Valeurs de paix

De
Publié par

Valeurs de paix est un petit livre aux grandes idées, un traité personnel sur le concept de "paix" comme une valeur universelle. La réflexion poétique de l'auteur est inspirée par la combinaison d'une compréhension sociologique, philosophique et spirituelle de la vie des êtres humains, mais aussi des relations qu'ils entretiennent entre eux. Il appelle à une analyse profonde et pousse la réflxion autour des conduites liées aux croyances et valeurs africaines mais universellement partagées.
Publié le : dimanche 1 juillet 2012
Lecture(s) : 135
Tags :
EAN13 : 9782296498716
Nombre de pages : 122
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat


V
AL

E

U

RS

DE

PAI

X

Dernières parutions
chez L’Harmattan-Sénégal
(Catalogue en ligne sur harmattansenegal.com)

BA Waly,
L’équilibre des rives,
poèmes, collection « Rimes et
prose », mai 2012.
ANNE Pape Sada,
Aux confins des rivages de pénombre,

poèmes, collection « Rimes et prose », avril 2012.
TRAORÉ Alain Édouard,
B
URKINA
F
ASO
.

Les opportunités
d’un nouveau contrat social. Facteurs et réalités de la crise,
collection «
Zoom Sur
»
,
avril 2012
.

KANDJI Mamadou,
Les récits de tradition orale en Grande-
Bretagne et en Afrique noire
, « Collection Littératures &
Civilisations », mars 2012.
SECK Mamadou Mansour,
Nécessité d’une armée,
essai, mars
2012.
CHÉRIF Souleyman Abdelkérim,
Quand l’évidence ne suffit
plus
, roman, « Nouvelles Lettres Sénégalaises », mars
2012.
SAMBE Fara,
Lettre d’un retour au pays natal
, roman,
« Nouvelles Lettres Sénégalaises », février 2012.
TOUNKARA Mamadou Sy,
L’intégration réussie du nouvel
employé
, collection «
Zoom sur…
», février 2012.
NDIAYE Elhadji Mounirou,
La Sonatel et le pacte libéral du
Sénégal
, collection «
Zoom sur…
»
,
février 2012
.

NGOM Abdou,
La danse du saltiki
, roman, décembre
2011.

Assane Mboup

V
ALEURS DE PAIX






























© L'H
ARMATTAN
-S
ÉNÉGAL
, 2012
« Villa rose », rue de Diourbel, Point E, DAKAR


http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
senharmattan@gmail.com

ISBN : 978-2-296-54918-0
EAN : 9782296549180





E
N HOMMAGE

À mon ami et père adoptif qu’on appelait
affectueusement « Tonton Justin ». J’ai cheminé
avec lui dans la paix et pour la paix jusqu’au jour
où il rendit l’âme un 29 avril 2012. Ayant toujours
procédé à la relecture de mes œuvres par sa plume
experte, il me rendit la dernière mouture corrigée
de ce livre le 6 avril 2012 accompagnée d’une note
très empreinte de paix et de prières.

Assane, Monsieur le Directeur (Pabi),
Tout d’abord, toutes mes excuses pour le grand
retard de ces corrections, pour des raisons liées à des
engagements antérieurs pris pendant cette période
tumultueuse de campagne électorale et d’élections.
Mais je ne regrette pas personnellement ce retard,
car ces deux derniers jours m’ont permis d’être plus
lucide pour mieux pénétrer ta pensée, très profonde

7

anch dime Pâe (dseussur oisncstiic v),rsx euritoad ,seuquoj 3 snpour la mort à nuq eonsup irno ss,urou pqur noe -suoemêmp ,sehcêd eomtrl aorsnmémo comnousque ruoj ec tse’c t e ;striChs suJééritne s rel shcbéni pouce jour j ec ruo’c ; tseom ss mee quusnoeil te snores xumis let on Bs.enà l ojruitet aepille famion . Unhcoreniaed ,sim aue oi p entdet p repsceitev.sT es jours, moment-bci’i desoschs vnoc et ej te sacont ren uneie àenp meiaals er ,, rtesc’ ldemoa up ,ifir-à-terid cela noés… Toutl io nedsua èmen 8

es rièrde P,eq vauo ,’jeusldais pere meue jod sed neib russqles an desinmaapvrne uejs io sfin, en à cette ,tna li eC .dnepx eue qut esurhe SAASENM OBPU




D
ÉDICACE

À Tata Annette Mbaye d'Erneville

À Serigne Babacar Mbow et Sokhna Aïssa

À Maam Renée

À mon épouse, Sokhna Coumba Fall

À ma fille Mame Diarra Saliou MBOUP, pour que
la paix rayonne sur elle
À tous les êtres porteurs de mission de paix

À toutes les âmes assoiffées de l’eau de source
purifiée par la sainte piété dévotionnelle

9






V
ALEURS DE PAIX

Lorsque dans le monde, l’homme court et
s’active quotidiennement pour la satisfaction de
ses besoins fondamentaux, la vie quant à elle,
avance et épuise, jour après jour, ses cartouches
calendaires.
Lorsque la nature subit la pression imposée par
cet homme obnubilé par la recherche de ce profit-
mirage, la vie, quant à elle, égraine ses dernières
perles révélatrices de la valeur décroissante du
séjour terrestre de l’espèce humaine. L’on ne se
décourage pas. L’on ne se lasse point. Tous les
jours, le mirage rayonnant et brillant nous amène
à la conclusion d’une fin dorée à la satisfaction
totale. L’obstacle étant ainsi exclu. Quel rêve !
Dans une vie, cette vie là où la règle humaine de
jadis source d’équilibre est aujourd’hui remplacée
par le besoin du résultat imminent sur la base de
l’action aléatoire, l’h me, en tant que centre de
om

11

srue12

ent à orienter leisuse ,’scaocdrivétgar PBMUOANE ASS to n egaaf ee tiitst duese, on cne.t eDivornnmeropre ende son pau pnce essee d’rord r’lgéeld réar pntseisin feslgèr tnasid-ios nés, cesoportionsnd sirpsrb seios,ereu ltiarlicuêrétp struelni sosrus ae’ssecd eablhang pare deiféd àl-cni ,eininmahue leel ce,se tibnel aèrlge dont je parle séd iuqérbilC .entoie déecrler mmoh sed susnesndee icrvseu aeseul tnq eossen e coon dnati’éma tnobmonlle’s ses leglrèusre, esèrlg e’sq eull e? Lorsquagit-il r pae dat nurleffid eru ,etneréies régces par sed ohmmdn,e uom slaiéoc. té lEtqsrole’u seltnos ce qu’ils ont fni iap rrceé r : dmetoe en smês se eel t.eétllE e par l’maine, detcn euhtu exesièg rla, essépoim siofeuqleuq te nventé ias é’a pétn qéiu e’leld selgrc ,nayo seccr, anoys ceeuavc oraycnser legiscientifiques et.emmoh’leffe nE e inigore dmemêec syonanoedudm outet, ts crs leseetl ap ru,sr férence seule ré’C . tseca’dnoitglrèdee enbia l ;ecni ed vineecpourui, là qlle-séuod sertê sel ets ur mnssee dment à toutes le suartser gèel séécr, esudétesiéim , sesp neecalquit l’él neé. Iig ts a’’dihap s mreoistesd’s aiC .ecneseriartno

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.