Comment faire une thèse ?

De
Publié par

Guide méthodologique dédié à la rédaction de la thèse. Ce document, après un bref rappel de ce qu'est la thèse, va apprendre à l'étudiant comment rédiger sa thèse pas après pas.
La thèse est définie dans le dictionnaire Robert comme "une proposition ou une théorie particulière qu'on tient pour vraie et qu'on s'engage à défendre par des arguments". A cette définition correspond l'idée que celui qui choisit un sujet de thèse en fait sa chose. Son travail va constituer à accumuler des observations ou conduire une étude expérimentale, lire attentivement les données de la littérature, faire une démonstration qui doit aboutir à une conclusion précise, enfin défendre publiquement sa thèse devant un jury. En France la thèse d'exercice, soutenue au terme des études de médecine, chirurgie dentaire ou pharmacie, permet d'obtenir un diplôme d'État. Une thèse d'exercice devrait toujours donner lieu à la publication d'un article original (annexe 1). Si les thèses d'exercice n'ont pas l'envergure d'une thèse de sciences (encadré 1) elles peuvent être le premier travail qui l'initie.
Publié le : mardi 17 mai 2011
Lecture(s) : 18 597
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins
Comment faire une thèse ? André QUINTON, Jean Paul EMERIAU
 1 - Définition.   La thèse est définie dans le dictionnaire Robert comme "une proposition ou une théorie particulière qu'on tient pour vraie et qu'on s'engage à défendre par des arguments".  A cette définition correspond l'idée que celui qui choisit un sujet de thèse en fait sa chose. Son travail va constituer à accumuler des observations ou conduire une étude expérimentale, lire attentivement les données de la littérature, faire une démonstration qui doit aboutir à une conclusion précise, enfin défendre publiquement sa thèse devant un jury. En France la thèse d'exercice , soutenue au terme des études de médecine, chirurgie dentaire ou pharmacie, permet d'obtenir un diplôme d'État. Une thèse d'exercice devrait toujours donner lieu à la publication d'un article original (annexe 1). Si les thèses d'exercice n'ont pas l'envergure d'une thèse de sciences (encadré 1) elles peuvent être le premier travail qui l'initie.
                                                     !               " #    $    !            !         %" !      !      &       '  (                 !    !  "    
 2 – Les divers types de sujets de thèse et leur structure générale. Une thèse est un travail "original", ce qui en théorie signifie qu'il n'a pas déjà fait l'objet d'un article ou d'une thèse au cours des mois précédents. C'est pour cela qu'avant de se lancer dans un travail, il faut s'assurer qu'il n’a pas déjà été fait et publié, c'est l'objet de la recherche bibliographique. Toutefois il y a des degrés dans l'originalité ; à titre d'exemple si une thèse peut être pionnière en décrivant pour la première fois une maladie, un mécanisme physio-pathologique, une technique, d'autres ne font que confirmer l'existence de la maladie, d'un mécanisme, l'intérêt ou l'applicabilité d'une technique. Le but d'une thèse doit être formulé de façon suffisamment précise pour qu’on puisse l'atteindre. Si un sujet est complexe il doit être décomposé en une série de sous-sujets simples qu'il est possible de cerner ; certains chercheurs travaillent toute leur vie sur un thème, procédant par étapes. Ainsi des thèses peuvent être complémentaires les unes des autres, la première thèse peut être une synthèse des données de la littérature, une ou plusieurs autres à partir des résultats d'études prospectives. L'article scientifique original est le modèle dont doit se rapprocher une thèse. Les principes de réalisation d'une thèse correspondent à un état d'esprit scientifique: - tout travail a un but, qu'il s'agisse d'étudier une hypothèse, de faire un bilan, de décrire, d'établir des comparaisons, ce travail doit être menée selon une méthode explicitée, -- ses résultats sont exposés,
1 --
- ils peuvent être commentés, - le travail débouche au minimum sur quelques mots qui mettent en avant son intérêt ; généralement l'étude permet de formuler une conclusion… qui peut n'être qu'une hypothèse ou la nécessité de refaire une étude dans d'autres conditions. 2.1 - Les types de sujets de thèses · La plupart des sujets de thèses entrent dans la catégorie des articles originaux Etude descriptive Des études descriptives sont faites en observant et analysant des faits dans de nombreux domaines. Les enquêtes font partie des études descriptives. Elles sont toujours difficiles à réaliser. Par principe, il faut se faire conseiller par un méthodologiste (voir plus loin). Une observation rare peut constituer un sujet de thèse (voir encadré 2)                      '  !            !         "                 '                                       )     '   "     *      '   '        '   '          '              (   ''                Etude expérimentale Ici on observe des faits en imposant les conditions dans lesquelles ils se déroulent. Etude comparative De nombreuses études, chacune impliquant une méthode précise, reposent sur des comparaisons. Evaluation d'une procédure (technique d'investigation, de traitement, de modalités d'enseignement) A nouveau la spécificité de chacun de ces types d'études est le fait de la méthode utilisée. Mémoire de stage Un rapport de stage peut être assimilé à une étude descriptive. · Autres types de thèses   Thèse bibliographique Ce travail, apparemment facile dans la mesure où il ne nécessite aucun travail "personnel", est une analyse et une réflexion sur des données de la littérature. En fait il est difficile car il implique, d'abord de faire une revue complète et fouillée des données de la littérature, ensuite de mettre en exergue les points importants ou d'apporter des conclusions.
2 --
Revue "didactique" sur un sujet Il s'agit là de la synthèse claire d'un sujet , destinée à des étudiants, voire au grand public. Ce n'est pas que la forme simplifiée des Revues générales que publient les grands journaux scientifiques (équivalent de la thèse bibliographique), mais une mise en forme intéressante, agréable et didactique des données. Mémoire "historique" Une thèse peut être consacrée à l'histoire d'une technique diagnostique ou thérapeutique, d'une faculté, d'un hôpital, de l'évolution d'un courant d'idées. Mémoire d'introspection Une réflexion sur un vécu peut être l'objet d'un mémoire chez un étudiant ayant des qualités d'auto-analyse et d'écriture.
       ! "  +    ' "  %   ,   !        -      , .     %  ! '!  '!  ( ! "   (   ,!    %    /     0      $1!    "    '  %   !  !    $1!             $ !  %     (         '           2.2 – La structure d'une thèse: aspect d'ensemble (  Le détail de la structure d'une thèse fait l'objet de l'annexe 1). · La structure de référence d'une thèse est celle de l'Article scientifique original qui a pour but d'informer la communauté scientifique des résultats d'une recherche faisant progresser la science. Cette structure est adoptée par tous les chercheurs ; tout article ne - Titre suivant pas ce plan est rejeté par le comité de rédaction des revues de valeur. -I ntroduction Il s'agit du plan dit IMRD, sigle formé des premières lettres de quatre -M éthode garuasnsid le'sa cproarntyiems e dI'uMn RaArtDic: l I e n … tr  o m d a u i c s t  i o on m , et M ta et n h t o l d a ,  R C e o s n u c lt l s u A si n o d n  . Di O s n c  u r s e si n o c n o . n  tre -R ésultats Titre -D iscussion - Il incite un lecteur à parcourir les conclusions ou le résumé - Conclusions d’un article scientifique, puis à le lire en entier s'il est intéressé. - Résumé - Références - Introduction  Elle présente le sujet et les raisons qui ont motivé le choix du travail, et de façon très claire la question qu’on se pose, et lorsque le sujet s’y prête l’hypothèse de départ. En écho la conclusion indique la réponse qu’on peut donner à la question posée (ou l'impossibilité de répondre). Méthode -Ce chapitre décrit la façon dont on a conduit le travail, ce qui est indispensable au lecteur pour estimer la qualité de l’approche.
3 - -
- Résultats Les résultats sont exposés le plus clairement possible par du texte, des schémas, des dessins, des tableaux. Le texte a ici pour but de présenter et d’expliquer les résultats, mais pas de les commenter. C'est au lecteur de mener sa propre réflexion critique sur ces résultats - Discussion (ou commentaires) C’est dans ce chapitre qu'on commente -le choix de son sujet, la méthode employée en signalant les difficultés rencontrées, les biais qui peuvent remettre en cause certains résultats, -les résultats observés, en les comparant aux résultats d'autres auteurs ayant fait des études similaires ou proches . Tout sujet a déjà été abordé par d'autres dont on ne doit pas méconnaître la méthodologie ou les résultats , -les perspectives : conséquences et/ou prolongements possibles à l’étude. - Conclusions Dans la conclusion on trouve la réponse à la question posée dans l’introduction. -Résumé  Placé au début dans les revues scientifiques, il donne en quelques lignes “la substantifique moelle” du travail. - Références  C’est la liste des articles, livres, rapports, thèses et mémoires lus pour faire le travail. ·  Cette structure de référence comporte quelques légères variantes selon les types de sujets. Le tableau ci-dessous montre les analogies de structure entre ces différents types. Mémoire "original" Descriptif Revue d ti u Mémoire de Méimdoaicrqe Introspection Expérimental stage "historiquee " Evaluation Introduction  Le contexte Le contexte Méthode Résultats Texte en un ou plusieurs chapitres selon les nécessités Discussion Conclusion Résumé Annexes Références
 
Résultats Discussion
Tableau 1: Structures des divers types de thèses.
- 4 -  
3 – Le choix d'un directeur de thèse. Le contrat entre thésard et directeur de thèse. C'est au fait de ce qu'est une thèse, des avantages et inconvénients des divers types qu'on doit rechercher un directeur de thèse. Si ce directeur est souvent un médecin travaillant en milieu hospitalier ou à l'université, il peut aussi s'agir d'un médecin généraliste, maître de stage ou non, d'un praticien de laboratoire ou d'un chercheur dans un laboratoire de recherche.. Le choix du sujet peut se faire de trois manières : -le futur thésard propose un sujet qui est son choix personnel, ce qui suppose une réflexion préalable à partir d'une observation, d'une lecture ou d'une discussion ; le thésard doit alors choisir son directeur en fonction de son sujet. Ce choix peut être le fruit d'un raisonnement clair et logique ; il faut se méfier qu'il soit l'aboutissement d'un moment d'enthousiasme après une conversation avec un référent et laissant méconnaître ou oublier temporairement les difficultés potentielles du travail. -le directeur propose le sujet  ; à nouveau il y a une cooptation entre la personne consultée et l'étudiant. Les cas typiques correspondent à l'exploitation de données sur une série de patients ou à une observation clinique. -le directeur propose le sujet:  ce caractère n'est pas nécessairement négatif : la personne consultée peut proposer un sujet à propos duquel le thésard n'a pas nécessairement d'opinion précise. Avant d'accepter un sujet imposé, l'étudiant doit demander une période de réflexion de quelques jours pour comprendre le sens de l'idée proposée et l'importance du travail demandé. Il faut fuir l'acceptation servile d'une proposition imposée qui aurait comme corollaire le danger d'accepter un sujet trop complexe ou difficile à gérer si on n'a pas la capacité de mener à bien le travail. Quelles que soient les modalités du choix, l'acceptation d'un sujet correspond à un véritable contrat moral passé entre l'étudiant (le thésard) et le directeur de thèse. Dans ce contrat moral   - le thésard s'engage : - à accepter d'exploiter tous les documents qui lui seront confiés par son directeur de thèse, - à réaliser le travail qui lui est confié quel qu'il soit et pendant le temps nécessaire pour aboutir au produit final qui est la thèse, - à restituer tous les documents, dossiers et articles qui lui auront été confiés pour la réalisation du travail. - le directeur de la thèse s'engage à  aider le thésard  - en lui expliquant le déroulement du travail - en lui apportant tous les renseignements sur la méthode de travail, la surveillance du protocole, les références bibliographiques qui sembleront nécessaires au thésard - en le suivant pour l'exploitation des résultats - en corrigeant la rédaction du texte.
 # $%%  % &%     " ,        !       '       "   '  2 3  ' (%%  3  )*  )    3  !%    )       3  !  +  % )'      (      %"               '  
- 5 -
4 – Les étapes de réalisation d'une thèse 4.1 - Trois types d'étude synthétisés ci-dessous entraînent des approches différentes. Les types d'étude Avantages Inconvénients Etude prospective clinique Un protocole définit les Le délai de recueil des -- les données sont à constituer données à recueillir et données dépasse souvent celui avant d'être exploitées assure l'homogénéité prévu initialement.  des conditions de recueil - Les études sont descriptives ou comparatives  - la réalisation du travail est Etude prospective clinique avec réalisation de dosages, dépendante de facteurs qu'on d'actes techniques particuliers ne maîtrise pas toujours. Etude retrospective - les données existent déjà, il Le recueil des données peut lnees reexsptel oiqtue'rà  les rassembler et Relative bonne maîtrise avoir été hétérogène ; des Cas  clinique du délai de réalisation données sont manquantes.  l'observation existe, il reste à du travail On ne peut faire que des -organiser les données et les études descriptives exploiter   Tableau 2 : Les types d'études: leurs avantages et inconvénients  Dans une étude prospective on définit préalablement les données qui seront à recueillir et leurs conditions de recueil (protocole d'étude). Dans une étude prospective clinique avec réalisation de dosages, d'actes techniques, la difficulté est qu'il n'est pas toujours possible de maîtriser l'évolution de la situation. On est dépendant de facteurs techniques (aléas de la mise au point d'un dosage, pannes de matériel), humains (maladies, mission extérieure d'un directeur de thèse) ou sociaux (grève, guerre). Dans une étude rétrospective : on exploite des données présentes dans des dossiers (hospitaliers ou autres), mais souvent recueillies sans intentions précises, sans protocole. Avant de se lancer il faut définir ce qu'on recherche et établir une grille, sinon on s'expose à des oublis obligeant ensuite à reprendre une recherche dans les dossiers. L'étude sur cas clinique(s) correspond à l'analyse d'une observation (ou de quelques observations isolées) pour lesquelles toutes les données disponibles sont dans les dossiers. 4.2 - Organisation et planification du travail Les tâches sont bien définies: lire des articles, établir le protocole de l'étude, réaliser concrètement la recherche, rédiger les résultats, rédiger la discussion, rédiger la conclusion, établir la liste de références. Le directeur de thèse intervient dans l'orientation de la recherche, la validation de la méthode, l'interprétation des résultats, la validation de la rédaction de l'ensemble. Certaines de ces opérations sont étroitement dépendantes ; ainsi on ne peut définir la méthode de travail sans avoir lu un minimum indispensable, on ne peut commencer l'étude proprement dite avant d'avoir arrêté la méthode et obtenu l'aval du directeur de thèse. En revanche les tâches de lecture d'articles et de rédaction peuvent être réparties dans le temps ; le chapitre méthode peut être rédigé une fois que celle-ci est arrêtée. Certains tableaux de présentation des résultats peuvent être construits avant d'avoir les chiffres. Une partie de la discussion peut souvent être rédigée avant d'avoir tous les résultats, etc. - 6 -  
Ceci est illustré par le diagramme de Gantt présenté dans la figure 1. Tâches  Constituer la bibliographie Lire
Définir la méthode de l'étude Constituer les données: dosages, actes techniques Rédiger: - introduction  - méthode  - résultats  - discussion  - conclusion  - bibliographie Lecture par le directeur de thèse Finalisation 
Soutenance  Mois Figure 1: Diagramme de Gantt. Les tâches sont en ordonnées, le temps (exprimable en semain , mois, trimestres etc) en abscisse. Le tracé brun est le chemin critique ; il souligne les étapes qui sont étroitement dépendantes l'une de l'autre et le fait que tout retard dans l'exécution d'une tâche retarde obligatoirement la réalisation des autres. Lorsque ce diagramme est fait sur un ordinateur (tableur Excel) il est possible de programmer cet enchaînement et les modifications globales entraînées par un retard… ou une heureuse avance sur les prévisions.
