Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Secteur bancaire et les marchés financiers en Chine: opportunités et risques

De
313 pages
Que sait-on de ces places boursières, de celle de Shenzhen, ville de près de cinq millions d'habitants située à quelques kilomètres de Hongkong ? Qui sait que l'épargne des ménages chinois représente 60% du PNB, bien loin devant les Français réputés champions du monde, que le crédit à la consommation a augmenté de 46% entre 2002 et 2003 et que les crédits immobiliers connaissent une croissance exponentielle, comme les crédits d'équipement. Perçoit-on que ces trois types de financement génèrent de la part du système bancaire un encours de crédit global de 130 milliards de dollars, ouvrant dès aujourd'hui de fantastiques opportunités de croissance pour les banques occidentales ? Se rappelle-t-on que la plus importante introduction en bourse au plan mondial en 2003 a été celle de China Life, société originaire de Chine continentale, sur la place de Hongkong ? Comprend-on réellement que le système bancaire est la clé de voûte de la croissance chinoise mais qu'il est aujourd'hui miné par un niveau pharaonique de créances douteuses, fruit de décennies de financement inconsidéré d'entreprises publiques sous-performantes ? Ce livre expose également la problématique de la réforme du secteur financier de ce pays. Si elle échoue, c'est tout le financement de sa croissance qui est en jeu et le monde pourrait bien alors avoir à trouver une autre "locomotive".
Introduction. LE SECTEUR BANCAIRE. Chapitre 1. La Chine continentale. Généralités. Les autorités de tutelle. La loi bancaire. La structure et les acteurs du système bancaire. Performance du système bancaire. Les défis du secteur bancaire. Opportunités et risques du secteur bancaire en Chine continentale. Les scénarios pour l'avenir. Chapitre 2. Hongkong. Le cadre réglementaire. Les acteurs et la structure du marché bancaire. Performances actuelles du secteur bancaire. Un futur en demi-teinte. LES MARCHÉS FINANCIERS. Chapitre 3. La Chine continentale. Caractéristiques générales des marchés financiers de Chine continentale. Les faiblesses présentes des bourses continentales. Le cadre réglementaire. La bourse de Shanghai (Shanghai Stock Exchange). La bourse de Shenzhen. Opportunités et risques pour les investisseurs. Chapitre 4. Hongkong. Le rôle de la place boursière de Hongkong. Le cadre réglementaire. La réglementation boursière. Le marché au comptant. Le marché des dérivés. Les principaux indices boursiers de Hongkong. La prise en compte de la dimension de la Chine continental et son influence sur les marchés financiers de Hongkong. Conclusion.
Voir plus Voir moins
AVANT-PROPOS
Le présent ouvrage ne prétend nullement fournir une revue complète et détaillée du secteur bancaire et des marchés financiers chinois, mais a simplement pour objectif de combler le vide existant puisqu’il n’existe aucune synthèse récente abordant cette matière. Il tend plutôt à présenter au lecteur un panorama des institutions financières chinoises sous ses différents angles : décrire l’organisation du secteur financier, analyser les enjeux de la réforme en précisant la nature des problèmes susceptibles de la faire échouer, tenter de cerner les interactions existant entre Hongkong et le continent, et enfin, proposer des axes de réflexion sur ce que pourrait être le futur plus ou moins proche du secteur financier en Chine.
J’ai pris le parti de présenter un texte avec un certain nombre de statistiques financières et boursières en étant parfaitement conscient de leur rapide évolution. Cela n’affecte en rien les grandes tendances des secteurs financiers en Chine présentées dans cet ouvrage, qui demeureront valables dans les prochaines années.
Le lecteur soucieux de disposer des derniers éléments chiffrés pourra toutefois se reporter aux sources statistiques citées dans la bibliographie. Les éléments statistiques figurant dans ce livre sont en principe les plus récents, mais la disponibilité et la qualité des statistiques chinoises sont parfois sujettes à caution. Il peut arriver que les derniers chiffres ne soient pas ceux de la dernière année, ou que l’on trouve d’une source à l’autre
12 Secteur bancaire et marchés financiers en Chinedes chiffres non concordants pour la même information sans que les différences soient toutefois telles qu’elles modifient la nature des conclusions que l’on peut en tirer. Je ne saurais enfin terminer cette introduction sans remercier tous ceux dont la collaboration et les travaux ont contribué à la préparation de cet ouvrage.
Que soient également remerciés les représentants des bourses de Shanghai, Shenzhen et Hongkong, les autorités de régulation locales, les dirigeants des banques locales tant françaises qu’étrangères et notre mission économique représentée par Messieurs Bruno CABRILLACet Jean-Patrick YANITCHqui ont mis à ma disposition une abondante et précieuse documentation. Tous ont eu l’amabilité de me consacrer du temps lors de mon voyage d’étude en Chine.
Il m’est, hélas, impossible de citer tous ceux qui de près ou de loin ont influencé cet ouvrage. Néanmoins, je souhaiterais tout particulièrement remercier Monsieur Xavier LARRAMENDYsans qui il n’aurait jamais vu le jour, Messieurs Bruno GIZARD et Xavier TESSIER, respectivement Secrétaire général adjoint et chef du service des Affaires Internationales auprès de l’Autorité des marchés financiers, dont l’aide a été précieuse auprès des organismes de tutelle locaux, ainsi que Monsieur Thomas KRANTZ, Secrétaire général de la World Federation of Exchange qui a grandement facilité mes contacts au sein des différentes bourses chinoises.
Je ne saurais oublier Monsieur Alan FUSTEC, président du cabinet de conseil Goodwill-management, dont l’expérience d’auteur m’a évité bien des erreurs. Je demande enfin aux lecteurs avertis de montrer quelque indulgence pour les raccourcis que le caractère volontairement limité de ce livre m’a conduit à adopter.
Aux autres, je souhaite que le contenu de cet ouvrage leur apporte des vues pratiques et une réflexion qui les incitera, je l’espère, à prendre conscience de l’importance de l’enjeu que représentera le succès ou l’échec de la réforme financière chinoise.
Avant-propos 13
J’espère surtout que ce livre leur fournira les bases d’un jugement serein et raisonné sur les risques, mais aussi les opportunités, que réserve le secteur financier chinois. Au-delà de cela, j’aurais atteint mon but si cet ouvrage suscite chez nos étudiants ou de jeunes professionnels du monde financier la volonté d’explorer les marchés encore mal connus de Chine continentale et de devenir acteurs de leur développement.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin