7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Partagez cette publication

1 Aud^-an icul,
BRUNETES
o u
PETITS AIRS TENDRES
AVEC LES DOUBLES,
ET LA BÂSSE-CONTINUEj
M E S L E' E S
DE CHANSONS A DANSER.
Recueillies dr mîfes en ordre pdf
Christophe Ballard,
feulImprimeurde Mujîque
,^Noteur
deU chapelledu Roy.
TOME SECOND.
'^^A P A R I S
,
Riie S. Jean deEeauvais, su Mont-PamafTe.
^M. DccTTvT"
AvecVrivilege deSa Uajejli,A SON ALTESSE
SERENISSIME
MADAME LA PRINCESSE
DE CONTY,
DOUAîPvIERE,
A D A ME,
L'accueilfavorable que VotreALTESSE
a daigne aufaire premierhommagede mo.^
a ij,
P s TE I R E.
ejperer qu'elle voudraz,€le me fait hîeny
agréer ce tribut de ma reconnoijfance.
Publicaparu parfaitement content dttLe
,•premier Volume de Brunetes Mats qui
aitqueje dois applaudijfements,ne fesf^
ï'approbation dont Votre ALTESSk E
avûit honoré ce petit ouvrage vomffofe
très humblement la mêmepro-demander
teUion pour le fécond Volume jefuis,^
très rej^e^ave£ un profond
Altesse Serenissime,DE VÔTRE
M A E,AJ) H
très humble & trèsLe
fcrviteur,obeïflant
L L AR D.G» B AAFEKTISSEMENT.
avec fécondL'Empreflement lequel ce
Volume de Brunetes efl attendu
d; Public, fait efperer qu'il n'en fera pas
reçu moins favorablement que le premier. n'a-t'on rien omis choixAu , dans le
& dans l'impreffion des Airs, de tout ce qui
pouvoic fervir à mériter l'approbation des
de goût.Gens bon On a gardé lemême or-
dre que dans le premierVolume; avec cette
diflFjrence que les Airs de même ton en
BB quarre , &Ccn mol quoique raiTemblez
,
même fuite onten une , été néanmoinsmê-
lez, pour une plus grande variété.
regard desA Paroles , elles ont été re-
cueillies avec la dernière exaditude. Dans
les Couplets ajoute? qui font en grand,
nombre& que l'on a diftinguez* par une
étoile on a euplûiôt, en vcuc de s'afliijetir
au mouvement des Airs, &: à la mefure
des paroles originales qu'aux règles exa-,
des de la Poëfie. C'ell une licence qu'on
,
n'auroitpas prife ailleurs , mais que l'on a
jugée abfolument neceflTaire, pour réiidir
ÇB travaillant fur des Cmevas\
a ii),
ArERTlSSEMENT.
Reflc à cbiervcr qi e comme dans lesan-
c:e.is Couplets connus de tout le monde,
il a quelc[ue£.is des fyiiabe:.'y Tuperfluës
ronapr s loin, lor'que deux fyhabes de
cette nature t- mboienrfur une Note blan-
th- de la divif^r en dQ^% noires liées cn-
lembie, pour ne point arrêter ceux qui
n'ont pas un parf^ir i-,ragc du Chant.
L'application quel'on a eue a rendre ce
Volume conforme au premier , a fait qn'on
rry a^pasjnferé un plus graud nombre de
Ch;i'.p?is >idanfjrç?î?'gnd, on s'efc contenté
tt'yraflembler les Airs de cette efpece les
plus connus
, & les plus fouhaitez.
