éditeur

Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les
Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des
ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines
des sciences humaines et de la création littéraire.
Déjà parus
Tichauer (Eva), Grâce à mes yeux bleus, j’ai survécu, récit, 2017.
Jean-Jacques Gaubicher, L’homme hors-sol, L’utopie universaliste, 2017.
Fadoul Khidir (Zakaria), Violences et évènements au Tchad, Une approche
d’anthropologie politique, 2017.
Touzalin (Jérôme), Promenades maçonniques, chroniques, 2017.
Lossongo Lossiyo (Patrick), Au cœur des erreurs politiques du maréchal
Mobutu, essai, 2017.
Lukaya (Zu), Épine d’automne, roman, 2017.
Ada Bekoa (Jean-Paul), Mélanique, roman, 2017.
Despierre (Pierre-Georges), Chronique de la vie qui passe, récit, 2017.
Lallement (Anne-Marie), D’hier à aujourd’hui, poèmes, 2017.
Ratcliffe (Gabrielle), Portraits de campagne, essai, 2017.



Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre
chronologique en commençant par le plus récent.
La liste complète des parutions, avec une courte présentation
du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site :
www.lesimpliques.fr Gérard Chesnel





Petite histoire
de la tolérance



L’expérience des rois normands
de Sicile

















Les impliqués Éditeur






























© Les impliqués Éditeur, 2017
21 bis, rue des écoles, 75005 Paris

www.lesimpliques.fr
contact@lesimpliques.fr

ISBN : 978-2-343-12318-9
EAN : 9782343123189 Petite histoire de la tolérance
ujourd’hui les fanatismes fusent de toutes parts. Ils s’em-Aparent des religions, interprètent à leur guise les textes
sacrés, refusent le dialogue, tentent d’asservir la pensée. De
tels accès apparaissent périodiquement, à des degrés divers,
dans l’histoire de l’humanité. Mais à l’inverse, on peut noter
très tôt la naissance de sentiments plus nuancés, de visions
plus larges, qui sont à l’origine de la notion de tolérance.
La tolérance, qu’est-ce que c’est ? C’est d’abord la
capacité, sans renoncer à ses opinions ou à sa foi, d’accepter que
d’autres en aient de diférentes. La tolérance dépasse
largement le cadre des religions. C’est un art de vivre avec l’autre.
C’est une disposition d’esprit qu’on a ou qu’on acquiert. Elle
est fragile et son histoire a connu beaucoup d’allers et de
retours, de rebondissements. Qu’on en juge par un exemple
célèbre, à l’époque moderne : l’édit de Nantes, qui impose en
1598 l’acceptation de la religion réformée en France, est rév-o
qué par Louis XIV dès 1685, soit moins d’un siècle plus tard.
La tolérance est souvent aussi le fait d’une clairvoyance
politique. D’ailleurs les retours en arrière ont fréquemment
marqué des périodes de déclin.
Si l’idée de tolérance est inhérente à l’esprit humain, sans
doute a-t-elle été présente, d’une manière ou d’une autre, dès
5
livre-chesnel.indd 5 23/05/2017 09:58:18Gérard Chesnel
l’origine de l’humanité. Le but de ce petit ouvrage est
d’essayer d’en retracer quelques étapes marquantes, non seulement
dans notre monde occidental, mais aussi dans l’Orient proche
et l’Orient lointain, sans que les faits aient nécessairement de
liens entre eux. Ainsi verra-t-on que l’un des plus magnifques
exemples de tolérance au Moyen-Âge, l’expérience des rois
normands de Sicile, est contemporaine de l’ouverture de la
Chine à l’époque des Song du Nord.
Mais commençons par le commencement.
6
livre-chesnel.indd 6 23/05/2017 09:58:18Petite histoire de la tolérance
Quelques précurseurs
A. Sumer
ien qu’elle soit la plus ancienne du monde occidental, Bon connaît beaucoup de choses sur la civilisation
sumérienne. Au cours des siècles, Sumériens et Akkadiens ont
rédigé des milliers de tablettes d’argile couvertes de cuné-i
formes que de grands savants comme Jules Oppert ou,
1bien plus tard, Samuel Noah Kramer , ont passé leur vie à
déchifrer et à traduire. C’est ainsi que nous pouvons avoir
une idée assez précise de la religion et, partant, du mode de
pensée sumériens. Le panthéon sumérien est dominé par les
deux grands dieux An et Enlil, mais il ne faut pas négliger
la déesse Nanshe, qui veillait sur le respect de la justice et
de la moralité. Un hymne, reconstitué à partir de dix-neuf
tablettes, la présente comme « la reine qui attire le réfugié en
son giron, et qui trouve un abri pour le faible ».
Sous un angle tout à fait diférent, on voit le dieu des eaux
Enki et la déesse Ninmah, qui avaient apparemment un peu
1 S. N. Kramer,  L’histoire commence à Sumer, Arthaud, 1957.
7
livre-chesnel.indd 7 23/05/2017 09:58:18

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin