Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Ressources naturelles et développement

De
214 pages
Les études académiques sur le Congo sont trop souvent focalisées sur la politique et les aspects sécuritaires, voici une histoire différente des relations entre pouvoir et nature. La République démocratique du Congo dispose des ressources naturelles dont le monde a besoin. Quelles nouvelles dynamiques sont à l'oeuvre dans la gestion des forêts, des minerais, du sol, de l'eau et du pétrole? Cette étude relie tous ces secteurs en les connectant entre eux et en les intégrant à des dynamiques transnationales, africaines et internationales. Ecrit dans un style clair et direct, voici un éventail de faits et d'analyses pour tout lecteur intéressé par l'économie politique de la gestion des ressources en Afrique.
Voir plus Voir moins
90
afrikastudies
africains
cahiers
90
Ressources naturelles et développement Le paradoxe congolais
Sous la direction de TheodoreTREFONet ThierryDEPUTTER
CAHIERS AFRICAINS AFRIKA STUDIES
O N 90
2017
© Musée royal de l’Afrique centrale et© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11407-1 EAN : 9782343114071
Ressources naturelles et développement LE paRadOxE cONgOlais
SOUs la diREciON dE ThEOdORE Trefon E ThiERRy De Putter
O N90
2017
CahiersafriCains
Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) Section d’Histoire et Politique (anciennement Institut africain/Cedaf)
Leuvensesteenweg 13, 3080 Tervuren, Belgique Site : www.africamuseum.be/research/dept4/research/dept4/africainstitute/index_html Conditions de vente : www.africamuseum.be/research/publications ; publications@africamuseum.be
Cet ouvrage a fait l’objet d’une procédure d’évaluation scientique.
Responsable éditoriale : Isabelle Gérard (MRAC) Relectures : Charlotte Gérard (MRAC) Cartes : Mohamed Laghmouch © MRAC Mise en page et couverture : Mara-Flore Dubois (MRAC) Photos de couverture : avant : photo Th. De Putter © MRAC ; arrière : photos Th. Trefon © MRAC
Sommaire
Avant-propos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Introduction : un territoire riche en potentiel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Le paradoxe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Opportunités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Une perspective intégrée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 1. Des forêts de richesses et de mystères. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Une priorité transversale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Biodiversité et conservation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Nuançons les causes de la déforestation et de la dégradation . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Le contexte légal et institutionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Les nouveaux services environnementaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Conclusion : une série de dés intégrés61. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. L’alimentation et l’agriculture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 Vivre de la terre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 Cultures et production . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 Exploitation agricole . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67 Importations de denrées alimentaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 Les politiques agricoles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 Urbanisation et alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Exploitation minière et agriculture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Accaparement des terres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78 Marketing et innovations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 Renforcement agricole . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 L’agriculture : un fait social total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91 3. L’eau : ux et reux incertains. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 Le bassin hydrographique le plus riche d’Afrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 L’hydroélectricité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 Les transports. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Eau potable, assainissement et énergie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 Pêche et aquaculture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Gouvernance de l’eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 Conclusion : stratégies de gestion intégrée de l’eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117 4. Le pétrole : l’abondance pour quelques-uns, rien pour les autres. . . . . . . . . 119 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119 Un potentiel inexploité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 Cadre institutionnel et réglementaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125 Politique pétrolière régionale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127 La saga du pétrole des Virunga . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137
5. Le secteur minier : splendeur, décadence et renouveau. . . . . . . . . . . . . . . . . 139 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 Aperçu historique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 L’artisanat minier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153 La régulation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158 Un timide renouveau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168 Conclusion : vers l’avenir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 172 Conclusion : incertitude et prédation dans un pays riche de ressources. . . . . . 175 Bibliographie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181