On tnîya'iflera iriCejfumment an Recueil dn
^atriéme Fohme dss Parodies
, &
Jt-totqm ion aura ajfemhlé U matière dn
TroififrT,e Volur/js ^^ c^y Br uN E t E s , m
en fera fmtm Public.
tsÈiJ^TABLE
lefquelsTons, fousdefuitesDes cinq
otiet esBrunlesrangez,font
TENDRESTITSAIRS> E
ce Volume,de
depuisG-re-soi, UenSuite1A piemici-e
page lot.lapage jufqu'àI.j
la page-u depuiss o t ï ,en C-la féconde Suite
I44-jufqu'à la page101.
depuis la page- - aSuite en A m 2 X. ,troiCémcLa
la page 15)7.jufqu'à145.
pagedepuis laF-ut-ïa,quatrième Suite enLa
la page 1481^8. jufqu'à
pageD-t a-rh, dcfuis laSuite enLa cinquième
la fin des Brunetes.jufqu'àX49.
comprennentCCS SuitesToutes
arec B-CAirs fimplcs
fj.
fans B-C.4. Duo
Duo 6c B-C.u.
it. Trio.
Double*.îy.
Secondsdifférents , & 176."[ôîT AirsEn tout
a panfer.l©s ChanfomCouplets , outre
a ÎTTABLE
ALPHABETIQJJE
^^/Brunetes,
<?/^ Petit sAirs
T N PR£ s s divifez. en cinqj Suites
de tons,
A Ceufleti pAve.
Dorer ma chaîne.
3-A Ah ! pen'te Bergère. Tno.
Ah ! pour foiiiager mon ardeur.
Ah
1 qne «d'inquiétude.
Ah ! qu'elle cil beh'c
Ah
! quel plai£r lorfqu'aprés mille.
Ah ! Tircis poHr fatisfaire.,
Aimable Bergère , quittons la fougère. Ob/et d'une fiamefi belle?
Aimable folitode.
Allez vous en, tous mes Pîaifirs.
Allons badiner fur l'herbette. fur ces herbettes.
Aminte m'en difoit autant.
Amour de
, nos Boccages,
Amour , dont l'air agréable
Apprenez le fccret que vous nefavez.
A qui diray-je mon tourmeat & me*.
quoyA vous amufez, D»o, S-C.^
A fervir une Bergère.
A/îîs deflbus la Fougère.
Au boxd d'une fontaine. Donhle.B L 2.T A
B Cûupût: PAgf.
yeux que & que. i-lIJ'aime i.,BEauï
dans vos. Double.Bergères, x, 151
Berger, pren foin de mon tronpeaa; 56i.
deux nôtre. Voiihle. icoBien qu'à tous x«
C
fage. Trio.prude & i. 175CElimene ,
Célimcne fur ces bords. 3. 54
n'eftque dans fa fraîclicur. iS'i-Ce 4.
xoCe petit Dieu qui ru'enflame. 3.
qae l'on délire. Dsubîe.Ce 3. 13
lîCe Rédait folitaire. 2.
C'cft dans le fonds de nos boccagcs. 3. 13+
Beauté. xfi8C'cft rarement qu'une i.
Cette hiftoire par la Contrée 10. tlS
,
Ckercher dans vos beaux yeui. 7^4.
Chercher d'autres Retraites. 3. 140
Ckercher roccafion. x. 77
Couché le long des eaux. x. JX7
à nos. Trio. 117Coursas, courons i.
ij 8Croyant ma Glimene à mes Tœai. i.
D
S-C. 1^4mon impatience.!>««, é* uDAns
Dans nos bois. Due- éfB-C i- 52-
78Dans fes empreffcmcnts, 3.
fleurs fraîchement amaflces. 4. 114De
2.18s*Déjà la luraierc moins pure.
Depuis qu'à Philifte. ». 95
Totre flâme. VouhU. 205De qaclbonheur , 4,.
i.Deffus la tendre tcrbette. 137
lo tpour noas trop cruel. Dfnhle,Dcftin 3,
,
interromps ton. x.Doux RoffÎ2;nol , 47
Doui RHiireauxcou'ezfans.I?«*é^S-C.i. 15 5
vienr que d'aucuns de fes traits. 3. 154D'où
.' t. «IDieux quelle fciblcflc: J