- 7 -   
4.3 - La recherche bibliographique (détails en annexe 3).  L'objectif est de lire toutes les publications ayant un rapport avec le travail en cours. Souvent le directeur de thèse indique à l'étudiant un article récent qui contient une liste de références servant de base à une première recherche. Si des articles cités dans cette publication sont déjà partiellement analysés, ils doivent être néanmoins retrouvés pour être à nouveau étudiés en détail. Dans tous les cas le thésard doit lire tous les articles publiés concernant son travail. Cette démarche se fait en trois étapes successives. - Identifier les articles intéressants - Se les procurer, - les analyser de façon systématique.. Cette recherche s'effectue tout au long du travail. Au tout début, c'est pour aider à appréhender son sujet qu'on lit quelques articles de base. Puis c'est après avoir lu quelques articles bien choisis qu'on délimite son sujet et établit la méthode de travail. Pendant que le travail de recueil de données est en cours, il faut continuer à lire pour bien maîtriser tous les aspects du sujet et recueillir les éléments d'une discussion pertinente. A la fin… c'est pour s'assurer qu'il ne vient pas de sortir un article important dont on ne pouvait évidemment pas tenir compte au moment où on a soi-même commencé à travailler sur le sujet. 4.4 – Mise au point de la méthode de réalisation del'étude Cette étape est cruciale et spécifique de chaque thèse. Elle peut être assez simple lorsqu'elle se résume à la rédaction d'une grille servant de guide à une revue de dossiers. Elle est complexe lorsqu'il s'agit de monter un protocole d'enquête, de réalisation d'actes techniques diagnostiques ou thérapeutiques. Le rôle du directeur de thèse est capital ; il est souvent nécessaire de faire appel à un méthodologiste dès ce stade (et non seulement après l'obtention des résultats pour demander une aide statistique). 4.5 – Réalisation de l'étude Quelle que soit l'étude, il est nécessaire d'être rigoureux et méthodique. Si la réalisation implique la contribution d'autres personnes (techniciens de laboratoires, radiologues, etc) il est indispensable d'être présent, non pas en jouant la "mouche du coche", mais en témoignant de l'intérêt, en posant des questions, en s'intéressant aux difficultés, en aidant, et si possible en s'immisçant dans la réalisation (ne rêvez pas, on ne vous laissera pas opérer un patient, mais on vous laissera manipuler un appareil sophistiqué si vous êtes assidu et sympathique). 4.5 – Analyse des résultats C'est le grand moment des satisfactions aussi bien que des déceptions et des regrets. Si l'étude a été rigoureuse, peu importe qu'elle confirme ou infirme l'hypothèse, un travail intéressant a été fait. Si la réflexion préalable n'a pas été poussée et qu'il y ait des biais méthodologiques ou si la réalisation technique n'a pas été à la hauteur de ce qu'on espérait, les résultats, incertains, incomplets, laissent de l'amertume. Encore faut-il bien savoir interpréter les résultats. A nouveau directeur de thèse et méthodologiste sont là pour aider.
