Pour une pratique innovante dans l'accompagnement des personnes SDF

De
Publié par

L'auteure a été assistante sociale durant plusieurs années dans des structures accueillant le public SDF. Dans cet ouvrage, elle s'appuie sur son expérience de terrain, sur le journal de bord de ses permanences, et sur le témoignage de professionnels pour montrer comment son itinérance entre les différentes structures permettait de favoriser la rencontre avec le public SDF, d'entrer en relation, de participer à la coopération entre les différents acteurs et d'impulser le mouvement permettant de passer de la logique de l'urgence sociale à celle du « droit commun ».
Publié le : mardi 1 juillet 2014
Lecture(s) : 35
Tags :
EAN13 : 9782336352176
Nombre de pages : 218
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LuCIlE JOUAUX
POUr Une PrAtiqUe innOvAn dAns L’AccOmPAgnement de PersOnnes sdF
iTINéRaNCES ET lIENS D’aCCoMpaGNEMENT
Le tRavaIl du sOcIal
Pour une pratique innovante dans l’accompagnement de personnes SDF
Travail du Social Collection dirigée par Alain Vilbrod La collection s’adresse aux différents professionnels de l’action sociale mais aussi aux chercheurs, aux enseignants et aux étudiants souhaitant disposer d’analyses pluralistes approfondies à l’heure où les interventions se démultiplient, où les pratiques se diversifient en écho aux recompositions du travail social. Qu’ils émanent de chercheurs ou de travailleurs sociaux relevant le défi de l’écriture, les ouvrages retenus sont rigoureux sans être abscons et bien informés sur les pratiques sans être jargonnants. Tous prennent clairement appui sur les sciences sociales et, dépassant les clivages entre les disciplines, se veulent être de précieux outils de réflexion pour une approche renouvelée de la question sociale et, corrélativement, pour des pratiques mieux adaptées aux enjeux contemporains. Dernières parutions Edith LAPERT,Une éducatrice raconte, 2014. Marc CHEVALIER, Les disciplines artistiques au service de la formation des adultes. 33 années d’expériences pratiques (1962-1995),2012.Bernadette ANGLERAUD, Lyon et ses pauvres, 2011. David Saint-Marc,des médecins,La formation 2011. Dominique ALUNNI,Témoignages de pionniers visionnaires de la formation tout au long de la vie, 2011. Jean-Frédéric DUMONT,Les moniteurs éducateurs en formation, Le partage professionnel des émotions, 2011. Catherine DEROUTTE,Aux côtés des personnes polyhandicapées. Guide pratique, 2011 Christian MAUREL,Education populaire et puissance d'agir, 2010, Alain VILBROD,Le métier d'éducateur spécialisé à la croisée des chemins, 2010. Josette MAGNE,Quelle place pour les filles en prévention spécialisée ? Etude auprès de deux équipes de prévention spécialisée en Seine-Saint-Denis, 2010. Michel CHAUVIERE,Enfance inadaptée : l’héritage de Vichy, 2009. Alain ROQUEJOFFRE,Une « communauté » asiatique en France. Le rôle des travailleurs sociaux dans l’acculturation, 2008. Jacques QUEUDET,Educateur spécialisé : un métier entre ambition et repli, 2008.
Lucile JOUAUXPour une pratique innovante dans l’accompagnement de personnes SDF Itinérances et liens d’accompagnement
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03670-0 EAN : 9782343036700
Remerciements Messieurs Noël DENOYEL, Maître de conférences, Hervé BRETON, Maître de conférences associé, Emmanuel NAL,Attaché temporaire d’enseignement et de recherche, qui m’ont accompagnée tout au long de cette étude, Claude BEAUFRETON, Anne-Cécile BOITTE, Stéphane CARMELEZ, Alice PERRAIN, et Mehdi PETIT, les collègues qui m’ont accordé des entretiens dans le cadre de cette recherche, Docteur Jean-Paul VIGNOLES, qui a participé à ma soutenance en tant que membre du jury, Que tous veuillent bien trouver ici l’expression de ma profonde gratitude.
