Précarité et replis identitaires au Gabon

De
Publié par

Comment expliquer la persistance et l'aggravation de la précarité au Gabon ? Le patrimoine national est le monopole de la famille régnante et de ses alliés objectifs. En jouant sur les peurs et le ressentiment, le débat politique au Gabon risque de virer irrémédiablement vers l'instrumentalisation des identités et des apparences. Comment dans ces conditions amorcer une transition politique et générationnelle efficiente et apaisée ?
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782140005183
Nombre de pages : 218
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
une transition politique et générationnelle efficiente et apaisée, dont la
Etudes africaines
Série Politique
Jérôme T N
Précarité et replis identitaires au Gabon
PRECARITÉ ET REPLIS IDENTITAIRES AU GABON
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
KAZIENDE (Léopold),Samafou, Fragments biographiques de la vie de Boubou Hama, 2016. BODO (Bidy Cyprien), COULIBALY (Moussa), KAMAGATE (Bassidiki) (dir.),Les écritures de l’horreur en littératures africaines, 2016. VAUDELIN (Pierre),Afriquéconomie, Entre défis urbains et émergence économique, 2016.BARBET (Clotilde),Les rébellions touarègues au Nord-Mali, 2016. AMBOULOU (Hygin Didace),Le droit des investissements et l’analyse économique de l’espace OHADA, 2016.SOHI BLESSON (Florent), Sur les traces du premier administrateur colonial du Haut-Cavally (Côte d’Ivoire), Laurent Charles Joseph (1877-1915), 2016. DAMIBA (François-Xavier),Les Moosé du Burkina Faso, 2016. ADAMA (Hamadou) (dir),Patrimoine et sources de l’histoire du Nord-Cameroun, 2016. TARCHIANI (Vieri) et TIEPOLO (Maurizio),Risque et adaptation climatique dans la région Tillabéri, Niger. Pour renforcer les capacités d’analyse et d’évaluation, 2016. TAPOYO (Faviola),Les règles coutumières au Gabon. Parenté, mariage, succession, 2016. AMOUZOU (Esse),L’Afrique noire face à l’impératif de la réduction des naissances, 2016 BRACK (Estelle),Les mutations du secteur bancaire et financier africain, 2016 RIDDE (Valéry), KOUANDA (Seni), KOBIANE (Jean-François) (éds.),Pratiques et méthodes d’évaluation en Afrique, 2016 NKERE (Ntanda Nkingi),Clitorisation de la fille Mushi : antithèse de la Mutilation, Génitale Féminine, 2016
Jérôme TOUNG NZUE PRECARIETREPLISIDENTITAIRES AUGABON
Du même auteur Élites et compromissions en Afrique : légitimation d’un système politique et sous-développement au Gabon, L’harmattan, 2013. Transferts de technologies et développement en Afrique : stratégie d’acteurs et relations de pouvoir dans la coopération scientifique et technique franco-gabonaise, ANRT, 2015. © L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08068-0 EAN : 9782343080680
À Jessica, Géraldin, Junior, Jérémie, pour qu’ils comprennent… un jour…
INTRODUCTION GENERALE Le Gabon fait partie des 11 pays couverts par la forêt du bassin du Congo. Cette zone écologique constitue le second massif forestier tropical du monde, après l’Amazonie, soit près de 250 millions d’hectares de superficie et près de 85% du territoire gabonais est couvert de forêt. Avec ce capital naturel riche et une importante biodiversité, le pays compte 13 parcs nationaux classés « aires protégées ». Il dispose également d’un fort potentiel en séquestration additionnelle de carbone et de réduction de gaz à effet de serre. Surtout, le Gabon regorge de diverses ressources naturelles et autres matières premières, dont le pétrole, le manganèse, l’uranium et le bois ; ils représentent les ressources naturelles les plus importantes. Bref, du Gabon, on dit souvent que c’est uneldorado. Un « pays béni des dieux », mais malade. Car, gravement atteint par « la malédiction du pétrole ». En effet, pays pétrolier et minier, à faible population, soit officiellement 1,8 millions d’habitants, le Gabon est classé dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire. Malheureusement, ce « paradis terrestre », pays de cocagne, où couleraient le lait et le miel fonctionne plutôt selon les critères d’un pays à faible revenu, il tend même vers la catégorie des pays pauvres très endettés. De fait, au Gabon, la pauvreté et la précarité ne sont pas de vains mots ni de représentations subjectives. Ce sont des réalités vécues quotidiennement par des milliers de citoyens. Elles ont un visage. Puisque photographiées par
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.