- 8 -
4.6 – Rédiger la thèse · Le plan est bien connu ; le voici une nouvelle fois: Introduction Méthode Résultats Discussion - commentaires sur la méthode, ses biais - commentaires sur les résultats observés avec référence à la littérature - perspectives Conclusion A partir de cette charpente initiale il faut mettre en place des têtes de sous-chapitres, sections et sous-sections. Une numérotation est souvent utile, mais il est rarement opportun de dépasser trois chiffres ; une table des matières de 5 pages avec des numérotations atteignant 5 à 6 chiffres ne facilite pas la lecture, contrairement à ce qu'on peut penser. Laissez cette façon de faire aux cahiers des charges des ingénieurs. Ici la rigueur et la logique de la construction rigoureuse sont suffisantes. Une certaine logique théorique impliquerait qu'on ne doive rédiger qu'après avoir analysé les résultats. En pratique un coup d'œil sur la figure 1 (p. 7) montre qu'on rédige à divers moments. Autrefois, lorsque toute rédaction était manuscrite, il fallait veiller à écrire uniquement au recto des feuilles, à bien numéroter ses pages, à les classer par chapitres. Avant l'ère de l'ordinateur on pouvait s'aider de la photocopieuse, couper des fragments de pages pour les agrafer ailleurs, etc. Maintenant une bonne maîtrise de l'ordinateur permet de faire aisément toutes ces manipulations… avec néanmoins l'impossibilité d'éta ler les pages à terre ou de les agrafer au mur. La 1ère version de l'introduction  est le cadrage initial du travail qu'on va soumettre à son directeur de thèse après avoir réfléchi quelques jours. La version finale est rédigée à la fin, car une introduction est autant bichonnée que la conclusion, celle-ci faisant écho à celle-là. Le chapitre méthode est rédigé dès qu'on a bien défini la méthode de l'étude alors qu'elle est en cours de réalisation. La rédaction des résultats peut être commencée en construisant des tableaux et des graphiques avec des libellés provisoires et des valeurs imaginaires qu'on remplace ensuite par les vraies. Une grande partie de la discussion  peut être mise en place en cours d'étude. C'est la partie discussion des résultats et confrontation avec les données de la littérature qui est la plus complexe ; il faut donc y réfléchir longtemps et y revenir plusieurs fois, d'où la nécessité de commencer tôt. · La rédaction elle-même doit respecter quatre principes: elle doit être  - logique claire, -- précise, - brève et concise. Des conseils de rédactions sont présentés en annexe 4.  · Le sommaire (tables des matières)  Mis au début ou à la fin de la thèse il permet au lecteur de mieux se repérer dans le texte.
9 --
4.7 – Rédiger la liste des références La rédaction des références bibliographiques est un temps capital. On gagne du temps en mettant "en forme" la référence de chaque article au moment où on le lit. Il faut ensuite établir la liste des références en fonction de leur appel dans le texte… donc à substituer à la numérotation provisoire une numérotation définitive. Il faut beaucoup d'attention pour ne pas faire d'erreur, donner deux numéros à une même référence, laisser dans la liste des références qui n'ont pas été appelées, etc. Le logiciel Endnotes apporte une aide importante dans cette tâche et il ne faut pas hésiter à l'utiliser si on y a accès par l'intermédiaire d'un service ou d'un laboratoire. 4.8 Les relectures par le directeur de thèse Nous écrivons "relectures" en ayant à l'esprit le directeur idéal qui suit la progression d'une thèse. Un tel directeur lit, discute et valide la méthode ; dans ces conditions il ne devrait ultérieurement n'avoir à faire sur ce chapitre que des commentaires rédactionnels. De même il devrait prendre connaissance des résultats et de leur analyse dès que cet ensemble est rédigé ; c'est à ce moment qu'il peut suggérer, ou exiger des compléments d'analyses, des modes de présentation. Enfin le directeur doit lire le travail une fois qu'il est entièrement rédigé. C'est à lui de se poser à son tour en critique scientifique et rédactionnel, car il dispose d'une expérience et d'un recul lui permettant de faire des propositions constructives. Ce passage obligatoire doit faire l'objet de discussions entre le directeur de thèse et le thésard qui a pour lui de posséder parfaitement tous les détails de son texte, ce qui n'est pas forcément le cas du directeur de thèse. Cette étape est toujours pénible pour le thésard, dans la mesure où son travail lui semblait achevé. Cependant, il doit tenir compte des remarques et modifier son texte en conséquence. Ce point fait partie du contrat initial et si les remarques n'étaient pas prises en compte, le thésard s'exposerait à des critiques de son directeur lors de la soutenance ! 5 - La soutenance de la thèse La date Pour trouver une date convenant à chaque membre du jury il faut commencer assez tôt à faire des propositions de date, d'heure, et de lieu, en passant par les secrétariats des membres du jury, ou en d'adressant directement à eux par courrier, ou mieux par mail (à condition qu'ils utilisent ce mode d'échange) Le lieu de soutenance de la thèse Choisi par le président de la thèse il dépend de facteurs propres à chaque faculté La soutenance de la thèse La soutenance est une cérémonie protocolaire. Le jury est composé à partir de personnes choisies par le directeur de la thèse et le candidat. Les membres du jury sont d'un côté d'une table, le candidat assis de l'autre côté, le public à distance. Le déroulement de la thèse est le suivant : -introduction par le président qui indique le nom du candidat et le titre de la thèse, -exposé du candidat , alors debout, mettant en exergue les points importants du travail. Cet exposé dure dix à vingt minutes au maximum. De plus en plus il est accompagné de la projection de diapositives (powerpoint ou tout autre logiciel de présentation).
- 10 - 
 
-argumentation . Le président demande au candidat de se placer devant chacun des membres du jury qui tour à tour vont faire des remarques et poser des questions. Le candidat est souvent très inquiet et redoute les questions auxquelles il ne serait pas capable de répondre. L'expérience montre que cette situation est exceptionnelle, dans la mesure où le candidat maîtrise parfaitement son sujet. - Le président est le dernier à intervenir, théoriquement chargé de défendre le candidat et non pas de présenter des critiques supplémentaires. L'expérience montre que la soutenance de thèse est toujours beaucoup plus facile que le candidat peut l'imaginer. Bien entendu si le travail réalisé est de mauvaise qualité, il faut s'attendre à entendre quelques jugements désagréables. Généralement cependant le président du jury évite de faire des remarques trop désagréables au moment de la soutenance et profite d'une visite préalable pour faire ses reproches éventuels. -La délibération du jury  : le candidat et le public sont invités à quitter la salle pour laisser le jury délibérer. - Le résultat : Le candidat et le public sont rappelés. Le président donne les conclusions de la délibération et le candidat prononce le serment d'Hippocrate. Selon les habitudes ou le président le serment précède ou suit l'énoncé du résultat de la délibération. On imagine qu'après sa prestation de serment on puisse annoncer à un candidat que sa thèse est refusée ! La prestation du serment d'Hippocrate se fait la main droite levée. Pour éviter de bafouiller, le candidat à intérêt à avoir répéter plusieurs fois ce texte à haute voix pour en percevoir toutes les difficultés déclamatoires ! A l'issue de la prestation de serment on passe aux félicitations.  ____   Références. - Huguier M, Maisonnave et al.- La rédaction médicale. De la thèse à l’article original. La  communication orale.- Paris : Doin, 1992. - Benhamou CL, Giraudet-Le Quintrec JS, Dougados M.- La rédaction médicale. Une technique de communication scientifique. Paris : Sandoz, 1989. - Salmi LR. Lecture critique et rédaction médicale scientifique : comment rédiger et publier une étude clinique ou épidémiologique. Paris : Elsevier, 1998. - Salmi LR. – Principes de la lecture critique d'un article scientifique. La lettre de l'infectiologue. 1999, 14, 411-414 - Une série de six articles de Salmi LR sur la Lecture critique des articles médicaux - Rev Prat 1991, 41 : les n° 25, p 2598-2605 et n° 26, p 2734 2743 -- Rev Prat 1992, 42 : les n°1, p 76-79, n° 2, p 213-218, n° 3, p 335-339, n° 4, p 477-479.
_________  
- 11 -
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

idelhakkar

ceci vous servira

jeudi 14 juin 2012 - 09:47