Introduction générale Débutée il y a plusieurs décennies, l’évolution de la prise en charge des sans-abri et des personnes en situation de précarité dans les politiques sociales, s’est accélérée avec l’action des enfants de Don Quichotte et leur campement sur les bords du Canal Saint Martin en décembre 2006. Dès janvier 2007, un Plan d’Action Renforcé en direction des Sans-Abri (PARSA) est lancé et la loi du 5 mars 2007 instituera le Droit Au Logement Opposable (DALO) : tout citoyen ayant des difficultés d’accès ou de maintien en logement pourra désormais faire valoir ce droit. En 2008, le Premier Ministre lance le Chantier national prioritaire 2008 - 2012 pour l’hébergement et l’accès au logement des personnes sans-abri ou mal logées : après une phase d’élaboration de la nouvelle stratégie nationale au cours du premier semestre 2009, des mesures opérationnelles ont été dégagées dans la seconde phase lancée par le secrétaire d’Etat en charge du logement et de l’urbanisme en novembre 2009. Avec cette refondation du système français de l’hébergement et de l’accès au logement, les acteurs de terrain intervenant auprès des sans-abri ont vu leur cadre de travail se modifier et ont ainsi dû adapter leur pratique. C’est dans ce contexte que le travail de recherche présenté ici s’inscrit. Ayant occupé un emploi d’assistante sociale durant plusieurs années auprès de personnes sans domicile fixe, l’auteure a pu constater qu’à côté de la mise en place de nouveaux dispositifs favorables aux personnes, une logique marchande était venue s’insinuer dans le fonctionnement de nos institutions. Aujourd’hui, les notions de « rentabilité », de « rationalisation des coûts », d’ « appels à projets », de « prestataires », d’ « opérateurs »… et la considération des
7
1 publics et des actions par « BOP », viennent réinterroger les projets associatifs et l’organisation institutionnelle des acteurs œuvrant auprès des publics sans-abri. Par là-même, le travail demandé aux professionnels, le travail prescrit, s’en trouve redéfini. Pour ne pas perdre de vue les fondements et les valeurs qui animent sa pratique, l’auteure a entrepris de théoriser sa pratique et de mener une réflexion autour de l’articulation du travailprescrit (les missions incombant aux travailleurs sociaux intervenant auprès des SDF) et dutravail réel (l’exercice de ces missions sur le terrain). Il convient de souligner au préalable que l’objet de cet ouvrage n’est pas de remettre en cause les politiques menées mais d’apporter le témoignage d’une pratique et son analyse pour contribuer à l’étude des pratiques d’accompagnement des personnes sans-abri. S’agissant plus précisément de l’accompagnement social exercé auprès des sans domicile fixe, plusieurs cadres d’intervention existent : des associations, par la mise en place 2 de service d’accueil et d’orientation , ou des mairies, à travers les missions des Centres Communaux d’Action Sociale (C.C.A.S.), ont compétence pour proposer un accompagnement social aux personnes sans logement. Les professionnels du social intervenant dans ces lieux accordent une place importante à la relation, et ne visent pas que le résultat. Toutefois, le cadre d’intervention demeure structuré et formalisé : le lieu de rencontre est principalement dédié à cette activité et les échanges se passent dans un bureau.
1 BOP : Budget Opérationnel de Programme. Il s’agit de la «la déclinaison d’une partie de programme sur un périmètre défini, géographique ou fonctionnel». Définition tirée du site www.performance-publique.budget.gouv.fr consulté le 06/02/2012. 2 La dénomination des services d’accueil et d’orientation a disparu au profit des Services Intégrés d’Accueil et d’Orientation (SIAO), dispositif émanant des mesures présentées par Benoist Apparu, ancien secrétaire d’Etat chargé du Logement.
8
L’emploi sur lequel s’appuie notre étude laisse une plus grande place à l’informel et s’inscrit dans des lieux de vie du quotidien. Le poste existe depuis plus de 10 ans, il est « mutualisé » entre cinq associations qui accueillent des sans-abri et proposent des services : foyers d’hébergement d’urgence, accueils de jour, centre de soins. L’assistante sociale propose des permanences régulières, sans rendez-vous, dans chaque lieu. La question de départ qui a guidé ce travail de recherche a été la suivante :Quels sont les facteurs, les pratiques professionnelles favorisant l’accompagnement des personnes sans domicile fixe ? Puisque son poste présentait des spécificités par rapport à d’autres emplois existants, l’auteure a choisi comme terrain d’étude sa propre pratique, celle d’une assistante sociale itinérantedans plusieurs lieux fréquentés par les intervenant personnes en situation de précarité. Pour mener sa recherche, elle s’est appuyée sur son expérience de terrain soit plus de 1 700 personnes rencontrées, et plus de 8 500 entretiens réalisés depuis son embauche ; sur le journal de bord de ses permanences, et sur le témoignage des professionnels des associations dans lesquelles elle intervient. Pour présenter son travail de recherche, l’auteure nous propose l’itinéraire suivant qui se divise en deux parties : La première partie «D’une étape à une autre» proposera d’abord une halte en s’arrêtant sur le parcours de l’assistante sociale et son contexte de travail ; un détour par l’histoire de la prise en charge des sans-abri sera ensuite effectué, avant d’engager une réflexion sur l’accompagnement social des personnes sans domicile fixe. La seconde partie «D’une logique à une autre» marquera une pause autour de la démarche de recherche de l’auteure ; le développement reprendra ensuite par l’exploration de la
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.