Partition Tome 2, Brunetes, ou, Petits airs tendres, avec les doubles et la basse-continue : mélées de chansons a danser

De
Publié par

Retrouvez les partitions de musique Brunetes, ou, Petits airs tendres, avec les doubles et la basse-continue : mélées de chansons a danser Tome 2, de Various. La partition de musique baroque dédiée aux instruments tels que:
  • voix
  • continuo

La partition propose plusieurs mouvements et une subtile association d'instruments.
Découvrez dans le même temps tout une collection de musique pour continuo, voix sur YouScribe, dans la rubrique Partitions de musique baroque.
Rédacteur: Christophe Ballard (1641-1715)
Edition: Paris: Christophe Ballard, 1703.
Publié le : jeudi 22 mars 2012
Lecture(s) : 41
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 316
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

1 Aud^-an icul,
BRUNETES
o u
PETITS AIRS TENDRES
AVEC LES DOUBLES,
ET LA BÂSSE-CONTINUEj
M E S L E' E S
DE CHANSONS A DANSER.
Recueillies dr mîfes en ordre pdf
Christophe Ballard,
feulImprimeurde Mujîque
,^Noteur
deU chapelledu Roy.
TOME SECOND.
'^^A P A R I S
,
Riie S. Jean deEeauvais, su Mont-PamafTe.
^M. DccTTvT"
AvecVrivilege deSa Uajejli,A SON ALTESSE
SERENISSIME
MADAME LA PRINCESSE
DE CONTY,
DOUAîPvIERE,
A D A ME,
L'accueilfavorable que VotreALTESSE
a daigne aufaire premierhommagede mo.^
a ij,
P s TE I R E.
ejperer qu'elle voudraz,€le me fait hîeny
agréer ce tribut de ma reconnoijfance.
Publicaparu parfaitement content dttLe
,•premier Volume de Brunetes Mats qui
aitqueje dois applaudijfements,ne fesf^
ï'approbation dont Votre ALTESSk E
avûit honoré ce petit ouvrage vomffofe
très humblement la mêmepro-demander
teUion pour le fécond Volume jefuis,^
très rej^e^ave£ un profond
Altesse Serenissime,DE VÔTRE
M A E,AJ) H
très humble & trèsLe
fcrviteur,obeïflant
L L AR D.G» B AAFEKTISSEMENT.
avec fécondL'Empreflement lequel ce
Volume de Brunetes efl attendu
d; Public, fait efperer qu'il n'en fera pas
reçu moins favorablement que le premier. n'a-t'on rien omis choixAu , dans le
& dans l'impreffion des Airs, de tout ce qui
pouvoic fervir à mériter l'approbation des
de goût.Gens bon On a gardé lemême or-
dre que dans le premierVolume; avec cette
diflFjrence que les Airs de même ton en
BB quarre , &Ccn mol quoique raiTemblez
,
même fuite onten une , été néanmoinsmê-
lez, pour une plus grande variété.
regard desA Paroles , elles ont été re-
cueillies avec la dernière exaditude. Dans
les Couplets ajoute? qui font en grand,
nombre& que l'on a diftinguez* par une
étoile on a euplûiôt, en vcuc de s'afliijetir
au mouvement des Airs, &: à la mefure
des paroles originales qu'aux règles exa-,
des de la Poëfie. C'ell une licence qu'on
,
n'auroitpas prife ailleurs , mais que l'on a
jugée abfolument neceflTaire, pour réiidir
ÇB travaillant fur des Cmevas\
a ii),
ArERTlSSEMENT.
Reflc à cbiervcr qi e comme dans lesan-
c:e.is Couplets connus de tout le monde,
il a quelc[ue£.is des fyiiabe:.'y Tuperfluës
ronapr s loin, lor'que deux fyhabes de
cette nature t- mboienrfur une Note blan-
th- de la divif^r en dQ^% noires liées cn-
lembie, pour ne point arrêter ceux qui
n'ont pas un parf^ir i-,ragc du Chant.
L'application quel'on a eue a rendre ce
Volume conforme au premier , a fait qn'on
rry a^pasjnferé un plus graud nombre de
Ch;i'.p?is >idanfjrç?î?'gnd, on s'efc contenté
tt'yraflembler les Airs de cette efpece les
plus connus
, & les plus fouhaitez.
On tnîya'iflera iriCejfumment an Recueil dn
^atriéme Fohme dss Parodies
, &
Jt-totqm ion aura ajfemhlé U matière dn
TroififrT,e Volur/js ^^ c^y Br uN E t E s , m
en fera fmtm Public.
tsÈiJ^TABLE
lefquelsTons, fousdefuitesDes cinq
otiet esBrunlesrangez,font
TENDRESTITSAIRS> E
ce Volume,de
depuisG-re-soi, UenSuite1A piemici-e
page lot.lapage jufqu'àI.j
la page-u depuiss o t ï ,en C-la féconde Suite
I44-jufqu'à la page101.
depuis la page- - aSuite en A m 2 X. ,troiCémcLa
la page 15)7.jufqu'à145.
pagedepuis laF-ut-ïa,quatrième Suite enLa
la page 1481^8. jufqu'à
pageD-t a-rh, dcfuis laSuite enLa cinquième
la fin des Brunetes.jufqu'àX49.
comprennentCCS SuitesToutes
arec B-CAirs fimplcs
fj.
fans B-C.4. Duo
Duo 6c B-C.u.
it. Trio.
Double*.îy.
Secondsdifférents , & 176."[ôîT AirsEn tout
a panfer.l©s ChanfomCouplets , outre
a ÎTTABLE
ALPHABETIQJJE
^^/Brunetes,
<?/^ Petit sAirs
T N PR£ s s divifez. en cinqj Suites
de tons,
A Ceufleti pAve.
Dorer ma chaîne.
3-A Ah ! pen'te Bergère. Tno.
Ah ! pour foiiiager mon ardeur.
Ah
1 qne «d'inquiétude.
Ah ! qu'elle cil beh'c
Ah
! quel plai£r lorfqu'aprés mille.
Ah ! Tircis poHr fatisfaire.,
Aimable Bergère , quittons la fougère. Ob/et d'une fiamefi belle?
Aimable folitode.
Allez vous en, tous mes Pîaifirs.
Allons badiner fur l'herbette. fur ces herbettes.
Aminte m'en difoit autant.
Amour de
, nos Boccages,
Amour , dont l'air agréable
Apprenez le fccret que vous nefavez.
A qui diray-je mon tourmeat & me*.
quoyA vous amufez, D»o, S-C.^
A fervir une Bergère.
A/îîs deflbus la Fougère.
Au boxd d'une fontaine. Donhle.B L 2.T A
B Cûupût: PAgf.
yeux que & que. i-lIJ'aime i.,BEauï
dans vos. Double.Bergères, x, 151
Berger, pren foin de mon tronpeaa; 56i.
deux nôtre. Voiihle. icoBien qu'à tous x«
C
fage. Trio.prude & i. 175CElimene ,
Célimcne fur ces bords. 3. 54
n'eftque dans fa fraîclicur. iS'i-Ce 4.
xoCe petit Dieu qui ru'enflame. 3.
qae l'on délire. Dsubîe.Ce 3. 13
lîCe Rédait folitaire. 2.
C'cft dans le fonds de nos boccagcs. 3. 13+
Beauté. xfi8C'cft rarement qu'une i.
Cette hiftoire par la Contrée 10. tlS
,
Ckercher dans vos beaux yeui. 7^4.
Chercher d'autres Retraites. 3. 140
Ckercher roccafion. x. 77
Couché le long des eaux. x. JX7
à nos. Trio. 117Coursas, courons i.
ij 8Croyant ma Glimene à mes Tœai. i.
D
S-C. 1^4mon impatience.!>««, é* uDAns
Dans nos bois. Due- éfB-C i- 52-
78Dans fes empreffcmcnts, 3.
fleurs fraîchement amaflces. 4. 114De
2.18s*Déjà la luraierc moins pure.
Depuis qu'à Philifte. ». 95
Totre flâme. VouhU. 205De qaclbonheur , 4,.
i.Deffus la tendre tcrbette. 137
lo tpour noas trop cruel. Dfnhle,Dcftin 3,
,
interromps ton. x.Doux RoffÎ2;nol , 47
Doui RHiireauxcou'ezfans.I?«*é^S-C.i. 15 5
vienr que d'aucuns de fes traits. 3. 154D'où
.' t. «IDieux quelle fciblcflc: J

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.