Encadrés
Une terre d’abondance19. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    Naissance d’un Eldorado. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23par M. Leduc-Grimaldi . L’approche systémiquepar B. Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Le plan d’action FLEGT à l’épreuve du terrainpar W. Delvingt. . . . . . . . . . . . . 44 Approches normative et institutionnelle de l’instrument de la politique extérieure de l’UE contre le bois illégalpar Y. Montouroy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Deux espèces phares de la RDC inscrites dans l’annexe II de la CITES ou comment le commerce international prescrit une production durable de bois et d’écorcepar H. Beeckman, N. Bourland, C. Delvaux, M. De Ridder, E. Heuse, M. Rousseau et B. Toirambe . . . . . . . . . . . 49 Le rôle du Parlement dans la gouvernance de la forêtpar T. Trefon . . . . . . . . . . 54 Les parcs agro-industrielspar R. Bisimwa. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 L’accaparement des terres au Congo par E. Mushagalusa Mudinga, A. Nyenyezi Bisoka et A. Ansoms . . . . . . . . . . . . 80 L’agroforesterie sur le plateau des Bateke, une vraie solution pour Kinshasa ?par M. Gerkens. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 Les enjeux autour du lac Tanganyika110par P.-D. Plisnier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Perenco au Congo123par R. Bisimwa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le potentiel minéral des 3T de la région des Grands Lacspar S. Dewaele . . . . 149     par Th. De Putter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 Promines – La bonne gouvernance dans le secteur minier comme facteur de croissancepar M. Fernandez 163. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Kimpese, poussière d’or...par Th. De Putter, B. Nemery et C. Banza . . . . . . . . . 166
Cartes
Carte 1. Carte administrative de la RDC avec la division des 11 provinces antérieure à la Décentralisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Carte 2. Carte administrative de la RDC avec la division des 26 provinces . . . . 12 Carte 3. Carte indicative des villes de plus de 500 000 habitants . . . . . . . . . . . . . 27 Carte 4. Le couvert forestier (forêt tropicale dense) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Carte 5. Les aires protégées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Carte 6. Le bassin hydrographique du Congo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Carte 7. Le potentiel hydroélectrique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 Carte 8. Les blocs d’exploitation et d’exploration pétrolières . . . . . . . . . . . . . . . 127 Carte 9. Les ressources minérales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144
Avant-propos
Theodore Trefon et Thierry De Putter
Le présent ouvrage témoigne de la capacité du Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) et du service de Géodynamique et Ressources minérales à mener une recherche interdisciplinaire sur un thème d’actualité, – celui du lien entre ressources et développement. Il présente des analyses et des informa-tions issues de multiples horizons, tant des sciences naturelles que des sciences humaines. Le volume est structuré selon les nombreux atouts naturels qu’offre la République démocratique du Congo (RDC) : les forêts, l’espace agricole, l’eau, le pétrole et les ressources minérales. L’agencement des chapitres suit ces différentes thématiques, mais l’ouvrage développe, plus fondamentalement, une analyse critique du potentiel, des dés de gestion et des arcanes de l’éco-nomie politique du pays. Le l conducteur du livre se déploie ainsi dans une approche intégrée, transversale aux analyses proposées à chaque chapitre. Le titre que nous avons choisi rend compte de cette contradiction fonda-mentale qui veut qu’en dépit de ses richesses, la RDC ne se développe pas. C’est ce « paradoxe » qui constitue la clé de voûte de tout le volume. Dès la parution, en 2016, de notre précédent livre,Congo’s Environmental Paradox: Potential and Predation in a Land of Plenty, le besoin d’actualiser et de développer notre propos s’est fait ressentir. Cette nouvelle version est enrichie d’encadrés rédigés par des collègues du MRAC et de diverses institutions, de cartes réalisées au MRAC ainsi que d’informations mises à jour. Nous avons été incités à publier cet ouvrage en langue française à l’intention toute particulière des collègues – notamment africains – qui ne lisent pas facilement l’anglais. Certains chapitres ont été traduits par des traducteurs professionnels, tandis que d’autres (par exemple, le chapitre sur les ressources minérales) ont été à la fois traduits et retravaillés à quatre mains. Ce processus de redécouverte du nouveau manuscrit s’est opéré dans un réel partage et une collaboration enthousiasmante. 2017 est une année importante pour le peuple congolais, notamment en rai-son du contexte électoral. L’actualité a tendance, une fois de plus, à escamoter le débat sur les fondamentaux de l’économie politique de ce géant centrafri-cain. Nous espérons que cette publication remettra la question du potentiel des ressources au centre des débats sur la politique et la sécurité, l’investissement et l’aide publique au développement. Ce livre est aussi bien destiné aux étudiants et aux chercheurs qu’aux experts qui doivent agir sur le terrain.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin